Les signes de ponctuation méconnus qui mettront du piquant dans vos écrits

Des signes de ponctuation méconnus et fort utiles sont mis à l'honneur dans une infographie qui devraient vous inspirer pour vos conversations !

Les signes de ponctuation méconnus qui mettront du piquant dans vos écrits

La ponctuation est un indicateur essentiel dans toutes les conversations écrites et doit être traitée avec soin et respect. C’est elle qui détermine le sens de la phrase et la tonalité donnée, et donc si tes potes doivent se vexer ou non de ce que tu viens d’écrire. C’est notamment l’exemple montrée par le célèbre :

« Allons manger mamie. »

Opposé à :

« Allons manger, mamie. »

À lire aussi : Les Emojis et leurs règles d’utilisation implicites

Mais arrêtons de nous voiler la face : le fait est qu’on tourne vite en rond avec ces points d’interrogation et autres tristes guillemets !

Personnellement j’ai l’impression de faire preuve d’une profonde grandeur d’âme quand j’utilise un point virgule dans une phrase ou des tirets à la place des parenthèses, alors qu’on ne peut pas dire que ça soit d’une originalité folle…

À lire aussi : La ponctuation du malaise : petit guide pratique

Pourtant, les signes de ponctuation ne manquent pas, et des esprits malins en ont inventés de nouveaux, pour mieux dynamiser nos conversations ! C’est ce que le site mental_floss met en avant dans une infographie à aller consulter ici qui vous donnera quelques inspirations pour vos prochains écrits.

nouveaux-signes-ponctuation

Clique pour afficher en grand !

On y trouve donc entre autres un point d’interroexclamation, pour manifester son enthousiaste surprise ; le point d’interrogation rhétorique, pour faire comprendre que la question que tu poses n’est pas une question mais juste une manière de gêner légèrement ton interlocuteur, dans la même lignée que le point de sarcasme ; le point d’ironie, qui permettra à toutes les personnes premier degré de ne plus se faire avoir par Le Gorafi, ou encore le point narquois, pour faire comprendre que la phrase ne doit pas être lue au premier degré.

Ces signes de ponctuation sont ce qu’on appelle la « ponctuation non standard » et ont pour la plupart été inventés par des auteurs qui les ont repris dans leurs propres œuvres. C’est le cas par exemple d’Hervé Bazin, qui a proposé dans son roman Plumons l’oiseau en 1966 les points de doute, de certitude, d’acclamation, d’autorité et d’amour.

L’enjeu est de venir compléter la ponctuation actuelle en proposant de nouvelles formes !

big-reforme-orthographe

Quelques exemples non exhaustifs d’utilisation de signes choisis :

On notera tout de même que la plupart de ces signes permettent de souligner les double sens des phrases, comme si leurs créateurs en avaient assez de tomber dans tous les panneaux.~

Bon la mauvaise nouvelle, c’est que les raccourcis clavier ne sont pas évidents voire inexistants, donc ce n’est pas demain qu’on pourra les insérer naturellement dans nos écrits. Mais j’espère sincèrement que ces nouveaux signes vont être intégrés dans notre quotidien pour pimenter et enjoliver nos textos et autres statuts sur les réseaux sociaux. Pas vrai e‽

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 11 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • ClaraD
    ClaraD, Le 3 octobre 2016 à 16h30

    Oui, je suis aussi allée lire un peu sur le sujet. Mais je dois avouer que je ne suis toujours pas experte en la matière. Rien qu'en écrivant ces 2 lignes, je ne suis pas sûre de ma ponctuation. :sad:

Lire l'intégralité des 11 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)