Pourquoi je suis obsédée par la télé-réalité japonaise Terrace House, disponible sur Netflix

Terrace House, c'est une télé-réalité à première vue banale... Sauf que ça se passe au Japon. Ça change tout et ça rend accro !

Pourquoi je suis obsédée par la télé-réalité japonaise Terrace House, disponible sur Netflix

Je suis abonnée à Netflix depuis cet hiver, et j’ai déjà regardé beaucoup de programmes disponibles sur ce service de vidéos en streaming.

Après avoir découvert plein de nouvelles séries et binge-watché de nouveau mes préférées (coucou Friends et How I Met Your Mother), je me suis retrouvée fort dépourvue sans programme à mater.

En me baladant au hasard des recommandations Netflix, j’ai découvert Terrace House, une télé-réalité japonaise. J’ai commencé à regarder par simple curiosité… Et je suis devenue complètement accro.

Laissez-moi vous expliquer comment une bande de jeunes adultes japonais et un univers qui semble sorti tout droit de Pinterest font ma joie au quotidien.

Terrace House, c’est quoi ?

Terrace House raconte l’histoire de six personnes, trois filles et trois garçons, généralement âgé•es de 20 à 25 ans (parfois un peu plus), qui emménagent ensemble dans une super belle maison. Ils ne se connaissent pas au début de l’émission et ils sont tous célibataires.

Contrairement à Secret Story en France par exemple, les habitant•es continuent à vivre leurs vies. Ils vont au boulot, à la fac, ils vont voir leurs ami•es et leur parlent de leurs petits coups de cœur à l’intérieur de la maison…

En clair, c’est comme si vous emménagiez dans une coloc’ avec des gens que vous ne connaissez pas, sauf qu’il y a des caméras partout et une équipe de tournage qui vous suit dans votre vie de tous les jours.

À noter aussi que les séquences de vie sont entrecoupées de phases de commentaires : un crew, formé d’animateurs et d’animatrices aux caractères très variés, s’amuse à rebondir sur les actions des différent•es protagonistes, quitte à être un peu bitchy.

Là, les commentateurs et commentatrices sont choqué•es parce que Makoto a essayé de court-circuiter l’invitation à dîner par Yuki à Yuriko. Le saligaud.

Ça y est, vous avez compris le principe ? Bon, maintenant je vous explique pourquoi c’est génial.

Terrace House, à mille années-lumière de nos télé-réalités à nous

Vous l’aurez peut-être compris quand j’expliquais que les participant•es étaient tou•tes célibataires : leur but, c’est de se pécho. Un objectif que j’ai mis très longtemps à comprendre parce que… Je ne voyais absolument aucune alchimie entre les différent•es occupant•es de la maison !

En fait, c’est typique de l’Asie : au Japon mais aussi en Thaïlande ou encore au Cambodge (je le sais pour avoir vécu dans ces deux derniers pays), il est de coutume de s’incliner pour se dire bonjour. On évite de se serrer la main et on se claque encore moins la bise !

Cette façon de se saluer est très emblématique du comportement des protagonistes : ils parlent à voix basse, évitent les effusions de sentiments… Parfois, certain•es se disputent, avec une musique un peu style métal en fond.

Et c’est grâce à ça qu’on comprend qu’ils se disputent, parce que sinon on s’en rendrait même pas compte !

On est donc loin, très loin des disputes, des baffes et des coucheries des Anges, des Chtis ou encore des Marseillais.

Calme-toi bien Nabilla.

C’était un peu perturbant au début parce que j’avais du mal à les comprendre. Une fois, une des filles, Mizuki, a fondu en larmes au cours d’une discussion et je n’ai PAS compris pourquoi !

Mizuki, à gauche, est sans hésiter ma préférée donc j’aime bof quand on la fait pleurer.

Et je crois que c’est ce qui me fascine le plus dans cette série : ils sont tous hyper timides et je trouve ça vraiment adorable.

Récemment, j’ai vu un épisode où un couple s’embrassait pour la première fois. Et selon les animateurs, ce n’était que le cinquième baiser depuis la création de la télé-réalité en 2012 !

Avec Terrace House, prenez un grand bol d’air japonais

Ce qui me plaît aussi dans cette série, c’est qu’elle est vraiment dépaysante. Tous les épisodes sont en VO sous-titrés, ce que j’apprécie parce que j’adore écouter parler japonais. Je trouve que c’est une langue aux intonations et aux sonorités vraiment très agréables.

Et tous les petits détails de leur vie rappellent le Japon : le fait qu’ils sont tou•tes pieds nus parce qu’on ne marche pas en chaussures dans une maison, la nourriture hyper appétissante qu’ils préparent (qu’y a-t-il de plus déstressant que de regarder quelqu’un préparer des sushis ?)…

À lire aussi : Guide à l’usage des touristes allant au Japon pour la première fois

On voit aussi les participant•es aller dans des restaurants de Tokyo, dans des lieux un peu romantiques pour leurs rendez-vous… Et tout ça, ça fait un peu voyager d’une certaine façon !

Si la série vous intéresse, vous pouvez retrouver sur Netflix les saisons à Tokyo, mais aussi à Hawaï ! Et petit tips : sur l’application, vous pouvez télécharger les épisodes pour les regarder hors-connexion. Depuis que je fais ça, J’AIME les trajets en métro. C’est dire si c’est bien !

À lire aussi : REPLAY — « Secret Story » débriefé par la rédac

POURQUOI REGARDER THE HANDMAID’S TALE ALORS QUE ÇA MET BIEN LE SEUM ?

Commentaires
  • TennanTen
    TennanTen, Le 8 novembre 2018 à 20h44

    Je déteste la TVréalité, pour Terrace House on m'a dit que c'était très différent et donc j'ai tenté. J'ai doucement regardé la saison 1 et je continu sur la saison 2 avec une légère réticence.

    Alors j'adore l'ambiance, très calme, posée, bienveillante et quand même pas mal discrète. C'est très reposant et certains candidats sont quand même pas mal inspirant dans leurs projets professionnels, leurs passions et leur façon de réfléchir. Donc ce coté là me plait beaucoup, on a pas à faire à des candidats idiots qui se flagellent la tronche pour des histoires débiles de fromage, passent leur temps à rien foutre et sont enfermé h24.

    Là, où j'ai du mal, c'est les animateurs/trices qui parfois tombent un peu dans le malaise à dire des trucs limite ou à se moquer.

    Spoiler
    Spoiler

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!