Live now
Live now
Masquer
hawaya-site -de-rencontre-musulman
Lifestyle

Comment rencontrer l’amour tout en respectant sa spiritualité ? J’ai posé la question à deux femmes

Comment être sûre de rencontrer des hommes qui partagent ses valeurs lorsqu’on est une femme croyante et pratiquante ? Deux femmes se sont confiées sur leur rapport aux rencontres amoureuses, leurs attentes mais aussi leurs craintes.

Les fausses croyances qui entourent les femmes pratiquantes sont légion, particulièrement concernant leur vie amoureuse. Pour tirer au clair bon nombre d’éléments qui circulent dans certains médias ou sur les réseaux sociaux, j’ai rencontré deux femmes de confessions musulmanes, Myriam et Sonia, respectivement 22 et 28 ans.

La première est en Master 1 dans la communication et souhaite devenir journaliste reporter. Elle a toujours vécu en France, sa mère est algérienne et musulmane et son père est français et non croyant. Myriam a été élevée dans la culture musulmane très prégnante dans sa famille maternelle, sans trop se poser de question à ce sujet. Ce n’est que l’année dernière qu’elle s’est réellement interrogée sur sa foi.

Avec ma petite sœur de 17 ans, on a eu ce déclic en même temps et elle a aussi commencé à s’y intéresser. On a appris à faire certaines pratiques ensemble et depuis on se tire vers le haut. D’ailleurs l’apprentissage spirituel est sans fin, c’est très exaltant. Aujourd’hui cela régit beaucoup de choses dans ma vie et ça me tient très à coeur.

Myriam

De son côté Sonia a 28 ans et est cheffe de projet marketing depuis trois ans. Ses deux parents sont musulmans, et elle grandi au Maroc, un pays culturellement musulman. Elle est arrivée à Paris pour faire ses études il y a 11 ans, puis elle a eu le déclic loin de ses terres natales. Jusque-là, elle m’explique que c’était culturel, avant de devenir profondément spirituel.

C’est seulement vers 20 ans que j’ai vraiment compris pourquoi on faisait certaines choses, jusque-là c’était culturel, ensuite c’est devenu plus spirituel. C’est ce que j’appelle moi : la maturité religieuse. Je suis de confession musulmane, assez pratiquante, donc c’est quelque chose qui me tient à cœur.

Sonia

Comment se font les rencontres amoureuses lorsqu’on est une femme musulmane ?

Lorsque je leur demande si elles seraient capables de faire le premier pas, leurs réponses sont assez catégoriques. Pour Sonia, si la personne est dans son cercle d’amis proches, pourquoi pas, mais s’il s’agit d’un inconnu rencontré dans l’espace public, elle préfère s’abstenir. En effet, si la personne n’est pas musulmane, cela n’aboutira à rien, et il est impossible de percevoir les convictions religieuses d’un simple coup d’œil.

Une alternative qui permet aux femmes de prendre leur destin amoureux en main, et cela vaut quelque soit son culte, sans avoir peur d’un quelconque jugement, sont les applications de rencontre. Par exemple, Hawaya offre un espace numérique fun et sécurisé, qui permet aux utilisatrices d’être sûres de faire la connaissance d’hommes qui partagent les mêmes valeurs culturelles.

De quelle façon l’application peut-elle être sécurisée me demanderez-vous ? C’est très simple, chaque profil est validé grâce à une technologie de vérification par selfie, qui permet de prouver l’authenticité de chaque utilisateur. Il y a aussi des modérateurs qui sont très réactifs sur les échanges ! Si vous rencontrez le moindre problème lors d’une conversation, vous pouvez utiliser le signalement, voire leur envoyer une capture d’écran. De plus, il est très facile d’afficher dès le départ ce que l’on recherche. Et puis, les applications permettent de remédier au manque d’occasions difficiles à provoquer dans la vie réelle.

Les détractrices de ce genre d’applications diront que c’est une façon consumériste de voir l’amour et qu’il faut se laisser surprendre. D’autres diront encore qu’elles veulent aller droit au but, et que la vie les a déjà suffisamment surprises. J’imagine que chacun trouve midi à sa porte, mais difficile de se forger un avis sans avoir essayé.

Tester l’application de rencontre Hawaya

site-de-rencontre-hawaya-musulman
Crédits : August de Richelieu/Pexels

Myriam a été en couple avec un seul garçon quand elle avait 17 ans. C’était une époque durant laquelle elle se qualifie de moins « éclairée » sur sa spiritualité et son petit ami était athée. Cette relation lui a donné l’occasion de remarquer que le fait de ne pas partager les mêmes valeurs culturelles causait des discordes.

Lorsqu’un événement triste survenait dans la vie de son copain et que Myriam essayait de le rassurer en lui disant que c’était un coup du destin, que cela devait se produire ainsi, le garçon le prenait mal : « Tu veux pas mon bien, tu comprends pas ! ». Myriam était trop jeune pour réaliser qu’au-delà du tempérament, la foi commençait déjà à dicter sa manière d’appréhender sa vie.

