Le meilleur cunni de ta vie, c’est espaceplaisir qui te l’offre ! (Concours)

Rhooo ça va, Queen Camille sait bien que les sextoys ne remplacent pas les êtres humains... Mais un Womanizer One GRATUIT ça fait quand même plaisir !

Le meilleur cunni de ta vie, c’est espaceplaisir qui te l’offre ! (Concours)

En partenariat avec espaceplaisir (notre Manifeste)

Tu n’as jamais osé sauter le pas des sextoys ? Du stimulateur clitoridien ? Ou de la masturbation ?

Ce concours organisé par espaceplaisir va peut-être changer la vie de ton clitoris à jamais. 

1000 Womanizer à gagner sur espaceplaisir

Le site espaceplaisir te propose de gagner l’un des 1000 Womanizer ONE en jeu du 30 septembre au 28 octobre 2019.

Alors que, statistiquement, les femmes hétéros sont les personnes qui jouissent le moins en couple, 98% de celles qui ont utilisé ce bel objet ont eu un orgasme. 

La bête offre 30 minutes d’autonomie, ce qui devrait être suffisant pour t’amuser un petit moment sachant que 80% des testeuses ont joui en moins de 6 minutes d’après espaceplaisir.

Mais attention, après ça, impossible de recharger ce modèle : c’est un CDD du kif que tu vas pouvoir gagner…

Participe au concours Womanizer d’espaceplaisir

Le secret de ce jouet prometteur réside dans sa technologie Pleasure Air, qui permet de stimuler le gland du clitoris sans contact direct, par micro-aspirations et ondes de pression, comme si quelqu’un de très doué te faisait un cunni en somme.

Pour participer au tirage au sort, il te suffit de remplir ce formulaire sur le site espaceplaisir.

Bonne chance !

À lire aussi : 10 accessoires sexo à mettre dans… ta table de nuit

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

Lily Lou

Moi je trouve ça bien que les entreprises qu'on critique aient un droit de réponse. Ca s'appelle la liberté d'expression
En fait non, la liberté d'expression c'est la liberté qu'ont les citoyens à exprimer (à l'oral, à l'ecrit ou en publiant) leurs opinions, même religieuses, sans être inquiétés par l'État ou les pouvoirs publics.
(Et tant qu'elles restent dans le cadre de la loi. Des insultes, des incitations à la haine ou des propos discriminatoires ne peuvent pas être proférés sous couvert de liberté d'expression, par exemple)

Là, on peut parler de droit de réponse de l'entreprise, mais la liberté d'expression n'a rien à voir
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!