Typologie des clash de stars

Parfois - à l'image de Mariah Carey et Nicki Minaj - les stars se prennent la tête. Retour sur les clash de star les plus ridicules.

Typologie des clash de stars

Parfois, dans ce monde lointain qu’est le star system, le vernis craque : les célébrités s’emportent, se tirent la bourre et finissent par se prendre la tête en public. Après l’altercation qui a eu lieu entre Nicki Minaj et Mariah Carey la semaine dernière, profitons en pour typologier ensemble ces clash tous plus absurdes les uns que les autres. Ces disputes nous rappellent que certaines personnalités publiques sont à la fois plus proches de nous que nous pourrions le penser (parfois, elles craquent leur slip en soie de mufle), et à la fois encore plus différentes qu’on ne pouvait l’imaginer (quand elles craquent, elles craquent pas trop comme nous).

Le clash qui pue la guerre d’égo : Nicki Minaj et Mariah Carey

La semaine dernière, Nicki Minaj et Mariah Carey se sont un peu chahutées sur le tournage des castings de l’émission American Idol où elles sont toutes deux jurées. Lors des auditions à Charlotte, en Caroline du Nord, le ressentiment entre les deux chanteuses a atteint son paroxysme, à tel point qu’elles ont failli en venir aux mains. La bonne ambiance. Nicki Minaj a même menacé Mariah de lui casser la gueule après avoir été traitée de salope. A priori, l’interprète de Super Bass aurait même menacé Mariah de mort. Une Mariah qui, dans toute la demi-mesure qui la caractérise, aurait tout pris au premier degré et aurait décidé de renforcer son service de sécurité en engageant de nouveaux gardes du corps. On peut plus rigoler. La rappeuse a cependant nié les faits et s’est moqué de sa collègue sur Twitter :

« Salut tout le monde ! Apparemment, Nicki a dit quelque chose à propos d’un flingue. Les gens vont le croire parce que c’est une rappeuse noire. Lol. […] »

« Ironiquement, aucune caméra ou micro n’a entendu parler du flingue. Lol à la lutte (c’est pour l’allitération, pardon. Ndlr). Même les producteurs ne t’ont pas crue. Dis non à la violence Barbz. »

Au-delà du fait que oui, Nicki parle d’elle à la troisième personne – et que c’est un peu comme si Alain Delon avait mangé tous les néons d’une boîte branchée de Saint-Tropez – on réalise bien que le conflit est dans une impasse : les deux chanteuses ont des egos aussi gros que leur boobies et on imagine mal comment elles pourraient se calmer.

N’empêche, ces altercations devraient faire une bonne petite pub à American Idol : qui refuserait de regarder un des primes maintenant qu’on sait que les deux femmes pourraient en venir aux mains. En direct. Avec des perruques arrachées et des robes à paillettes déglinguées. Et peut-être un peu de sang. Mariah Carey qui perd le contrôle d’elle-même et qui saigne, vous imaginez ? Moi, je pensais pas ça possible. Enfin, comme elle a eu des enfants, je me suis bien dit qu’elle avait ses menstrues de temps en temps, mais c’est pas pareil.

Celui où on ne saurait prendre parti : Cauet et Mickaël Vendetta

Il est des conflits où on ne peut prendre parti : ceux qui ont lieu entre deux amis et dont on n’a pas envie de se mêler, et ceux qui confrontent deux personnes qu’on ne supporte pas.

