Est-il possible de se faire un cunni à soi-même ?

Il paraît que l'on est jamais mieux servie que par soi-même. Mais est-il seulement possible de se lécher la chatte solo ? 

Est-il possible de se faire un cunni à soi-même ?Richard Jaimes / Unsplash

Il y a des questions qu’on ne pose jamais… Mais quand elle émergent, il devient urgent d’y apporter une réponse.

Aujourd’hui : est-il possible de s’auto-lécher la chatte ?

Auto-cunni, la masturbation suprême

Un grande partie d’entre nous découvre la sexualité en solo, grâce ce formidable outil que l’on nomme masturbation.

Stimulation clitoridienne, mammaire, anale, vaginale : cette activité solitaire permet bien des pratiques, sans qu’une tierce personne n’ait à intervenir. 

Pouvoir se donner du plaisir seule est un chouette cadeau de la nature, qui peut même nous éviter de frayer avec des bolosses lorsque notre libido crie famine.

Je savais même, depuis ce témoignage que certains mecs peuvent s’auto-sucer, et ce sans se faire retirer de côtes au préalable, contrairement à ce que raconte la légende urbaine qui entoure Marilyn Manson.

Mais je n’avais jamais pensé que le cunnilingus pouvait être pratiqué seule, avant de tomber sur cet article de MEL Magazine.

Si la longueur de l’appendice pénien peut compenser une certaine raideur dans le cou, il me semble qu’il faut être extraordinairement souple pour porter la face émergée du clito à la bouche (point de vue de personne qui n’arrive pas à toucher ses pieds en se baissant) !

Et puis, déjà que certains amants se sentent menacés par les sextoys (parfois à raison, ahem), comment vivraient-ils le fait que leur copine n’ait plus besoin d’eux pour se faire lécher la chatte ?

Enfin, si c’est seulement possible…

L’auto-cunni, un fantasme dans le porno

Ni une, ni deux, l’investigatrice que je suis a tout de suite googlé « lick her own pussy », pour que tu n’aies pas à le faire.

Les nombreux résultats prouvent en effet que se bouffer la chatte soi-même est un fantasme répandu.

J’ai trouvé beaucoup de mises en scènes faisant penser que cette « flexible teen » lèche sa propre vulve.

Mais ces astucieuses camgirls ont en fait un numéro bien rodé : il est clair qu’il s’agit du sexe d’une deuxième personne, rapport que parfois il y a un 3ème bras qui dépasse, donc bon, on me la fait pas à moi.

J’ai aussi déniché des vidéos de tentatives ratées, qui brisent un peu le cœur… et la nuque.

Au final, je n’ai pu recenser qu’une seule vidéo X où la dame a effectivement bien l’air de se léchouiller le clicli sans trucage. 

L’extrait est bref, et je l’imagine mal pouvoir s’acharner suffisamment fort et longtemps pour parvenir à jouir, alors peut-on vraiment parler d’auto-cunni ?

Si le contorsionniste de cette vidéo parvient à s’embrasser la fesse, il y a un monde entre cette performance et un annulingus.

En attendant de devenir une yogi accomplie capable d’embrasser sa propre vulve (et/ou une féministe au summum de son indépendance sexuelle), je continuerai de penser qu’il n’est pas possible de s’auto-lécher…

Et toi, avais-tu déjà été traversée par l’idée de l’auto-cunni ? As-tu essayé ? Réussi ???

À lire aussi : J’ai testé l’orgasme sonique avec le LELO Sona 2 Cruise

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

Pinceau_

C'est drôle car hier soir ma fille de 4 ans m'a demandé si elle pouvait toucher sa vulve avec sa langue :lunette: (les joies d'être parent quand son gosse découvre son corps :lol:)
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!