Aujourd’hui, le premier critère lors de mes rencontres c’est vraiment la foi. Ensuite je prête attention au reste : le physique, la mentalité… Dès le moment où je sais que la personne est musulmane, là je peux apprendre à réellement la connaître et peut-être envisager quelque chose.

Myriam

Sonia n’a jamais eu de relation de sa vie, cependant elle a déjà essayé de faire des rencontres. Elle a joué le jeu des rendez-vous arrangés à deux reprises. Des amis lui ont organisé des rencontres avec des amis à eux célibataires et musulmans avec qui ça aurait pu coller. Mais l’étincelle n’a été présente dans aucun des deux rencards. Sonia a la conviction que lorsqu’on rencontre la bonne personne, on le sait, il n’y a pas à forcer les choses. Par la suite, elle a décidé de tester les applications de rencontre :

J’aime bien les histoires un peu old school, où tu rencontres une personne dans le train ou au boulot. Je m’étais inscrite sur une application réservée aux musulmans, avec une interface moderne qui m’a tout de suite attirée. J’ai fait deux rencontres qui se sont traduites par environ quatre rendez-vous physiques en tout. Ils étaient gentils, polis, mignons et tout. Mais il n’y a pas eu de déclic, ou de feeling plus que ça. C’était deux caractères assez différents. Le premier était très libre, il ne pratiquait pas beaucoup. Il jeûnait, mais c’est tout. C’est une pratique un peu légère… D’ailleurs, c’est très rare de rencontrer des musulmans qui ne le font pas. En revanche, la prière va demander un peu plus de rigueur, plus d’attachement. Il buvait occasionnellement donc ça ne me correspondait pas. De plus, il était un peu hautain parfois, il avait bien réussi sa vie à côté, donc ça se ressentait quand il parlait. Quant au second, je crois que c’était un peu différent dans le sens où il voulait un peu plus s’amuser. Il ne recherchait pas une relation qui devait devenir sérieuse, il vivait un peu au jour le jour donc, nous avons parlé un peu et ensuite ça s’est étiolé.

Sonia
hawaya-application-de-rencontre-musulman
crédits : Photo de Keira Burton/pexels

Qu’attendent les femmes musulmanes en amour

D’ailleurs, les critères que Sonia et Myriam recherchent chez un homme sont assez simples et similaires :

Gentil, respectueux. Il faut qu’il soit un minimum éduqué, bien élevé, mais aussi avoir un parcours académique. Je me fiche qu’il soit riche ou pauvre et j’aimerais qu’il ait de l’humour aussi. Après, je marche au feeling, que ce soit des musulmans et juifs ou des chrétiens ou autres, si t’as pas le feeling, tu le sais. Je souhaite passer toute ma vie avec la personne avec qui je me mettrais en relation, donc ça doit se faire naturellement.

Sonia

Pour les deux femmes, le critère « culturel » est déterminant. Quand elles rencontrent quelqu’un, elles se projettent jusqu’au mariage. Si la personne n’est pas de la même confession religieuse, le mariage ne pourra pas être validé… Par ailleurs la foi est quelque chose qu’elles veulent partager avec leur mari, afin de la transmettre à leurs enfants plus tard.

La conversion est un parcours un peu long, mais si je sais que la personne a ce désir là et qu’elle est sincère, pourquoi pas. Mais généralement ce n’est pas sincère, les gens se convertissent pour le mariage, mais ensuite il n’y a pas de pratique. Il faudrait vraiment que la personne s’y intéresse déjà ou que le parcours soit déjà enclenché.

Sonia

Quant aux critères d’élimination ils sont également plutôt identiques pour les deux femmes :

Je suis conservatrice vis-à-vis de certaines choses. Mais par exemple, un homme qui veut que sa femme reste à la maison pour s’occuper des enfants, pour moi, ce n’est pas possible parce que j’ai des ambitions. J’ai quand même une vision assez moderne. Cela ne m’empêche pas de pratiquer comme il se doit, selon un cadre de base. Mais je ne pourrais pas forcément être avec un homme qui se voit comme le chef de famille et qui prend toutes les décisions. Il faut qu’il y ait un équilibre.

Je reviens un peu sur le principe du conservatisme. De nombreux hommes se cachent derrière cela pour dire : « ma femme fait toutes les tâches ménagères ». Certains n’ont pas forcément compris le principe. Parce que dans l’islam, la femme est littéralement sur un piédestal, on dit que le paradis est sous ses pieds. Donc les femmes doivent être chéries, on en prend soin et on ne cherche pas à en faire des boniches.

