Les Sistah Bestah : L’Instant Putassier #40

Les Sistah Bestah : L’Instant Putassier #40
Le terme "sistah bestah" (ou "bestah sistah" selon les régions) vous échappe ? Voyez-y un aveu de vieillesse. Qui sont-elles ? Que nous veulent-elles ? Le Pr. Bobby Freckles répond à toutes vos interrogations.

Nom d’un husky casanier ! Si le crâne d’Henri IV était encore en activité, nul doute que ce serait une tempête d’incompréhension qui se jouerait là-dessous. Le terme « sistah bestah » (ou « bestah sistah » selon les régions) vous échappe ? Voyez-y un aveu de vieillesse. En raison de mon âge canonique, c’est ma voisine Louise, 16 ans, qui m’a mis au fait de cet épiphénomène de société troublant comme une nonne en string papillon. Qui sont-elles ? Que nous veulent-elles ? Ouvrez grand vos mirettes.

Chargement du lecteur...

La sistah bestah a pu se réaliser grâce aux skyblogs, au R’n’B de mauvaise qualité, et à Claire’s Accessories. Trois choses primordiales à son existence : ses copines bestah, son slim coloré et son numérique 7.8 millions de pixels. Être à l’apparence démoniaque, elle vient en réalité en paix : son message – même s’il est aussi bien orthographié qu’un spam de Sir AMANI AFFOUE ANNICK – n’est qu’amour.

En couple depuis trois semaines et demiie, la SB semble souvent de confession bouddhiste : par exemple, elle recommande souvent à ses copines bestah de rester zen (« TKT on se reverra » peut-on lire sur son blOog). Partageant la philosophie d’Heidegger (« L’amitié est modèle par excellence de l’expérience métaphysique humaine »), la SB multiplie les déclarations enflammées (« JTM », « jtèèmeuh », « BizOO toa », « dey amiitiier comme sa, c rare… », « LoOve ») et les anecdotes sur sa vie au bahut pour illustrer son propos (« Après toutes ces engueulades sur MSN […] Sa m’a fait du bien de te retrouver et de retrouver tes SMS pour me demander « Slt sa va, tu fait kwa ? » » – source). Les photos en plongée et contreplongée face au miroir sont là pour nous rappeler combien le physique n’est pas important, sauf si vous êtes moches.

bloggif 4d0f539857a9e Les Sistah Bestah : LInstant Putassier #40

Selon certaines théories, la SB poserait régulièrement en faisant une « duck face » (= mouvement de la bouche qui consiste à mimer un baiser et à se retrouver en réalité avec une bouche en troufion de poule). Aucune étude sérieuse n’a été faite à ce sujet : la « duck face » (littéralement : « face de canard ») est une grimace qui trouve, d’après mes recherches en 2004, son origine dans les bas-fonds de MySpace.

D’après nombre d’historiens, l’immense majorité des Attention Whores ont été Sistah Bestah au collège – alors même que l’acception était inconnue. Je ne peux moi-même que rejoindre ce point de vue, avec quelques précisions : depuis, la SB a développé une forte dépendance aux plaques lissantes pour cheveux, et une agressivité presque touchante. En effet, la SB agrémente régulièrement son discours d’avertissements à l’encontre de ceux qui oseraient toucher d’autres membres de la meute : « tù l@ t0ùch3s, jt3 b0ùff3″, « jt3xpl0z » et autres « t3s c0mm3nt@!r3s n3 m3 t0ùch3nt p@s s@l0p3″ sont monnaie courante dans le milieu (source : groupe Facebook « Contre le mouvement BESTAH-SISTAH qui a envahi le XXIème siècle« ). Cette brutalité pourrait être la conséquence de générations nourries au Roaccutane®.

Derrière ces échanges verbaux obscurs, néanmoins, se cache un petit animal apeuré. Les moqueries ne font qu’accentuer son sentiment d’injustice. La SB ne comprend pas ses darons, ni ses profs, et encore moins la politique du gouvernement, mais a bien conscience qu’ils lui en veulent personnellement. Le seul moyen de se protéger est de trouver refuge dans son cercle d’amies qui ne se prennent pas la tête. Par sa syntaxe approximative et son style affirmé (« Avek moi, c tjr du deliir »), la SB lance un message clair aux personnes de plus de 18 ans : je suis cool et je vous emmerde. Comme les zooters, les hippies, les mods, les punks, les grunges et les hipters avant elle. Voyons maintenant quelles sont les évolutions possibles de la SB :

schema IP sistah bestah Les Sistah Bestah : LInstant Putassier #40J’en profite pour préciser que non, Maître Capello n’est pas mort. (1)

Comme vous pouvez le voir à la lecture de ce graphique d’une beauté époustouflante, la SB quittera un jour la plateforme de skyrock pour embrasser son destin. Inutile de s’inquiéter, donc.

