L’apparence, première préoccupation des femmes

Selon un récent sondage, leur apparence est le principal sujet de préoccupation des femmes. Elles sont 60% à avoir des pensées négatives sur leur corps.

Qu’est-ce qui préoccupe le plus les femmes ? Leurs finances ? Leur famille ? Leur succès professionnel ? Que nenni : leur apparence ! Selon un sondage TODAY/AOL, 67% des femmes adultes s’inquiètent de leur apparence au moins une fois par semaine. Ce n’est le cas « que » de 23% des hommes.

Si l’on parle de pensées négatives, l’écart entre les genres se creuse encore : 60% des femmes adultes se sentent mal par rapport à leur apparence au moins une fois par semaine, contre seulement 36% des hommes. Chez les jeunes filles, le taux monte à 78%.

Image TODAY.com

Près de 8 femmes sur 10 passent quasiment une heure par jour à prendre soin de leur apparence. Sans surprise, les adolescentes sont plus concernées encore, avec en moyenne 7,7 heures hebdomadaires consacrées à leur aspect physique. On ne peut pas l’expliquer uniquement par leur âge puisque leurs camarades masculins n’y passent que 4 heures, moins que les hommes adultes.

Pour plus de statistiques issues du sondage, c’est sur TODAY (en anglais).

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 9 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Alicia89
    Alicia89, Le 26 février 2014 à 18h51

    augustinee;4627669
    alicia89;4627509
    Ça veut juste dire que les diktats de la beauté pèsent beaucoup plus sur les femmes que sur les hommes.
    Totalement. Ce qui ne veut pas dire que les hommes ne sont pas soumis à des canons de beauté écrasants,hein. Qu'ils ne peuvent pas être complexés. Mais qu'on n'attends pas que ça d'un homme,un homme moche,il reste un homme,certes moins bien considéré qu'un homme beau dans un monde aphrodiste,mais qui aura toujours plus de chances qu'une femme laide. Elle,aux yeux de la société,elle n'est rien,la seule valeur d'une femme,c'est son physique,on nous le répète toute notre vie. On nous conditionne à n'être que jolies dès notre enfance. Une petite fille reçoit bien plus d'injonctions à la beauté qu'un petit garçon.
    Et les jouets pour fille? Barbie (donc belle,mince,blonde),les têtes à coiffer,les mini kits maquillage..
    Après quoi courent-on,donc,après des années de conditionnement? La beauté,la minceur,la jeunesse ( sans déconner,vous avez compté le nombre de cosmétiques à visée anti rides? Qui cible même les jeunes femmes? )... Autre preuve,sur des topics causant des grande taille,vous étiez scandalisées ( pour certaines,pas toutes ) d'être classées là dedans,avec les grosses,les exclues de marché à la bonne meuf,comme dirait Virginie Despentes. Normal,ça s'éloigne de l'idéal de la sylphide,vendu partout comme la seule beauté possible,la seule issue. On l'assimile à la laideur et personne ne veut être laid,surtout pas les femmes.

    Je juge personne. Je suis comme ça aussi. Mais il faut admettre que ça n'a rien de sain comme rapport au corps.


    Exact. Et pour les grandes qui se scandalisaient d'être classées dans le même cas que les grosses, je peux dire, étant les 2 (1m86, 120 kg, combo gagnant :lol: ), qu'effectivement les 2 sont les exclues "du marché à la bonne meuf". J'dis ça en ayant pas toujours été grosse-grosse, parce que quand je pesais 80kg et faisais une taille 40-42 j'étais quand même considérée comme un immonde thon parce que je ne faisais pas un 36 contrairement aux filles d'1m50 (les adolescents, les proportions ? Connaissent pas.)

    Pourtant la plupart des mecs se défendent toujours d'être sélectifs, mais dans les faits, on sait ce qu'il en est, pour beaucoup.

Lire l'intégralité des 9 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)