La contraception devient gratuite pour les jeunes filles de moins de 15 ans

À partir du vendredi 28 août 2020, l'Assurance maladie prend en charge à 100% l'accès à la contraception des mineures de moins de 15 ans.

La contraception devient gratuite pour les jeunes filles de moins de 15 ans

Mise à jour du 28 août 2020

Depuis le vendredi 28 août 2020 la contraception des mineures de moins de 15 ans est 100% remboursée par l’Assurance maladie.

Une nouvelle mesure inscrite dans le budget 2020 de la Sécurité Sociale.

L’accès à la contraception gratuit pour les jeunes filles de moins de 15 ans

Si la gratuité des frais de santé liés à la contraception était déjà en vigueur depuis 2013 pour les mineures âgées de 15 à 17 ans, elle est désormais étendue.

Consultations chez une sage-femme ou un médecin, examens biologiques, médicaments, dispositifs contraceptifs… les jeunes filles de moins de 15 ans n’ont plus rien à débourser.

Fin 2019, le gouvernement avait déclaré que « chaque année, près de 1 000 jeunes filles de 12 à 14 ans sont enceintes en France », et que « parmi ces grossesses, 770 se concluent par une IVG ».

La gratuité de l’accès à la contraception mise en vigueur en 2013 a déjà nettement fait ses preuves puisque le taux de recours à l’IVG pour la tranche d’âge des 15/17 ans est passé de 9,5 à 6 pour 1 000 entre 2012 et 2018.

Et la contraception pour les jeunes garçons mineurs, dans tout ça ?

Si ce décret ne concerne que les jeunes filles de moins de 15 ans, il est important de noter que depuis le 10 décembre 2018, il est possible de se faire prescrire sur ordonnance des préservatifs de la marque EDEN ou Sortez couverts à 60% pris en charge par la Sécurité Sociale, à condition d’avoir au moins 15 ans révolus.

À lire aussi : Comment obtenir les capotes remboursées par la Sécu

Des préservatifs sont aussi mis gratuitement à disposition de tous et toutes dans les centres de Planning Familial, les centres de dépistage, les associations de lutte contre le SIDA, à l’infirmerie des collèges et des lycées ainsi que dans les centres médico-sociaux et certains services d’hôpitaux.

Publié le 2 octobre 2019

La contraception bientôt gratuite pour les mineures ?

Depuis 2013, les mineures de 15 à 17 ans peuvent bénéficier de la prise en charge du coût des contraceptifs, des consultations médicales et des éventuels examens biologiques liés à la contraception.

Sauf que la vie sexuelle débute parfois avant cet âge…

La contraception gratuite pour les mineures de moins de 15 ans

Pour prévenir les grossesses non désirées, le recours à la contraception d’urgence et les IVG, le gouvernement souhaite étendre ce dispositif aux filles de moins de 15 ans.

Une mesure de l’avant-projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) devrait acter ce changement en 2020, comme le rapporte Le Monde.

Les jeunes filles de moins de 15 ans pourront donc elles aussi bénéficier de « la gratuité de la contraception prescrite par un médecin ou une sage-femme et de la dispense d’avance de frais sur ces soins », ainsi que de « la confidentialité de ces actes lorsqu’elles le souhaitent », précise le gouvernement.

Faire baisser le recours à l’Interruption Volontaire de Grossesse

Devoir payer sa contraception et les frais qui y sont liés freinent actuellement une partie des mineures de moins de 15 ans, avec pour conséquence un recours fréquent à la contraception d’urgence, et à l’IVG.

L’avant-projet de loi estime qu’en France 1000 filles de 12 à 14 ans sont enceintes chaque année et que 770 d’entre elles ont recours à une IVG. 

Depuis le remboursement des frais liés à la contraception pour les 15-17 ans, les chiffres de l’IVG ont nettement baissé, passant de 9,6 en 2012 à 6 pour 1000 en 2018.

Avec cette mesure, le gouvernement espère observer une évolution similaire pour les mineures de moins de 15 ans.

Et toi, que penses-tu de ce projet ? 

À lire aussi : Tout savoir sur la contraception, quand tu débutes ta vie sexuelle

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

mélishnek

@GingerBraid , la pilule contraceptive est déja gratuite (et anonyme) jusqu'a 18ans. Encore faut-il communiquer auprès des publics concernés et là on est pas au niveau vu la pauvreté de l'enseignement sexuel dans les écoles.
A quand la gratuité pour TOUS les moyens de contraception?
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!