Live now
Live now
Masquer
cheveux-violets
Body positive

Mes cheveux violets sont une protection, pas une provocation !

17 sep 2015 31
Miss Lu s’est teint les cheveux en violet. Elle vous raconte comment ça a boosté sa confiance en elle et comment elle s’est sentie, paradoxalement, beaucoup moins visible.

Beaucoup de clichés circulent sur les gens aux cheveux teints d’une couleur flashy. Ils sont souvent loin d’être vrais, en tout cas dans mon cas !

À lire aussi : Les cheveux verts… et moi

Je suis châtain de nature. On m’a toujours dit que j’avais une jolie couleur de cheveux, et je ne m’en suis jamais plainte, même si comme beaucoup de gens, j’ai souvent prié sur-exposé mes cheveux au soleil pour qu’ils blondissent. Mais enfin, dans l’ensemble, j’en étais tout à fait satisfaite.

Et puis un jour, après une grosse déprime qui a duré un an et donc un grand manque structurel de confiance en moi, j’ai décidé de me teindre les cheveux en violet. Le résultat, fuchsia, m’a énormément plu. Et j’ai soudainement réalisé que je me sentais, paradoxalement, beaucoup moins voyante et donc beaucoup plus à l’aise… Malgré ma ressemblance avec un Minion radioactif !

À lire aussi : Tuto beauté vidéo — La coloration des cheveux en rose, par Marion

La réaction rigolote des gens face à mes cheveux violets

J’ai d’abord rigolé en voyant la tête des passant•e•s dans la rue, qui se retournaient sur moi, me lançaient des regards stupéfaits. J’ai même rigolé des gens qui me lançaient des regards furibonds, ou me jugeaient (il était marqué sur leur front qu’on « n’appartenait pas au même monde »), comme cette petite mamie dans le métro dont les sourcils se haussaient et la bouche se pinçait de plus en plus au fur et à mesure qu’elle me détaillait !

Je me suis aussi inquiétée d’être mal jugée (parce que malgré toute ma volonté, j’accorde encore beaucoup trop d’importance au regard des gens sur moi), d’être même éventuellement agressée (franchement, avec le nombre de gens chelou qui se baladent dans les rues à Paris, ce n’est pas impossible).

À lire aussi : Comment entretenir ses cheveux colorés ?

Les clichés sur les gens aux cheveux flashy

Mais surtout, je me suis sentie soulagée. Parce que comme j’ai choisi une couleur voyante, les gens se concentrent beaucoup plus sur mes cheveux que sur le reste de ma personne, et donc ne s’aperçoivent potentiellement pas de mes choix vestimentaires, de mes boutons, mes cernes, etc.

Multicolor

Non, en vrai, c’est surtout que les gens associent ce genre de choix capillaire avec une forte personnalité. Clichés obligent. Ils pensent que je suis une punk, une rebelle, une forte tête, bref quelqu’un qui affiche ses convictions sur son front… Littéralement !

Les gens pensent que je suis une rebelle, une forte tête

Ils m’associent aussi à la communauté LGBT (encore ces clichés qui ont la vie dure), mais ça, je ne peux pas le démentir…

Or je ne suis pas comme ça. Je suis capable d’être totalement tétanisée par la timidité face à quelqu’un que j’aime beaucoup, je n’ai aucune confiance en moi ; j’élève souvent la voix c’est vrai, mais c’est pour mieux empêcher mes larmes de couler, et aux dires de tous ceux qui me connaissent, je suis hypersensible. J’ai toujours été plutôt du côté des « losers » : une première de classe (à lunettes s’il vous plaît), rat de bibliothèque, qui défendait la veuve et l’orphelin, rougissait dès qu’on parlait d’embrasser quelqu’un, et n’a pas pu prononcer le mot « masturbation » avant ses 20 ans.

Rien à voir, donc, avec une punk féministe au cuir épais. Je suis juste une fille ordinaire. Un peu trop sensible.

