Huit générations de femmes parlent de leur rapport au sexe, et c’est touchant !

Vingt-neuf femmes issues de générations différentes parlent de leur rapport au sexe... Et ça déménage !

Parler de sexe quand on est une femme, un tabou ? Pas forcément ! La chaîne Refinery29 a décidé d’interroger pas moins de 29 femmes issues de 8 générations différentes pour connaître leurs avis sur le sujet

Au programme, beaucoup de rigolade et une bonne prise de parole : sont-elles à l’aise quand il s’agit de parler de sexe ? Comment leur rapport à ce thème a-t-il évolué avec les années ?

Vous pouvez activer des sous-titres en anglais 

Je crois qu’on en parle tellement maintenant qu’on en arrive à un point où c’est chiant.

Je dis « baiser »… Ouais, c’est l’expression que j’utilise mais je ne me sens pas fière à ce sujet !

Maintenant on peut recevoir un texto sortant de nulle part, avec une photo, et des détails.

À lire aussi : Typologie des sextos

Ce qui a fait évoluer ce sujet… En tout cas pour moi c’est la série Sex and the City.

Au lycée c’est le moment où les premier•es perdent leur virginité. C’est quelque chose qui signifie tellement pour toi : tu es là avec ton groupe d’amis, c’est un nouveau sujet de conversation, tu discutes de comment ça s’est passé…

Ce n’est plus un grand thème. Le sexe fait parti de nos vies et relations, et permet d’apprendre à connaître les gens de manière romantique.

Il y a quelques semaines, je vous parlais d’une autre vidéo de la même chaîne parlant de ce dont à quoi pensent les gens pendant un cunnilingusUne thématique pas si bête et qui, elle aussi était très interessante.

À lire aussi : Des femmes découvrent leur propre sexe

big-clemity-jane-youtubeuse-sexe

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Bleumi
    Bleumi, Le 10 mai 2016 à 16h55

    J'aurais trouvé intéressant d'avoir un échange intergénérationnel, pas seulement intragénérationnel, mais là on apprend pas grand chose. Les seniors n'ont pas eu beaucoup la parole, les filles en primaire apparaissent dans l'intro mais on ne les revoit plus. Le formatage en 5 minutes a un peu desservi le sujet :hesite:
    Je ne sais pas si l'intention était de rester vague pour éviter de parler des différentes orientations sexuelles mais je trouve ça vraiment dommage parce que le rapport au sexe, et surtout à l'image du sexe que nous renvoie la société, d'une personne hétéro, homo ou ace n'est pas le même. Elles soulignent bien qu'on nous bassine avec le sexe dans les médias, dans la musique etc et leur conclusion c'est que c'est du brainwashing et qu'on a forcément envie de baiser après. Quid de ceux-celles que le sexe n'intéresse pas ou qui ne pratiquent pas le "boning" sauce hétéro ? Leur discours est très classique, en passant du "au lycée on a notre première fois et c'est la consécration" à "le sexe fait partie de la vie et de nos relations", elles semblaient toutes d'accord, leur rapport au sexe était finalement le même ? "Don't rush it" c'est bien mais dire que c'est pas grave si t'as pas envie c'est mieux. Et quand l'une d'elle dit "Je pense que que ce serait chouette de m'envoyer en l'air mais je ne le fais pas" l'autre réagit outrée "POURQUOI ?!", j'ai fais la même tête que la première dame :annoyed:
    Bref, désolée si je balance critique sur critique mais l'idée était tellement plus intéressante que le résultat...
    J'en apprends plus en parlant de sexe avec ma grand-mère hyper catho, c'est dire :rire:

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)