Wu Ji, la légende des cavaliers du vent

Réalisé par : Chen KaigeAvec : Hiroyuki Sanada, Cecilia Cheung, Jang Dong-Kun,…Sortie en salle le : 15 Mars 2006 Au pays des légendes chinoises cohabitent les humains et les dieux. Là, au milieu d’un champ de bataille, la petite Quicheng cherche désespérement à manger parmi les morts. Elle va se retrouver face à la déesse […]

Réalisé par : Chen Kaige
Avec : Hiroyuki Sanada, Cecilia Cheung, Jang Dong-Kun,…
Sortie en salle le : 15 Mars 2006

Au pays des légendes chinoises cohabitent les humains et les dieux.

Là, au milieu d’un champ de bataille, la petite Quicheng cherche désespérement à manger parmi les morts. Elle va se retrouver face à la déesse Manshen, belle et manipulatrice. Celle-ci va proposer un pacte a Quicheng en échange de son aide « Tu seras adorée par les hommes les plus puissants, et leurs richesses seront à tes pieds. Mais tu n’obtiendras jamais l’amour vrai et si tu le rencontres, tu le perdras aussitôt. » La fillette accepte alors ce pacte dont elle ne mesure pas les conséquences. Les années passent, Quicheng est devenue princesse, prisonnière de son pacte. Pourtant elle va tomber amoureuse d’un homme au visage caché par son armure. Il n’est pas celui qu’elle croit, ancien esclave, KunLun court plus vite que les chevaux, amoureux de la princesse il va tout tenter pour la délivrer de sa promesse. La prophétie ne peut être rompue qu’à une seule condition : « le destin ne peut être changé à moins que le temps n’inverse son cours, que la rivière coule vers sa source et que l’homme mort ne ressuscite. » Kunlun va devoir courir plus vite que le temps, découvrir son passé pour changer le futur.

Entièrement tourné en Asie, Wu Ji nous offre des paysages magiques, grandioses, on se laisse prendre par les couleurs, les costumes. Tout se veut grand, impressionnant, à l’image des combats et du nombre de figurants ou de soldats, comme si tout avait été multiplié par 1000. Mais à force de vouloir nous en mettre plein les yeux, de vouloir toujours plus fort, il finit par donner le tournis. On se laisse finalement prendre au jeu de cette fable épique, même si les ficelles de cette histoire d’amour sont connues. On plonge quelques minutes dans l’univers des légendes asiatiques et des hommes qui courent plus vite que le vent pour rattraper le temps.

Le film à été projeté en compétition officielle à la Berlinale en février, ainsi qu’en ouverture du Film Asiatique de Deauville.Wu Ji, la légende des cavaliers du vent se veut la vitrine du savoir-faire asiatique.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Michiyo
    Michiyo, Le 8 septembre 2006 à 23h21

    ce film est vraiment pas mal^^à ne surtout pas prendre au premier degré mais un mélande d'arts martiaux ac de la poésie et du fantastique...et pi les acteurs st pas mal et pi la fin est sympa...enfin bref ya des scenes vraiment énorme desfois par exxemple:le gars sauve la fille et s'en sert comme cerf-volant...bref a voir pour le croire^^

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)