Live now
Live now
Masquer
Endo2
Santé

Bonjour le gouvernement, où est la reconnaissance de l’endométriose comme affection longue durée ?

Alors qu’Emmanuel Macron annonçait agir pour lutter contre l’endométriose, son ministre de la Santé se dit défavorable à sa reconnaissance comme affection longue durée. Pourtant, celle-ci a été votée à l’unanimité à l’Assemblée… Cohérent, ce gouvernement ?

L’endométriose touche une personne menstruée sur dix. C’est une maladie qui peut être très handicapante au quotidien, source de douleurs et de nombreux désagréments.

Endométriose
(© Unsplash/Jonathan Borba)

Alors quand Emmanuel Macron, le mardi 11 janvier en fin de journée, a posté une vidéo sur le compte Twitter présidentiel pour annoncer le lancement d’une stratégie nationale contre l’endométriose, on s’est dit à la fois « il était pas trop tôt », et « est-ce que ce serait pas un nouveau coup de com’ électoral à destination des femmes, bien oubliées pendant ce quinquennat ? ».

En quoi consiste le « grand plan » contre l’endométriose d Emmanuel Macron ?

Le chef de l’État a surtout annoncé « au moins un centre de recours et d’expertise par région », ce qui faisait partie de son programme électoral. Mais pas de calendrier précis.

Le 16 février, des précisions ont été apportées sur le budget : 25 à 30 millions d’euros vont être investis dans la recherche sur l’endométriose.

Ce que les militantes et militants des associations luttant pour une meilleure prise en charge de l’endométriose attendaient, c’était également la reconnaissance de cette maladie comme ALD 30 : c’est-à-dire les affections longue durée exonérantes. Pas un mot à ce sujet.

Pourtant, ce changement permettrait aux malades de bénéficier d’un remboursement à 100% de la Sécurité sociale, de poser des jours de congé et d’aménager leur temps de travail en raison de leur affection. Des mesures plus que nécessaires quand on est atteinte par cette maladie, qui rappelons-le peut clouer au lit plusieurs jours durant, à cause des douleurs notamment.

Un vote unanime à l’Assemblée

Le 13 janvier 2022, l’Assemblée nationale a voté à l’unanimité la proposition de résolution, présentée par la députée LFI Clémentine Autain, pour la reconnaissance de l’endométriose comme affection de longue durée (ALD30) ! Une très bonne nouvelle.

Capture-décran-2022-02-18-à-09.22.29

Les députés étaient même debout et ont applaudi ! L’engouement est compréhensible pour cette résolution nécessaire. Mais voilà, les choses ne sont pas si simples…

Olivier Véran, « non favorable » à la reconnaissance de l’endométriose comme ALD

Dans les faits, l’adoption de texte n’a rien de contraignant, comme nous l’indique Sud Ouest. Il n’a en fait qu’une valeur de recommandation.

De plus, le ministre de la Santé, Olivier Véran, s’est dit « personnellement non favorable ». Il a même ajouté :

« Est-ce qu’il faut que 10% des femmes soient classées en ALD 30 ? Je n’ai pas de conclusion. »

Ce qui a déçu et inquiété Clémentine Autain, initiatrice du texte voté à l’Assemblée :

Emmanuel Macron nous a délivré de bien belles promesses :

« Ce n’est pas un problème de femmes, c’est un problème de société.

La stratégie nationale que nous lançons porte l’espoir d’une meilleure qualité de vie pour des millions de filles et de femmes. »

Pourrait-il y avoir des actes, des moyens pour aider les femmes au quotidien et un calendrier précis de la part du gouvernement ? Face aux effets d’annonce, d’autant plus à quelques mois de l’élection, nous ne sommes plus dupes.

À lire aussi : Douleurs insoutenables et sexualité limitée : l’endométriose, je vis avec depuis toujours

Image en une : © Unsplash/Vladislav Muslakov


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

4
Avatar de Minnie0726
19 février 2022 à 18h02
Minnie0726
C'est incompréhensible. Oui, j'attends les arguments. En tant que parente, je peux témoigner de la galère, de l'indifférence de certains médecins, de l'impuissance d'autres, quand tu vois ta gamine pliée en deux, inondée de sueur, tu te dis que , c'est bon, les toubibs sont là...et bien non. T'est toute seule avec la douleur de ta fille. IRM , mal lu, pas d'analyse de sang. Heureusement, un gynéco qui se pose les bonnes questions. Un. Depuis dix ans. pitoyable. Dix ans de douleurs.
0
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Santé

Source : PixelsEffect / Getty Images Signature
Santé

C’est officiel, les antibiotiques en cas de cystite sont disponibles sans ordonnance

1
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
"@rawpixel"
Santé

Le « syndrome post-contraception », quand le corps change après l’arrêt de la pilule

1
Crèmes solaires pour peaux noires SPF50
Santé

J’ai testé et approuvé sur peau noire 8 crèmes solaires SPF50 parfaites pour toutes les carnations

16
Source : Natee Jindakum de ภาพของNatee Jindakum / Canva
Santé

Explosion des cas de coqueluche : quels sont les symptômes et le traitement ? 

5
Source : firemanYU / Getty Images Signature
Santé

Protections solaires pour enfants : les aérosols sont-ils aussi efficaces que les crèmes ? 

Source : Syda Productions / Canva
Grossesse

Femmes enceintes et allaitantes, attention à votre consommation de tisane de fenouil

Rodnae production de la part de Pexel // Source : Rodnae production de la part de Pexel
Santé

Qu’est-ce que le syndrome de Yentl ? Ou quand la médecine est sexiste

8
Source : Canva
Santé

Cette raison surprenante pourrait expliquer pourquoi vous êtes tout le temps fatiguée

5
Deux adolescentes sur leur smartphone
Daronne

Sur les sites de rencontre, des enfants de 11 ou 12 ans sont inscrits, révèle une étude

1
pique-nique-herbe
Santé

Ces aliments à ne surtout PAS emporter à un pique-nique (gare aux intoxications alimentaires)

2

La société s'écrit au féminin