Des clichés bien pratiques

Ces idées reçues m’arrangent, en réalité ! Parce que les gens (et moi la première) se fient énormément à leurs premières impressions : ils mettront beaucoup plus de temps à comprendre que je suis quelqu’un de fragile, qui n’assume pas toujours ses convictions, et qu’il est particulièrement facile de me démolir mentalement. Ils essayeront donc beaucoup moins. Les personnes ayant de mauvaises intentions préféreront de loin s’attaquer à quelqu’un ayant l’air plus « sensible », c’est-à-dire plus dans la norme. Et moi, elles me laisseront tranquille.

Les gens se fient énormément à leurs premières impressions

Certain•e•s m’interrogeront certes sur ma décision de me teindre les cheveux en fuchsia, critiqueront mon mauvais goût, me traiteront peut-être même de « lesbienne punk couleur de betterave », mais tout ça, ce n’est rien. Je peux y répondre.

Ma nouvelle couleur de cheveux n’engage pas, en réalité, au défi, elle n’est pas une expression physique de mon rejet du système et de la norme ; c’est juste une manière de faire semblant. Semblant d’être forte, d’assumer ma différence, d’être à l’aise avec moi-même. Je n’ai jamais été mieux cachée qu’en étant si voyante !

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !

Les Commentaires
31

Avatar de Louarn
20 septembre 2015 à 15h22
Louarn
Cet article m'a beaucoup plu ,car je m'y reconnais vraiment (ayant eu les cheveux vert ,rose puis orange maintenant) ma famille voyait ça (et pour certains c'est toujours le cas) dans les clichés et les critiques pour savoir pourquoi j'avais fait ça et quand j'allais me teindre les cheveux de ma vraie couleur. Mais je suis comme toi ,introvertie,on ne m'ennuie plus dans la rue même si certains font encore des têtes et des moues un peu bizarre en me voyant.
Mais bon maintenant je me sens beaucoup mieux et limite plus en sécurité
0
Voir les 31 commentaires

Plus de contenus Body positive

Body positive
Le naturisme explose au Royaume-Uni, peut-être grâce à la pandémie

Le naturisme explose au Royaume-Uni, peut-être grâce à la pandémie

Anthony Vincent

08 août 2022

1
SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Body positive
Une illustratrice efface la prothèse d’une activiste pour une campagne « body-positive » qui fleure bon le validisme

Une illustratrice efface la prothèse d’une activiste pour une campagne « body-positive »

Anthony Vincent

03 août 2022

9
Sorties
Une femme en patins à roulette et robe à sequins assise au sol

Wheelz and Feet, la soirée en patins à roulette ou à pieds qui va vous faire tourner la tête

Anthony Vincent

20 mai 2022

Body positive
thought-catalog-fnztlIb52gU-unsplash

« Je créais des régimes mais tout ce que je pensais était faux » : une diététicienne fait son mea culpa

Marie Chéreau

22 avr 2022

16
Body positive
ok_2

À quoi ressemble un corps de 70, 90, 100 kg ? Des femmes le montrent sur TikTok et ça fait du bien

Barbara Olivieri

19 avr 2022

Grossesse
Capture d’écran 2022-04-19 à 09.58.28

Chez Vogue, on adore Rihanna mais on retouche sa ligne de grossesse dans le plus grand des calmes

Camille Abbey

19 avr 2022

Actualité mode
Lizzo vit sa meilleure vie le cul à l’air (enfin à moitié) dans une masterclass d’amour de soi

Lizzo vit sa meilleure vie le cul à l’air (enfin à moitié) dans une masterclass d’amour de soi

Anthony Vincent

12 avr 2022

Body positive
[Site web] Visuel vertical Édito

Cette nouvelle tendance TikTok refuse les filtres et célèbre la beauté « vraiment » naturelle

Marie Chéreau

05 avr 2022

Body positive
Camila Cabello s’épanche sur son mal être renforcé par les paparazzis et leurs photos volées

Camila Cabello s’épanche sur son mal-être renforcé par les paparazzis et leurs photos volées

Anthony Vincent

04 avr 2022

Société
Surprise (non) : chez Goop, le « bien-être » est toxique as fuck

Surprise (non) : chez Goop, le « bien-être » est toxique as fuck

Anthony Vincent

29 mar 2022

2

La vie s'écrit au féminin