Live now
Live now
Masquer
changer-securite-sociale-etudiante-2
Travail

Comment changer de sécurité sociale quand tu arrêtes tes études ?

Quand tu arrêtes tes études, il faut que tu changes de sécurité sociale. Comment faire ? Et pourquoi ?

Article mis à jour le 18 septembre 2018

Jusqu’à maintenant, lorsque tu commençais des études, du devais t’inscrire à une sécurité sociale étudiante.

Même si 2019 signera la fin de ce fonctionnement, tu fais peut-être partie de celles et ceux qui ont été inscrit·es sous ce régime spécifique.

Alors si tu as arrêté les études en cette rentrée 2018, il faudra te rattacher au régime général de sécurité sociale, et voici comment procéder.

Je ne suis plus étudiant·e : comment arrêter ma sécurité sociale étudiante ?

Je me suis posé cette même question ce week-end, et j’ai dû fouiller les tréfonds d’Internet et du site de la sécurité sociale pour trouver la réponse.

Alors je me suis dit que ce serait quand même cool de partager la réponse avec toi, pour t’éviter cette galère.

Sache tout d’abord que tu as jusqu’au 31 décembre 2018 pour réaliser ce changement, ce qui te laisse suffisamment de marge pour t’y prendre à l’avance et éviter d’être piégé·e par les délais administratifs.

D’ici-là, tu es toujours couvert·e par ta sécurité sociale étudiante (LMDE ou mutuelle étudiante régionale du réseau Emevia).

Quelles démarches pour changer de statut auprès de la sécurité sociale ?

Pour procéder à la modification de statut, il te faudra contacter la caisse d’assurance maladie de ton lieu de résidence.

Tu peux te rendre sur cette page pour savoir de laquelle est-ce qu’il s’agit.

Tu peux aussi contacter l’assurance maladie par téléphone au 36 46, mais note bien qu’il s’agit d’un numéro payant (service 0,06€/min + prix appel).

Tu seras amené·e à remplir un formulaire de « demande de mutation ». Pour y accéder, tu n’as qu’à cliquer sur ce lien.

Une fois complété, tu devras transmettre ce document à ta caisse d’assurance maladie, avec :

  • Une photocopie d’une pièce d’identité ou d’un titre de séjour ;
  • Un relevé d’identité bancaire.

Tu peux ajouter à ces papiers tous les justificatifs de ta situation : copie de ton contrat si tu as un emploi et premier bulletin de salaire, ou photocopie de l’attestation de Pôle Emploi si tu recherches un boulot.

Durant toutes ces démarches, veille à bien conserver ta carte vitale ! Tu pourras la mettre à jour en pharmacie si ta caisse d’assurance maladie te le demande ou que tu as un autre changement de situation à notifier.

Je me répète, mais sait-on jamais : NE JETTE PAS TA CARTE VITALE !

J’espère que cette explication t’a aidé·e, et n’hésite pas à la faire tourner à tes potes qui ont fini ou arrêté leurs études cette année. Je suis certaine qu’une bonne part d’entre nous n’a même pas l’info comme quoi il faut signaler ce changement… Et ce serait bête de se retrouver sans sécurité sociale au 1er janvier.

Si tu as le moindre doute, la moindre question, le mieux est encore de voir directement avec ta caisse d’assurance maladie, qui est là pour t’accompagner dans tes démarches.

Pense aussi à te renseigner sur les mutuelles !

Et si tu veux savoir les raisons de ce changement obligatoire entre régime de sécurité sociale étudiante et régime général, je t’invite à lire ce qui suit, où Chloé t’explique le pourquoi du comment.

Pourquoi… est-ce que je dois changer de sécu quand j’arrête mes études ?

Article initialement publié le 23 septembre 2016 par Chloé P.

La sécurité sociale a ses raisons que la raison ignore parfois… Pour cet organisme public, un individu devient un assuré à part entière à partir de ses 16 ans (avant tu es rattaché·e au statut de tes parents). C’est à ce moment que les choses se compliquent.

