Angèle parle de ses acouphènes, qui ont inspiré « J’entends »


Dans une interview pour Brut. Angèle revient sur ses acouphènes et sur la souffrance derrière sa chanson J’entends.

Angèle parle de ses acouphènes, qui ont inspiré « J’entends »
Ce jeudi 12 mars 2020, c’est la journée nationale de l’audition. En cette occasion, madmoiZelle met en avant des témoignages de lectrices et personnalités qui se livrent sur ce qu’elles vivent afin de t’éclairer davantage sur le sujet.

Publié le 19 février 2020

Le 8 novembre 2019, Angèle sortait la réédition de son brillant album Brol.

Parmi les nouvelles chansons, l’une d’entre elles avait particulièrement retenu mon attention – J’entends, avec laquelle j’ai littéralement poncé mes tympans.

Dans cette chanson, la chanteuse belge parle d’ailleurs des siens (de tympans) en mettant parole et en musique le trouble dont elle souffre, les acouphènes.

Récemment, Angèle est revenu sur ce trouble pour une interview de Brut. dans laquelle elle raconte l’histoire derrière J’entends.

Les acouphènes, c’est quoi ?

Comme l’explique le site Passeportsanté :

Les acouphènes sont des bruits « parasites » qu’une personne entend sans que ceux-ci existent réellement.

Il peut s’agir de sifflements, de bourdonnements ou de cliquetis, par exemple.

Ils peuvent être perçus dans une oreille ou dans les deux, mais aussi sembler présents à l’intérieur même de la tête, à l’avant ou à l’arrière

Les acouphènes peuvent être occasionnels, intermittents ou continus.

Ils résultent d’un dysfonctionnement du système nerveux auditif.

Les causes à l’origine des acouphènes peuvent être nombreuses et je t’invite à te renseigner directement sur le site Passeportsanté si le sujet t’intéresse.

Cependant, dans beaucoup de cas (dont celui d’Angèle), l’origine des acouphènes est l’exposition du tympan à une fréquence sonore trop élevée qui fait que celui-ci s’abîme.

En France, il y aurait environ 16 millions parmi lesquels 3,7 millions souffrent des acouphènes permanents.

À lire aussi : J’ai testé pour vous… les acouphènes permanents

Angèle et l’origine de ses acouphènes

Angèle souffre d’acouphènes depuis deux ans et demi à peu près.

Un problème qui n’est pas inconnu dans sa famille puisque son père souffre de problèmes d’oreille et que son frère, le rappeur Roméo Elvis, souffre également d’acouphènes.

Déjà sensibilisée, Angèle savait de quoi il s’agissait sans penser qu’elle en souffrirait elle-même.

Ceux-ci sont apparus à la suite d’une journée où, lors d’une promo télé en direct, la chanteuse a réglé le boîtier relié à ses oreilles au moment de chanter à un volume beaucoup plus fort que la normale, pensant qu’il y a avait un problème de son.

À ce moment-là, elle a reçu « un jus dans les oreilles » sans le réaliser immédiatement. Le soir, elle a donc continué à travailler, notamment un morceau en utilisant son casque audio.

Au moment d’arrêter la musique, elle a continué d’entendre le son dans ses oreilles. Un son qui ne l’a plus jamais quittée.

Angèle et ses acouphènes, du déni à l’acceptation

Au moment de l’apparition de ses acouphènes, Angèle explique avoir ressenti une « énorme angoisse » puisqu’elle savait déjà à ce moment-là que les acouphènes sont souvent incurables.

« Je savais qu’en fait on peut rien y faire et que l’oreille, c’est vraiment hyper fragile parce que quand elle est abîmée c’est pour toujours. »

Pourtant, la chanteuse avoue ne pas avoir osé en parler pendant les premiers mois, refusant d’admettre qu’il y avait un problème. Même pas à son frère qui pourtant connaît bien ce trouble.

« Comme mes oreilles c’est mon métier, j’avais trop peur qu’il y ait un vrai problème. »

Ce n’est qu’au bout d’un certain temps qu’elle est allée voir des spécialistes qui lui ont confirmé que ses tympans étaient endommagés sérieusement.

À ce propos, la jeune femme explique :

Dès le moment où je me suis dit : « Ok, bon ce son que j’entends, je vais l’entendre toute ma vie et ça va m’accompagner ». Je me suis dit : « c’est que ça devait arriver ». Et en fait, j’ai réussi à l’accepter.

J’entends la chanson d’Angèle pour parler de ses acouphènes

J’entends, je sens, je pars, j’me dis
Encore lui, ce même bruit, j’en peux plus, il me tue
J’l’entends, c’est un cauchemar, je pense
Ce même bruit, j’en peux plus, il me tue, encore lui
J’l’entends mais si j’en parle, je flanche
J’en peux plus, il me tue

Angèle explique que si elle a écrit J’entends, c’est d’abord pour extérioriser sa souffrance et l’énorme angoisse qui a suivi l’apparition de ses acouphènes, l’empêchant de dormir et lui donnant l’impression de devoir « faire le deuil du silence ».

Mais son objectif était également de sensibiliser les gens à l’existence des acouphènes et au danger que peuvent représenter les fréquences sonores trop élevées.

La chanteuse, qui donne régulièrement des concerts, a conscience que ce danger est plus élevé dans ce genre d’évènements et elle explique que même si elle et ses équipes essayent de faire attention, il faut se méfier car « ça va fort ».

Le message d’Angèle sur les acouphènes

La chanteuse tient à mettre en garde.

« Ce qu’il faut savoir c’est que si tu travailles avec… ou si tu entends du son trop fort pour tes oreilles pendant plus de 30 minutes ça peut te blesser pour toute ta vie. »

Elle regrette que le sujet soit aussi peut abordé. Elle explique qu’elle-même, qui avait été sensibilisée, n’avait jamais mesuré l’ampleur du danger.

Personnellement, je trouve super qu’une chanteuse aussi appréciée qu’Angèle parle de ce trouble, ci peu connu finalement.

Je me souviens avoir été sensibilisée au collège sur l’existence des acouphènes et pourtant je réalise que je ne prends jamais de précautions particulières pour protéger mes tympans. Je fais même plutôt partie de la team qui met le son de ses écouteurs à fond en permanence.

Mais c’est une chose à laquelle je compte bien réfléchir à deux fois maintenant qu’une chanteuse que je connais et que j’admire m’a rappelée l’important de prendre soin de mes oreilles.

Et toi, tu en penses quoi ?

À lire aussi : Sniéjana nous parle de ses acouphènes et de son aérophagie dans son Cher Corps

Philippine M.

Philippine M.


Tous ses articles

Commentaires

Queenmaela

Merci d'avoir pris le temps de vous intéresser à mon commentaire, c'est vrai qu'il en existe de très petits qui s'introduisent presque vers le conduit de l'oreille, j'ai vu que c'était nouveau...ils ont une petite tige qu'on tire quand on veut l'enlever, je vois que c'est assez discret apparemment. Je vais être obligée d'y passer, mais comme vous dites cela doit être tellement agréable de réentendre correctement. Bien à vous.
De rien. Je trouve ça important de confier ses doutes surtout compte tenu d'un handicap ou une déficience, il y aura toujours des personnes pour répondre et rassurer. Pour ma part, je ne te cache pas que j'ai mis 8 mois entre le moment où j'ai su que j'allais avoir des appareils et le moment où je les ai eus, mais ça peut être moins long.
Bon courage et bonne continuation !
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!