Twilight, chapitre 5 – Oignons, saucisson, vampirisation

Twilight 5 sort aujourd'hui ! Annelise a enfilé son slip fourré et a bravé le froid pour aller le voir ce matin. Alors, verdict ?

Twilight, chapitre 5 – Oignons, saucisson, vampirisation

Attention attention, article garanti 100% spoiler, attention !

Rappel des faits : Bella est une humaine qui tombe amoureuse d’Edward, un mec qui rêve de la bouffer. Finalement ils sont trop in love l’un de l’autre, Bella veut devenir une vampire, Edward refuse, puis il est bien obligé vu que les chefs de l’univers vampiresque (les Volturi) leur disent « C’est ça ou tout le monde crève ». Finalement Edward et Bella se marient, cette gourdiche tombe enceinte et lors de l’accouchement Edward la transforme en vampire pour éviter qu’elle meure. Nous arrivons au dernier film : Bella est une vampire, Edward est (toujours) un vampire, leur fille Renesmée est une bâtarde mi-vampire mi-humaine (avec un prénom un peu bâtard aussi). Voilà.

Vais-je être moins awkward une fois transformée ?

Au début du film, donc, on attend de voir la fameuse transformation de Bella. Le venin de vampire est censé rendre tout le monde méga canon, même une ado au physique ingrat et au duvet apparent. Laissez tomber les filles, on s’est faites avoir sur la question : le Dermablend ça fait exactement le même effet. Ah non attendez, j’oublie un détail : Bella porte, à son réveil, une robe bleue flashy hyper moulax, pour montrer à quel point maintenant elle est sexy comme un marron chaud. Tu t’es fait pomper les trompes par un bébé qui cherchait à te bouffer de l’intérieur, tu as passé deux jours à l’agonie vu que ton corps mourait et… ton mari t’enfile une robe pendant ce temps-là. Chacun ses fantasmes. C’est à ce moment qu’on comprend illico que ce film va se barrer en cacahuète : Bella se mate, tournicote devant le miroir pour checker son boule, nous dit qu’elle a soif de sang et qu’elle se ferait bien une vodka-jugulaire et… pense ensuite à sa gamine. Y en a qui ont eu la visite des services sociaux pour moins que ça.

Bref, Bella nous fait comprendre à quel point la vampiritude, c’est le kif de sa vie : elle est tellement forte que maintenant, elle peut casser des noix avec son vagin et entendre des poils de fesses frotter les uns contre les autres. Balèze hein ? Elle décide donc d’aller faire une petite balade en forêt pour pécho de la bestiole et prendre un petit quatre-heures mais… oh mon Dieu ! Pouf le cascadeur effectue au même moment une petite randonnée ! Bella va t-elle manger cet innocent Pouf, nous montrant à quel point le régime tofu/puma des Cullen est une connerie monumentale ? Mais non bien sûr ! La jeune vampire se maîtrise tellement bien qu’elle se contente d’attraper un gros félin qui traînait par là. Je vous passe les détails sur le fait de croquer à pleines dents dans un animal qui ne vous a rien fait, mais bon, ça c’est mon côté PETA.

Pouf le cascadeur est fort soulagé.

Après cette étonnante maîtrise de soi (Bella est une self made vampire, à peu près), elle va enfin voir sa gamine. Surprise, Jacob monte la garde devant le bébé. Bella ne comprend pas pourquoi, mais peut-être que Jacob n’a pas eu sa portion de Canigou ce midi et qu’il a faim. Si vous vous souvenez bien, à la fin de Twilight 4, on apprend que Jacob s’imprègne du bébé de Bella. S’imprégner, c’est un truc de loup, ça veut dire qu’en gros tu rencontres ton âme sœur et rien ni personne ne pourra vous séparer. Même si ton âme sœur est un bébé et que de ton côté tu as 17 ans et que tu ferais mieux de fantasmer sur Clara Morgane. Bref, Jacob est bien obligé d’avouer à Bella le souci. Nous avons donc droit à un dialogue ressemblant plus ou moins à ça :

– Bella, tu sais, je me suis imprégné de ta fille. Je suis désolé, je ne peux pas le contrôler.
– Quoi ? Mais tu serais pas un gros pervers dégueulasse par hasard ??
– Mais non Bella, pas du tout ! Tu sais, j’attendrai sa majorité sexuelle avant de lui péter le boule ! En attendant j’irai me dégorger le poireau dans ses couches sales, pas de souci tu sais. Je l’aime, moi, Nessie.
– Pourriture communiste !! Tu oses appeler ma fille avec le surnom du monstre du Loch Ness ? Que tu la tripotes lors du change, passe encore, mais je ne peux tolérer cet affront quant à son prénom !!