En tant qu’assuré·e, tu es quand même rattaché·e à tes parents jusqu’à l’âge de 18 ans (sauf si tu es en rupture de liens familiaux), car ce sont eux qui paient les cotisations. À partir de 18 ans, tes parents ne peuvent plus rien pour toi, tu es assuré·e tout·e seul·e et tu cesses d’être un simple Padawan. Ce qui ne veut dire qu’il faut que tu « t’enregistres » auprès de la sécu pour en bénéficier (et y être rattaché·e).

changer-securite-sociale-etudiante-jedi

Être étudiant·e te permet d’être rattaché·e à la sécurité sociale via une mutuelle étudiante. Lorsque tu cesses tes études, cette mutuelle étudiante ne s’applique plus (elle cesse d’être active non pas à la fin des cours, mais se prolonge jusqu’au 31 décembre de l’année entamée).

Rebelote… il faut à nouveau que tu te manifestes auprès de la sécurité sociale pour y être rattaché·e. Mais cette fois-ci, tu ne passes pas par un sous-fifre comme la mutuelle étudiante : tu t’adresses directement au big boss.

Ce big boss, c’est en général la CPAM (Caisse primaire d’assurance maladie) de ta zone d’habitation. Pour faciliter la gestion des assuré·es (toi et moi donc), la sécurité sociale a plusieurs structures à travers tout le pays (plutôt qu’un seul centre, où ce serait le foutoir), qui sont donc les CPAM. C’est à celle la plus proche de chez toi qu’il faudra faire signe.

Et comme l’organisme n’a pas que ça à faire, il ne faut pas oublier de lui faire de grands gestes avec les bras. Autrement dit faire de petites démarches (promis c’est pas très compliqué). Voilà pourquoi !

(Quant à savoir pourquoi le passage du sous-fifre au big boss ne se fait pas tout seul… le mystère de l’administration française cher·e ami·e !)

À lire aussi : Qu’est-ce qui change avec la fin de la sécurité sociale étudiante ?

Les Commentaires
23

Avatar de Iris__
24 septembre 2018 à 11h02
Iris__
@Cequizz Je pense que j'irai déposer le dossier mutation à la cpam et je verrai ce qu'il advient...Je doute que mon entreprise ai actualisé ma situation. Enfin, je bosse depuis 2 ans dans la même entreprise et j'étais aussi en études jusque là. Maintenant, je continue mon travail mais pas les études. Alerte administration.
0
Voir les 23 commentaires

Plus de contenus Travail

« deconfinement-entreprises-protocole-ministere-travail »
Travail

Au Royaume-Uni, des entreprises actent la semaine de 4 jours

Camille Lamblaut

30 nov 2022

6
Sexo
Sponsorisé

Parlons sans complexe de vaginettes

Humanoid Native
mario-gogh-VBLHICVh-lI-unsplash
Travail

Égalité pro : l’UE impose un quota de femmes dans les conseils d’administration des entreprises cotées

Camille Lamblaut

23 nov 2022

pexels-rodnae-productions-travail salaire egalite
Travail

À compter de décembre 2022, un tiers ne pourra plus percevoir votre salaire (et c’est une mesure d’égalité)

Maëlle Le Corre

21 nov 2022

4
Jeff_Bezos-wikimedia commons
Travail

Privée d’accès aux toilettes et victime de racisme, une ancienne femme de ménage de Jeff Bezos porte plainte

Maëlle Le Corre

07 nov 2022

4
bpi-france-industrie-plan-french-fab-cristel
Lifestyle
Sponsorisé

Revalorisation des déchets et du cycle de l’eau : comment le monde de l’industrie tente de se réinventer

Carla-Bruni-sur-la-chaîne-Youtube-de-Vogue
Actualité mode

Le « Weinstein de la mode » va-t-il tomber ? Carla Bruni et d’autres mannequins se mobilisent

Anthony Vincent

17 oct 2022

5
nick-fewings-unsplash demission
Travail

Abandon de poste : pourquoi la « présomption de démission » devrait nous inquiéter

pexels-sora-shimazaki-protection règles santé menstruelle
Travail

66% des femmes sont favorables au congé menstruel… mais en pratique, c’est loin d’être si évident

bruce-mars-unsplash-travail reconversion professionnelle
Travail

Plus d’une femme sur deux aimerait changer de métier

Maëlle Le Corre

15 sep 2022

2
femme-riche
Daronne

Les femmes célibataires sans enfants sont celles qui se sont le plus enrichies en 2019

La carrière s'écrit au féminin