Le clash qui a eu lieu entre Cauet et Mickaël Vendetta dans La Méthode Cauet est de ce genre. Ils nous font l’affront de croire qu’on ne remarque pas qu’ils profitent chacun de la notoriété de l’autre : Cauet invite Vendetta pour s’en moquer et faire ainsi de l’audience facile, tandis que Vendetta commençait tout juste à faire parler de lui en jouant le rôle de sa propre caricature. Le schéma est toujours le même : l’un commence à titiller l’autre, l’autre monte sur ses doubles poneys, ils commencent à se prendre la tête, tout le monde sur le plateau prend parti, et ils font semblant de prendre l’autre pour un con alors qu’en réalité, c’est nous qu’ils insultent…

À regarder ce clash réchauffé qui manque cruellement de spontanéité de part et d’autre, il est difficile de ne pas avoir envie de jeter sa télévision par la fenêtre au moment où les deux comparses passeraient comme par hasard devant chez nous. Un combo de la mort qui ferait le plus grand bien à bon nombre d’entre nous.

Celui qui était en fait un canular : Lily Allen et Elton John

En 2008, Lily Allen et Elton John devaient remettre un prix ensemble lors des GQ Awards. Mais la chanteuse, qui avait l’habitude de se détendre avec quelques verres d’alcool, était arrivée passablement saoule sur scène, ce que son aîné n’a pas manqué de lui faire remarquer. « Tu vas reprendre un verre, Lily ? » lui demande-t-il, sarcastique, avant qu’elle ne lui réponde « Va te faire foutre. J’ai quarante ans de moins que toi et j’ai toute la vie devant moi« .

Rentrer dans le lard d’un artiste reconnu depuis des décennies comme l’interprète de I’m Still Standing était à la fois très drôle et audacieux. Qu’elle ne fut pas la déception des supporters de Lily quand ils ont appris que ce n’était qu’une blague préparée à l’avance pour remuer un peu la salle fatiguée par ce genre de cérémonies pompeuses auxquelles toute personne qui veut se faire connaître est obligée d’assister. Un vrai clash aurait été le bienvenu, mais il ne s’agissait en réalité que d’un petit jeu entre l’homme au piano et aux lunettes fumées et la filleule du chanteur des Clash à la réputation de sale gosse mal élevée. La déception est décevante.

Celui avec du slut-shaming dedans : Serge Gainsbourg et Catherine Ringer

En 1984, Catherine Ringer et Serge Gainsbourg sont invités dans l’émission Mon Zénith à moi de Michel Denisot – en ces temps anciens, l’animateur était tellement décontracté qu’il portait même des polos. C’est dire si de l’eau a, depuis, coulé sous les ponts – et la chanteuse des Rita Mitsouko y dénonce l’usage des films X pour lesquels elle avait tourné dans sa prime jeunesse. Profitant de sa notoriété, les producteurs les avaient en effet ressortis pour se faire des glaouis en argent. 

La réaction de Gainsbourg, qui avait probablement abusé du Panaché, ne se fait pas attendre : il la traite de pute, de salope et lui répète en boucle combien il la trouve « dégueulasse ». Au début, elle garde son calme, lui explique gentiment les rudiments du métier au cas où il serait tenté par une quelconque reconversion, avant de finir par lui rendre la pareille avec des arguments à peu près aussi recevables que ceux de son adversaire dans la rhétorique :

http://www.youtube.com/watch?v=MXS-bW04tkU

En 1984, on avait la liberté de fumer sur un plateau de télévision, certes, mais on prenait quand même bien moins de pincettes pour juger les gens.

Et vous, quels conflits entre célébrités vous ont le plus marqué-e-s ?

Big up
Viens apporter ta pierre aux 11 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • FlorenceS
    FlorenceS, Le 9 octobre 2012 à 17h09

    J'avais déjà vu cette dispute entre Ringer et Gainsbourg, mais c'est la première fois que mon attention se porte sur ce qu'IL dit. Je l'adule depuis toujours, mais c'est plutôt grave, très grave... Comme quoi, le génie d'un homme reste toujours ancré dans son époque : malgré son talent, il reflète très bien l'opinion public générale concernant les femmes à cette époque...

    PS : Et d'écrire Anni aime les sucettes ça l'a pas choqué par contre ? Contradiction, quand tu nous tiens ?

Lire l'intégralité des 11 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)