Sophia Aram n’a pas le temps pour le Grand Remplacement

Sophia Aram, sur France Inter, évoque l'attentat de Nouvelle-Zélande, qui a visé des musulmans et musulmanes au nom de « la peur du Grand Remplacement ».

Sophia Aram n’a pas le temps pour le Grand Remplacement

C’est une tâche délicate que d’arriver à faire rire avec un sujet terrible.

Sophia Aram, orfèvre de l’humour mordant et de l’analyse sociétale, y arrive régulièrement, comme ce 18 mars, lorsqu’elle parle de l’attentat de Nouvelle-Zélande.

L’attentat de Christchurch en Nouvelle-Zélande

Un Australien s’est rendu, le 15 mars, dans des mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande. Il a ouvert le feu sur des fidèles, faisant 49 morts et 90 blessés.

Détail glacial, l’homme de 28 ans a streamé son massacre en vidéo sur Internet…

Actuellement sous les verrous, il a publié avant de commettre ses crimes un manifeste intitulé Le Grand Remplacement. Je vous conseille cet article du Monde qui retrace sa radicalisation.

Sophia Aram et le Grand Remplacement

Sur France Inter, comme chaque lundi, Sophia Aram était au micro. Elle a choisi de parler de cet attentat, et de cette fameuse « théorie du Grand Remplacement », concept raciste qu’on doit à un Français : Renaud Camus.

Je laisse la parole à la chroniqueuse qui m’émerveille à nouveau par son talent, sa justesse et son sens du mordant.

« Bon si c’est clair pour tout le monde, vous noterez quand même le caractère incongru de voir un adepte australien, de cette théorie du Grand Remplacement venu d’un pays où la population aborigène a été quasiment éradiquée par la colonisation britannique, aller jusqu’en Nouvelle Zélande pour commettre un attentat contre une communauté musulmane représentant moins de 1% de la population néo-zélandaise, le tout au nom d’une théorie complotiste forgée à plus de 20 000 km de là dans le creuset moisi des identitaires français… »

Bravo, encore une fois, à Sophia Aram, et honte à celles et ceux qui voudraient se laver les mains alors qu’ils ont participé à la diffusion d’une théorie raciste ayant mené à un tel massacre.

De son côté, la Nouvelle-Zélande a réagi immédiatement, par la compassion et l’entraide, mais aussi par un projet de législation plus restrictive autour du port des armes à feu.

Ça change des États-Unis…

À lire aussi : Sophia Aram taille à Tariq Ramadan une djellaba sur mesure

recap rigolo game of thrones s08e01

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
  • Margay
    Margay, Le 19 mars 2019 à 10h20

    @Nienke
    On a aucune stat éthnique en France, donc on se réfère à la sensation qu'on a, que ce soit les médias ou notre propre vie. Il suffit d'être dans un endroit avec beaucoup de noirs/arabes (parce que cette notion de grand remplacement les vise eux en particulier) et d'être en minorité blanche à un instant t pour avoir cette sensation. Additionné aux médias qui relaient des sensations similaires (les fameux quartier où la charia serait appliqué), l'idée comme quoi les immigrés font beaucoup plus d'enfants que les gens de nationalité française et voilà, on peut vite avoir la sensation que les blancs en France finiront par devenir minoritaire (oui parce qu'ils ont aussi tendance à affilier français et blanc, sans prise en compte des dom-tom)

    Huuum, et comme il n'existe pas de stat éthnique, certains essaient de trouver des méthodes pour déterminer le nombre de blancs en France (oui, je sais que je mélange tout ici entre nationalité et couleur de peau, mais c'est parce que les gens qui en oarle font de même et font beaucoup de glissement de ce type) et il y a notamment une carte de la France métropolitaine indiquant le nombre de nouveaux nés testés pour la drépanocytose, maladie qui serait testé uniquement sur des enfants noirs et arabes (en vrai j'en sais rien) qui indique dans les 40% de naissances extra européenne (je parle de l'interprétation qui est fait et qui à l'air suffisamment fiable pour ne pas convaincre que les adeptes de fdsouche, mais je me suis jamais renseigné sur la question)


    Bref, un ensemble de chose, qui relève surtout du ressenti, forcément subjectif, qui font que cette fameuse théorie peut ne plus être cantonné uniquement à l'extrême droite suprémaciste blanche :hesite:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!