Bon, disons que ça la retourne pas spécialement quoi. Elle a autre chose à foutre faut dire : préparer une fricassée d’écureuils pour l’apéro, baiser avec Edward… En parlant de baise, tiens ! La famille d’Edward a construit, pendant les deux jours de coma de Bella, une petite maison dans les bois pour nos tourtereaux. Je veux bien admettre qu’un vampire est plutôt rapide comme bestiole, mais je les soupçonne d’avoir engagé les Maçons du Cœur au black avant de bouffer Ty Pennington. Bref, vous l’aurez compris, la maison ne sert qu’à héberger Renesmée et permettre aux parents de faire la bête à deux dos sans jamais s’arrêter.

Le film ne se résume pas à la maison du bonheur : quelque chose va troubler notre valeureuse famille Cullen, accompagnée de Jacob, le Pédowolf. De sortie, ils croisent une vampire venue se balader dans le coin. Horreur, elle voit Renesmée et pense que ce petit être est un jeune vampiron ! Or, selon les règles du droit vampiresque, créer un vampiron, c’est interdit, parce qu’il a trop la dalle et qu’il bute tout le monde après. La traîtresse va illico avertir les chefs des vampires (les Volturi, suivez un peu) pour leur glisser l’idée d’aller savater la gueule des Cullen, chose dont tout l’univers semble avoir envie.

Avertis de la menace, les Cullen vont donc rameuter tous leurs copains vampires pour qu’ils témoignent du fait que Renesmée n’est pas un vampiron, juste une bâtarde. Tous les potos acceptent, et se réunissent dans la baraque immense de la famille, située à Forks. Ils y restent plusieurs jours sans jamais avoir envie de bouffer la gamine, ni de décimer la population locale, ce qui est quand même un beau sacrifice. Parmi toute la joyeuse bande : deux Russes qui sont venus juste pour latter les glaouïs des Volturi, chose qu’ils attendent depuis 1500 ans sous une dune de neige en Sibérie. Ont-ils changé de slip durant toutes ces années ? Aucune idée mais une chose est sûre : ils n’ont pas été foutus de gommer leur accent de mafieux russe quand ils parlent anglais – une énième preuve que les vampires sont vraiment des feignasses. On découvre également parmi les recrues plein de gens qui ont des pouvoirs : quelqu’un qui peut contrôler les éléments, une autre qui électrocute qui elle veut avec sa peau ou encore quelqu’un qui contrôle les pensées. Serions-nous en présence des… DES X-MEN ?? J’ai checké, Wolverine n’était pas dans le coin. Dommage, j’aurais préféré faire une balade dans la forêt avec lui plutôt qu’avec Pédowolf.

Instant romantique : alors que c’est VRAIMENT la merde et que Renesmée risque de crever dans d’atroces souffrances, Bella fait une nouvelle fois sa tête de constipée pour exprimer tout son mal-être et la peur de voir mourir son enfant. Edward lui apporte donc son soutien et son amour, en lui proposant de niquer. La base.

Une fois que les Volturi sont arrivés, tout est en place : Bella a programmé le départ de Renesmée et Pédowolf au cas où ça tourne mal, et elle est prête à faire du Krav Maga dans la neige. Les Volturi constatent qu’effectivement la petite n’est pas 100% vampiron. Alice intervient donc pour défendre la cause de sa nièce, dans ce savoureux dialogue avec Aro (le Volturi qui ressemble à Matthew Bellamy mais en vieux) :

– Hey ! Les Volturi ! Venez lire dans mes pensées, parce que le cousin de mon grand-père avait dit un jour à sa tante qu’il y avait peut-être là-haut sur la colline, un gosse mi-vampiron mi-humain qui avait existé aussi, tu vois un peu ?
– Ah ouais, c’est vrai t’as raison ma poule.
– C’est vrai ? Vous arrêtez le combat alors ?
– Lol, non. On s’est pas déplacés pour faire un Scrabble les gars, on compte bien se faire des cures-dents avec vos colonnes vertébrales. C’est cher la 1ère classe pour faire Volterra/Forks, tu crois quoi ? En plus ils avaient oublié nos plateaux-repas, on a dû sucer les vieux tampons des hôtesses de l’air, tu parles d’un voyage.