La prochaine fois je vous raconterai combien la cordialité feinte (« Peux-tu fermer ta gueule stp ? » ; « Merci de ne pas me faire chier ») peut s’insérer sournoisement dans les conversations.

(1) Cet article a été écrit le 20 décembre 2010. Maître Capello a passé l’arme à gauche le 20 mars 2011.

Tous les articles L'Instant Putassier , Pour rire , Vis ta vie
Les autres papiers parlant de Instant Putassier , Pour rire
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 63 commentaires !

Lire l'intégralité des 63 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)

  • Mademoisselle-marie
    Mademoisselle-marie, Le mardi 15 février 2011 à 21h59

    Cherry Bomb;1924219
    Elle existe pour de vrai cette chanson ?! :oo:
    Ah ça ouais et le pire c'est qu'elle existe depuis un moment! Je l'avais oublier d'ailleurs, je pensais qu'elle été enfoui dans le tas de chansons de mauvais goût...ça fait mal:boxed:

  • Orane!
    Orane!, Le jeudi 7 avril 2011 à 17h02

    Cet article est génial!

    "J£ kiiF tr0 kwà!"

  • Névralgeek
    Névralgeek, Le vendredi 22 avril 2011 à 00h53

    Haa, voilà l'humour comme je l'aime : bien caustique :d
    Bravo à l'auteur, qui a un humour sans limites !!

    Je viens de lire l'article "Attention whores" et je crois en fait que je kiffe la rubrique de l'instant putassier !

  • Valde
    Valde, Le dimanche 4 septembre 2011 à 13h07

    Quel grand moment de la chanson je viens de vivre en regardant cette vidéo :)
    J'en avais des comme ça au collège et au lycée, j'espère qu'à la fac y en a pas trop ^^

  • MarionGa
    MarionGa, Le jeudi 13 octobre 2011 à 16h31

    Mouahahaha cet article est un régal !!! :yawn:
    Et dire que j'ai failli loupé ça... Merci les rediff's facebook :cretin:
    Mais finalement c'est toujours d'actualité, donc toujours aussi drôle même un an après

  • Tea Time
    Tea Time, Le jeudi 13 octobre 2011 à 23h52
  • Anissalope
    Anissalope, Le mercredi 19 décembre 2012 à 23h01

    AU NOM DE LA JUSTICE ET DE LA DEMOCRATIE, JE ME DEVAIS DE VOUS FAIRE PARVENIR CECI DES TREFFONS D'INTERNET.

    [​IMG]

    Vous vous demandez qui est cette délicieuse enfant? Souvenez-vous donc de la dernière fois que vous vous êtes perdu dans youtube:
    La cagole de Marseille : Myriam (Video Original) - YouTube

  • Lyllule
    Lyllule, Le samedi 24 août 2013 à 15h37

    Alors concrètement, quand j'ai écouté la chanson, j'ai cru que c'était une gamine de 13 ans qu'on a choppé dans un casting de chant, pour chanter une chanson écrite par une petite de 12 ans quand msn messenger n'avait pas encore été explusé par skype ^^

    Bref cette chanson m'a transpercé les timpants (je saigne !!!!:halp:)


    Mais ça m'a rappellé des gens pendant cette sombre periode appellé "collège"... x)
    et dire qu'a cet âge, on se prend trop au sérieux... C'est honteux (pour moi et pour mes confrères et soeurs de ma génération 94) brefouill' j'ai honte XD

  • Albert
    Albert, Le mardi 15 octobre 2013 à 04h57

    Après la 152147937218632476285 lecture, je rigole encore autant :yawn::lunette:

  • AmiBlue
    AmiBlue, Le dimanche 14 décembre 2014 à 13h09

    La photo de l'article ! XD :rire:
    Bon, maintenant que je me suis remise, je me permets d'ajouter que les SB aiment les drames à coup de "j'avais cru qu'elle était ma Besthaa, ma pirrre, mais elle m'a juste planté un couteau dans le dos" (je n'arrive pas à écrire dans leur language) "Non, les meilleures amies ca n'existe pas" et l'éternel "plus jamais je ferais confiance a quelqu'un" pour ensuite, être bras dessus, bras dessous, avec la même fille deux semaines plus tard, puis se re-disputer, jusqu'a ce qu'un garçon (ou la maturité ?) mette finalement fin à ce cirque.

Lire l'intégralité des 63 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)