Live now
Live now
Masquer
That Guy campagne
Féminisme

Cette campagne contre les violences sexuelles faite par et pour les hommes est-elle efficace ?

25 oct 2021 2
En Écosse, une campagne de sensibilisation au harcèlement de rue et autres violences sexuelles s’adresse directement aux hommes. 

La campagne Don’t Be That Guy (Ne sois pas ce mec, littéralement) a été lancé par la police écossaise le 13 octobre avec une vidéo au message fort. 

Face caméra, plusieurs hommes s’adressent directement aux spectateurs — plus précisément aux spectateurs masculins — pour les sensibiliser aux violences sexuelles. Le message est impactant et cette fois, ce sont des hommes qui parlent aux hommes

« La plupart des hommes ne voient pas de problème en se regardant dans un miroir. Mais le problème nous regarde droit dans les yeux. Les violences sexuelles commencent bien avant qu’on ne le pense. Ne sois pas ce mec. »

Un message fort contre les violences sexuelles

Dans la vidéo, plusieurs hommes regardent droit dans l’objectif et donne des exemples de violences, harcèlement, agressions sexuelles : siffler une fille dans la rue, fixer une femme dans le bus, envoyer une dick pic non sollicité, s’attendre à un rapport sexuel après avoir payé un dîner, ou profiter de l’état d’ivresse d’une femme pour abuser d’elle.

Ils demandent directement au spectateur si c’est quelque chose que « tu » as déjà fait. 

Une campagne par les hommes, pour les hommes, contre le sexisme, c’est efficace ?

Nous avons demandé à la sociologue féministe Josiane Jouet son avis sur cette campagne :

 « Je trouve que c’est une bonne campagne. Ça me paraît bien que ça soit des hommes qui s’adressent aux hommes, et pas des féministes qui s’adressent aux hommes. Comme les campagnes sont faites dans une optique de persuasion, ce n’est pas un outil suffisant pour arrêter les comportement agressifs, virilises, machistes mais ça fait partie de la panoplie d’outils utiles.

Ce que je trouve intéressant c’est que c’est une campagne lancée par la police et non pas une association. Je trouve que c’est particulièrement intéressant car ça a une dimension institutionnelle. »

Cette vidéo est très impactante : elle ne s’adresse pas aux femmes pour leur dire de faire attention, elle a pour but d’éveiller aux hommes sur ces comportements qui n’ont pas lieu d’être. Avec plus de 50 milles vues, elle suscite bien des réactions du public : 

reaction-campagne-dont-be-that-guy
@stacemcw sur Twitter

« C’est un message si fort et si vrai. La plupart des femmes ont déjà expérimenté une de ces situations en sortant le soir, si ce n’est plus d’une. Les choses ont besoin de changer et nous devons changer d’attitude pour rendre le futur plus sûre. »

Des chiffres qui doivent changer 

Effectivement, les choses doivent changer, et cette fois c’est la police elle-même qui le fait savoir à travers cette campagne : durant l’année 2019-2020, 2343 viols ou tentatives de viols ont été reportés aux forces de l’ordre écossaises, ainsi que 4936 de cas d’agressions sexuelles. 

La campagne Don’t Be That Guy, en plus de cette vidéo, donne des ressources pour responsabiliser les hommes et faire enfin changer les choses. Le site That Guy partage des articles tels que le témoignage d’une femme agressée sexuellement qui s’adresse aux hommes ou une vidéo posant la question « Qu’est-ce que les hommes peuvent faire pour s’attaquer au problème des violences sexuelles ».

Graham Goulden, an expert on tackling men's violence, discusses male sexual entitlement

Premier succès indéniable : la campagne ne cesse d’être partagée sur les réseaux, inspirant des débats, des remises en question et des échanges indispensables pour avancer ensemble. Car les violences sexuelles sont l’affaire de toutes, et de tous.

À lire aussi : Je crois que j’ai empêché un viol en soirée. Et si je n’avais pas été là ?

Crédit photo : page Instagram – @thatguyscotland

Les Commentaires
2

Avatar de Bananou
25 octobre 2021 à 09h21
Bananou
En phase avec l'avis de l'article, c'est une bonne campagne, belle initiative.
Et je dois dire que j'apprécie particulièrement que ce soit un mec blanc tout propret qui conclue la vidéo. On évite le cliché de """l'étranger""" qui agresse les femmes vs. le white savior.
11
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Féminisme

assemblee nationale IVG premiere lecture
Féminisme

IVG : les députés votent l’inscription du droit à l’avortement dans la Constitution

Maëlle Le Corre

24 nov 2022

2
sexo
Sponsorisé

Enflammez les fêtes de fin d’année avec ce calendrier de l’Avent érotique

Humanoid Native
pexels-mart-production-violences conjugales
Féminisme

Mon copain m’a frappée : comment réagir, que faire quand on est victime de violences dans son couple ?

Chloé P.

23 nov 2022

44
nous toutes 2021
Féminisme

Où manifester ce samedi 19 novembre contre les violences faites aux femmes avec Nous Toutes ?

Maëlle Le Corre

18 nov 2022

Megan Fox dans Jennifer's Body
Cinéma

Bimbo non grata : comment la carrière de Megan Fox illustre l’avant-après #MeToo

Anthony Vincent

31 oct 2022

13
Une femme portant une couronne de fleurs au milieu d’un champ d’herbe, Oleg Gekman via Canva
Féminisme

Non, la tendance incitant à se « reconnecter à son féminin sacré » n’a rien de féministe

Carla-Bruni-sur-la-chaîne-Youtube-de-Vogue
Actualité mode

Le « Weinstein de la mode » va-t-il tomber ? Carla Bruni et d’autres mannequins se mobilisent

Anthony Vincent

17 oct 2022

5
« High Low with EmRata » : Emily Ratajkowski sort un podcast anglé sur les vertus de la colère féministe
Culture Web

Emily Ratajkowski sort un podcast avec la colère féministe en fil rouge

Anthony Vincent

14 oct 2022

eloise bouton
Féminisme

Exhibition sexuelle ou acte politique ? La CEDH tranche en faveur de l’ex-Femen Éloïse Bouton

Maëlle Le Corre

14 oct 2022

2
Lizzo_&_Angela_Yee_@_SXSW_2022 – wikimedia commons
Féminisme

Lizzo a des choses à dire sur l’avortement et sur l’état actuel de l’Amérique

Maëlle Le Corre

12 oct 2022

police pixabay
Féminisme

Violences conjugales : la police enfin formée à déconstruire ses stéréotypes

Maëlle Le Corre

11 oct 2022

La société s'écrit au féminin