Myriam
redd-Holding-hend-with-shadow-hawayaxmadmoizelle
Crédits : Redd/Unsplash

« J’ai déjà été éduquée, j’ai pas besoin d’un deuxième père, je connais mes limites »

Aujourd’hui tu as le droit de travailler et de faire ce que tu veux donc il n’y a pas de soumission. Absolument 100 % des femmes voilées que je connais l’on choisi par conviction et elles en sont contentes. C’est des profs, des médecins et des gens de ma famille ou de mon entourage, donc ça ne les empêche pas d’avoir une vie complètement épanouie. Cette soumission existe, mais ce n’est pas mon cas et ce n’est pas quelque chose que je vois dans ma vie de tous les jours. Je suis très féministe, j’ai grandi avec deux frères, donc je ne me laisserai pas piétiner.

Sonia

Pour les deux femmes, les images extrémistes véhiculées existent pour créer de la peur et cela vaut pour tous les cultes. Comme si une femme ne pouvait pas faire le choix de s’impliquer spirituellement par elle-même, elle aura forcément était contrainte par un homme.

En fait, ça me fait rire quand on dit ça, parce que finalement, ce sont des personnes qui ne sont même pas renseignées sur la culture. J’ai juste envie de leur dire de s’instruire, d’aller parler à des personnes pratiquantes et de leur poser la question directement. Ils verront bien qu’une femme musulmane n’est absolument pas soumise. Les femmes qui portent le foulard, en général, le portent par choix pour la plupart. En Islam, il n’y a pas de soumission, nous sommes seulement soumises à Dieu, mais à aucun homme.

Myriam

Choisir un mode de vie tourné vers la spiritualité, quel que soit l’objet de son culte n’est pas un frein pour faire des rencontres amoureuses. De nombreux moyens permettent de rencontrer des hommes qui partagent les mêmes intérêts pour la foi. D’ailleurs, peu importe la culture que nous embrassons, cela n’empêche pas d’avoir des valeurs féministes et de vivre ses engagements comme chacune le souhaite.

Vous êtes de confession musulmane ? Pourquoi choisir l’application de rencontres Hawaya :

Outre le fait que ce nom très mélodieux veuille dire mon amour en arabe, Hawaya permet de faire des rencontres en ligne compatibles et adaptées à la vie que les femmes musulmanes ont choisies. Les hommes présents sur Hawaya partagent :

  • Le même mode de vie et la même vision du couple
  • L’envie de construire une relation sérieuse
  • Les mêmes croyances et valeurs culturelles

Les rencontres se font dans le respect et le consentement de chacun, et de manière sécurisée grâce à des modérateurs.

BSAHTEK_HAWAYA_1920x1080

À lire aussi : Ça veut dire quoi être croyante et transmettre sa foi à ses enfants en 2022 ?

Crédits : Uriel Mont/Pexels – Photo de Andrea Piacquadio/Pexels

Les Commentaires
5

Avatar de ZeLauVador
8 août 2022 à 18h37
ZeLauVador
Après, c'est une pub pour un site de rencontres musulmans donc normalement qu'il n'y ait pas d'autres religions.
3
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Lifestyle

Sport
Pourquoi même des footballeuses retirent leur haut après une victoire ?

Pourquoi même des footballeuses retirent leur haut après une victoire ?

Anthony Vincent

10 août 2022

1
SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Sport
Australian_Open_2020_serena williams rob keating

Une championne tire sa révérence : Serena Williams arrête le tennis et explique pourquoi

Maëlle Le Corre

10 août 2022

Food
reseaux-sociaux-débats-céréales-specialk-madmoizelle
Sponsorisé

« Les céréales avec du lait froid ou chaud » : voici les vrais débats des réseaux sociaux

Madmoizelle Brand

10 août 2022

7
Animaux
chat-qui-dort

Légende ou danger : être enceinte et avoir un chat, c’est dangereux ou pas ?

Manon Portanier

09 août 2022

33
Body positive
Le naturisme explose au Royaume-Uni, peut-être grâce à la pandémie

Le naturisme explose au Royaume-Uni, peut-être grâce à la pandémie

Anthony Vincent

08 août 2022

1
Animaux
chat-mamour-sortir-vétérinaire

Les règles d’or pour balader votre chat partout avec vous en toute sécurité

Marie Chéreau

08 août 2022

5
Food
sorbet a l abricot

La recette ultime pour se rafraîchir sans trop d’efforts : le sorbet abricot romarin

Aïda Djoupa

07 août 2022

2
Food
barbecue-vegetarien-recette

6 idées de recettes végétariennes pour un barbecue !

Manon Portanier

06 août 2022

8
Actu mondiale
Ces fake news autour de la variole du singe en disent long sur les dérives de TikTok et Twitter

Ces fake news autour de la variole du singe en disent long sur les dérives de TikTok et Twitter

Anthony Vincent

05 août 2022

Voyages
ile-a-vendre-ecosse

Ras-le-bol de tout ? Et si vous achetiez une île déserte en Écosse ?

Manon Portanier

05 août 2022

3

La vie s'écrit au féminin