Live now
Live now
Masquer
consentement-t-shirt-culture-du-viol
Société

Ces t-shirts à thème « 50 nuances de non » sensibilisent au consentement

26 fév 2018 3
Une campagne de t-shirts dénonce la culture du viol et sensibilise au consentement pour la journée internationale de lutte pour les droits des femmes.

Le consentement est encore et toujours un concept incompris pour beaucoup, si on en croit une nouvelle gamme de t-shirts lancée par deux Australiennes, Emma Clowes et Katarina Matic.

Après avoir sillonné le monde, elles ont décidé de confectionner des hauts blancs à messages, rédigés en gris.

Les textes sont une série de phrases qui ont été prononcés par des personnes qui ont exprimé un « NON » à un rapport sexuel.

https://www.instagram.com/p/BfisVSWHxil/?taken-by=projectconsent

Parmi les phrases qui ont été dites et imprimées sur les t-shirts, il y a par exemple :

  • « Ça va si on ne fait que dormir ? »
  • « Je veux juste que tu saches que je ne m’attends à rien de plus qu’un baiser ce soir. »
  • « Je ne le sens vraiment pas. »

J’ai déjà prononcé ces phrases et dans mon cas, on m’a entendue, on a accepté et respecté mon choix.

Mais comme l’explique les fondatrices de la campagne, ceux et celles qui ont déclaré ces mots inscrits sur les T-shirts ont été ignorées.

« La zone grise » à la poubelle

Cette gamme de hauts a été baptisée : 50 shades of no, qui signifie en français : « 50 nuances de non ».

Le nom fait référence au film Fifty Shades of Grey et aborde la question de la « zone grise ».

Ce concept qui sert parfois à se dédouaner d’un viol et/ou d’une agression sexuelle du genre :

« Je savais pas, monsieur l’agent. Elle a pas dit non… (Mais elle n’a pas dit oui non plus, du coup.) »

La « zone grise » fait partie intégrante de la culture viol, visant à culpabiliser la victime et déresponsabiliser l’agresseur.

Anouk en a longuement parlé dans un super article que tu peux lire en cliquant ci-dessous.

Un exemplaire de ces T-shirt coûte 30 dollars, ce qui n’est pas donné, mais sachez que les fonds récoltés seront versés à Project Consent, qui héberge le projet.

Cette organisation internationale à but non-lucratif lutte contre les agressions sexuelles et vise à sensibiliser les opinions autour de la culture du viol.

Toutes les infos sur le site de Project Consent.

Et si les t-shirts vous plaisent, vous pouvez les trouvez sur une boutique en ligne juste ici à partir du 8 mars seulement !

À lire aussi : Le consentement sexuel expliqué par une tasse de thé

Les Commentaires
3

Avatar de Sixteen Saltines
28 février 2018 à 21h08
Sixteen Saltines
Euh moi quand je vais sur la boutique, ça me demande un mot de passe, c'est normal ?
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Société

Capture d’écran 2022-12-05 à 17.41.55
Société

Elon Musk suspend le compte Twitter de Kanye West après une énième sortie antisémite

Camille Lamblaut

05 déc 2022

Sexo
Sponsorisé

Quatre choses à savoir sur les orgasmes multiples

Humanoid Native
amber heard nbc
Société

Amber Heard peut-elle espérer un nouveau procès face à Johnny Depp ?

Maëlle Le Corre

05 déc 2022

1
IMG_9346
Arts & Expos

L’artiste JR dévoile une nouvelle œuvre en hommage aux Iraniennes

Camille Lamblaut

05 déc 2022

norman enquête viol corruption de mineurs
Société

Le youtubeur Norman Thavaud placé en garde à vue pour viol et corruption de mineurs

Maëlle Le Corre

05 déc 2022

11
iran protestation – flickr
Actu mondiale

L’Iran annonce la fin de la police des mœurs, les activistes appellent à la prudence

Maëlle Le Corre

05 déc 2022

disabled_people_for_future
Société

« Il faut que les valides sachent remettre en question leurs privilèges »

Aïda Djoupa

03 déc 2022

14
ppl justice specialisee vss vote assemblee nationale
Société

Bientôt une juridiction spécialisée pour le traitement des violences intrafamiliales ?

Maëlle Le Corre

02 déc 2022

brune feuillle se marie talents hauts livres pour enfants hongrie
Société

Ce livre de contes a fait un scandale en Hongrie, et il est enfin disponible en France

Maëlle Le Corre

02 déc 2022

2
La Première ministre néo-zélandaise cloue le bec d’un journaliste après une question bien sexiste
Politique

La Première ministre néo-zélandaise cloue le bec d’un journaliste après une question sexiste

Camille Lamblaut

01 déc 2022

1
Buckingham Palace désavoue l’une de ses membres honoraires accusée de propos racistes © Rabbit75_Cav via Canva
Actu mondiale

Buckingham Palace désavoue l’une de ses membres honoraires accusée de propos racistes

Camille Lamblaut

01 déc 2022

25

La société s'écrit au féminin