Live now
Live now
Masquer
la-lumiere-pulsee-va-devenir-une-pratique-plus-encadree
Bien-être

Brûlures, cloques… l’épilation à la lumière pulsée dans le viseur des autorités sanitaires

L’épilation définitive à la lumière pulsée fait de nombreux adeptes, mais reste encore très peu encadrée, ce qui peut avoir de graves conséquences. L’Agence Nationale de sécurité sanitaire (Anses) se penche sérieusement sur le sujet.

Depuis de nombreuses années, les épilations semi-définitives à définitives ont la cote auprès de toutes les personnes qui souhaitent se débarrasser une bonne fois pour toutes de leurs poils. Et si le laser fait partie des pratiques les plus répandues, la lumière pulsée (aussi appelée lampes flash) fait partie des solutions souvent sollicitées pour détruire le bulbe du poil grâce à la chaleur émise par un faisceau de lumière relativement puissant. 

Jusqu’ici, tout va bien. Sauf que cette pratique (qui doit normalement être pratiquée par des dermatologues ou des médecins ayant reçu une formation spécialisée selon la loi) s’est aujourd’hui largement démocratisée dans des instituts privés et même chez des particuliers.

Le problème, c’est que lorsqu’elle n’est pas effectuée correctement (avec tout le protocole sanitaire et l’expertise qui va avec), l’épilation à la lumière pulsée peut engendrer des brûlures, des « érythèmes » ou des « douleurs » d’après le communiqué de l’Anses, qui évoque aussi « des cloques ou des croûtes ».

Plus inquiétant encore, le rapport met en garde contre des « troubles de la pigmentation », des « lésions oculaires » ainsi qu’un « retard de diagnostic du cancer de la peau, en dénaturant la couleur de lésions précancéreuses »

Un rapport qui préconise plus d’encadrement

Pour limiter les problèmes liés à l’utilisation d’épilateurs à la lumière pulsée, l’Anses demande un accès facilité à la formation pour les professionnels ainsi qu’un meilleur encadrement du marché des appareils, ces machines étant considérées comme « pas anodines pour la santé ».

Depuis le 26 mai 2021, il semblerait que les choses commencent à changer : le commerce de ce type d’appareil est aujourd’hui encadré par le nouveau règlement européen relatif aux dispositifs médicaux. Un beau pas en avant.

D’après Rémi Poirier, coordinateur de l’expertise à l’Anses, il serait bénéfique que « des études de tolérance préalables à leur mise sur le marché aussi rigoureuses que celles réalisées pour les dispositifs médicaux » soient réalisées par les fabricants.

Et bien sûr, l’agence leur demande également de mieux informer leurs clients sur les précautions d’emploi ainsi que les contre-indications relatives à l’utilisation de ce type d’appareil. Histoire d’aborder le sujet sous tous ses aspects !

En attendant, si la lumière pulsée vous tente, prudence : passez par des professionnels et non par la première publication sponsorisée croisée sur les réseaux. Votre peau vous en remerciera !

À lire aussi : En flocons ou en gélules, la levure de bière chouchoute vos cheveux, vos ongles et votre peau

Crédits de l’image de une : Unsplash – @Lucrezia Carnelos


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Bien-être

Copie de [Site web] Visuel vertical Édito-2
Bien-être

Qu’est-ce que la tendance des legging legs et pourquoi est-elle si problématique ? 

Copie de [Site web] Visuel vertical Édito copie
Actualité bien-être

WTF : mais d’où vient cet engouement pour la Stanley Cup ? 

16
Source : @JohnFinkelstein
Actualité bien-être

Les pommes seraient les meilleures alliées de votre santé intestinale, et c’est la science qui le dit !

3
pexels-komang-dewi-7436480
Bien-être

Pourquoi avons-nous un coup de barre tous les jours à la même heure ? 

Copie de [Site web] Visuel vertical Édito-2
Bien-être

La procrastination du sommeil : le nouveau mal de notre temps qui aura raison de notre énergie ?

1
Copie de [Site web] Visuel vertical Édito
Bien-être

Mieux vaut éviter de toujours se faire vacciner sur le même bras et voici pourquoi  

1
[Site web] Visuel vertical Édito copie
Bien-être

Qu’est-ce que « la douche de rien » ce phénomène bien-être TikTok qui questionne ? 

4
Copie de [Site web] Visuel vertical Édito-2
Food

La recette délicieuse de la chakchouka maison

3
Elifight
Santé

Mon cancer m’a laissé un handicap invisible, et j’en ai marre de devoir sans cesse me justifier

22
Food

Boire du café au réveil : la mauvaise habitude qui nous coûte de l’énergie 

La vie s'écrit au féminin