Vanina – Rencontres Who’s Next 2012

Dana Beretta revient du Who’s Next 2012 et elle vous présente ses créatrices coup de coeur !

Vanina – Rencontres Who’s Next 2012

Dana Beretta vous a parlé du Who’s Next qui ne laissait plus beaucoup de place aux jeunes créateurs, de sa première découverte coup de coeur, Susana Bettencourt, de la seconde, Tata Christiane, et d’Adddress, une créatrice allemande. Aujourd’hui, parlons de…

Vanina – Success story et taboulé

Vous connaissez le mezzé libanais, ce festival d’entrées qui n’en finit jamais ? Sur le stand de Vanina, c’est Beyrouth : quand y en a plus, y en a encore. Je rencontre d’abord Tatiana, la première créatrice, puis Joanne, la seconde, puis la mère de la première, puis une boîte de gâteaux traditionnels qui me fait de l’œil dangereusement. Il faut savoir qu’elles savent s’y prendre : cet entretien n’est que sourires, regards brillants, et cascades de cheveux de l’Orient.

Tatiana est encore surprise de son succès. Il était une fois un grenier dans lequel se trouvaient d’anciennes pièces de monnaie libanaises et plein de breloques sans âge. Elle et Joanne assemblent ce joyeux bordel pour s’en faire des colliers, profusion de piastres, morceaux de CD, boutons, photos, perles et trouvailles en tous genres. C’est ultra visuel, ludique, rococo et urbain, avec ce doux parfum d’orientalisme too-much qui me donne encore plus envie de gober un gâteau. Les deux amies sont la preuve vivante qu’une expression néo-colonialiste condescendante comme « le téléphone arabe » peut parfois faire sens : leurs copines ont adoré, elles leur en ont donc fait quelques exemplaires, puis pour les copines de leurs copines, la cousine de la voisine de leurs copines, la belle-sœur de la gardienne de la secrétaire de leurs copines… jusqu’à crouler sous les commandes et créer des collections complètes, se diversifier jusqu’au prêt-à-porter.

Libanaises de cœur et de corps, Beyrouth est un bouillon de cultures où se mélangent l’Occident et le monde arabe, où les deux créatrices vivent et produisent tout, et dont chacune des créations s’inspire intelligemment. Le nom de leur marque, « Vanina », est évidemment un clin d’oeil à Dave, notre maître à tous, dont le vinyle trônait au cœur du grenier prophétique. La boucle est bouclée, j’vais m’faire péter un taboulé.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Malibu_Stacy
    Malibu_Stacy, Le 16 juillet 2012 à 22h09



    Vanina-A-A-A-A-A-A-A
    Désolée, j'ai rien de mieux pour le moment :shifty:

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)