S’ensuit un combat où pratiquement tout le monde crève. Tout le monde, ouais. Même des Cullen, même des loups. Et puis finalement tout revient à la normale puisque C’ÉTAIT UNE VISION, comme l’explique Alice :

– Voilà ce qui t’arrivera, Aro, si tu décides de mener le combat dans la vallée. Tout le monde va crever, même toi.
– Ah, alors toutes les scènes qu’on vient de tourner là, c’était du flan ?
– On a pas eu le budget pour faire le combat jusqu’au bout alors on m’a dit de faire croire que c’était une vision d’avenir, j’y peux rien moi, ils ont des hérissons dans les poches les producteurs.
– Ah ok. Bon bah on se retrouve à la cafet’ du coup ?

Et voilà, tout le monde remballe son canif et les vampires rentrent chez eux. Normal. Le gamin mi-vampiron mi-humain dont Alice parlait plus tôt arrive dans la neige en direct du Brésil pour nous apprendre comment sera le futur de Renesmée. Bonne nouvelle : elle grandira jusqu’à atteindre la taille adulte (correspondant à 20 ans) après seulement 7 ans de croissance, puis elle sera immortelle (ooooh que c’est pratique de pas devenir toute vieille et ridée). Pédowolf pousse un soupir de soulagement : plus que sept ans avant de pouvoir donner tout ce qu’il a dans le slip. Ouf.

Ainsi, les enfants, la saga Twilight s’achève. Ayons les yeux tournés vers l’avenir de la troupe :

  • Bella et Edward vont continuer à niquer dans leur cabane au fond du jardin, et ce pour l’éternité.
  • Renesmée, leur fille, atteindra l’apparence d’une fille de 18 ans, et se mettra en couple avec Pédowolf, qui rattrapera le temps perdu en l’appelant « mon bébé ».
  • Le reste des Cullen vivront encore 50 ans dans la même ville sans que personne ne se demande combien de litres de botox ils avalent.
  • Les parents de Bella mourront dans l’indifférence totale puisque personne n’en a rien à foutre de ce qu’ils font depuis 4 films, et qu’ils ne cherchent pas à savoir pourquoi leur fille disparaît puis va sucer des carotides.

C’était bien la peine d’en faire cinq films.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 67 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Cheese-Addict
    Cheese-Addict, Le 16 octobre 2013 à 0h13

    @elrewin : il n'y pas 5 livres mais 4 ..

    Sinon, j'ai lu les 4 livres (maintes et maintes fois) et ça a été un tel coup de coeur pour moi. J'ai lu le premier vers 13-14 ans je crois. Personne ne connaissait et ensuite je l'ai passé à plusieurs amis et puis ça a fait le tour de la cour et tout le monde le lisait ^^ (enfin, sûrement pas que grâce à moi c'est sûr).
    Bref, j'ai juste adoré. La façon dont c'était écrit, l'ambiance, les vampires, tout ça c'était magique.
    Et les films sont sortis. Et là c'était le drame. C'était pas du tout comment j'imaginais les livres. Et en français ça donne encore plus cucul qu'en anglais c'est horrible.
    Et du coup c'est devenu "honteux" d'aimer Twilight (enfin même si moi, je m'en fou, à 19 ans je prône haut et fort que j'en suis fan, mais pas des films).
    J'avoue que j'ai quand même acheté tous les films parce que, quand même (ça fait bcp de quand même, désolé ^^) ça reste la même histoire et du coup voilà quoi, en tant que fan il le faut!
    Et le pire, c'est que j'ai tellement lu les livres que je vois chaque erreur ou changement dans les films.

    Bref voilà voilà, Twilight c'est d'abord des livres géniaux avant d'être des films pourris :)

Lire l'intégralité des 67 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)