Sexion d’Assaut : une nouvelle polémique ? Vraiment ? Vous êtes sûrs ?

Note de Fab : Plusieurs d’entre vous se sont émues dans les commentaires, pensant que cet article « défende sans l’assumer » le groupe. Euh non, surtout pas. Au secours. Ca mérite donc une petite mise au point. Je considère de mon point de vue qu’il « décrypte » l’attitude crétine du groupe suite à la polémique et la […]

Note de Fab : Plusieurs d’entre vous se sont émues dans les commentaires, pensant que cet article « défende sans l’assumer » le groupe. Euh non, surtout pas. Au secours. Ca mérite donc une petite mise au point. Je considère de mon point de vue qu’il « décrypte » l’attitude crétine du groupe suite à la polémique et la réaction des assos, un peu à côté pour le coup. Mais comme nous n’avions pas traité le sujet jusque-là, je comprends qu’il puisse laisser place au soupçon quant à notre position concernant cette affaire.
Et même si on peut regretter que les propos homophobes de Sexion d’Assaut soient si clichés qu’ils donnent envie de pleurer sur le sort de l’humanité (allôôô les p’tits gars, on est au XXIème siècle, sortez de votre trou !), toute la rédaction de madmoiZelle.com vomit et continuera de vomir toute forme d’intolérance. Voilà c’est écrit.

Bien que la plupart chercheront à s’en défendre, une polémique semblable à celle générée par les propos intolérables de Lefa, l’un des membres de Sexion d’Assaut, dans le confidentiel International Hip-Hop, est plutôt bénéfique pour les associations.

D’abord parce qu’elle leur permet de diffuser leur message auprès du plus grand nombre mais aussi car ça leur ouvre les portes des plateaux télé, leur permettant ainsi d’exister médiatiquement dans un secteur finalement très concurrentiel.

En conséquence de quoi il n’est guère étonnant que certaines aient une tendance à crier au loup plus souvent qu’à leur tour.

Sus à Sexion d’Assaut !

Hier, c’est un collectif d’associations de défenses des gays et lesbiennes qui a tenté d’amorcer une nouvelle polémique avec la complicité de l’excellent (mais dans quel domaine, on ne sait pas) Jean-Marc Morandini, via le site de ce dernier [j’ai très envie de vous dire de regarder ça, pour que vous compreniez bien comment marche le site. Votre vie en sera changée croyez moi].

Hier donc, le blog de JM Morandini se vantait, comme souvent (alerte euphémisme)  d’être le premier « selon [leurs] informations exclusives » à rendre public le communiqué commun d’un groupe d’associations réagissant au clip du nouveau titre de Sexion d’Assaut, « Le relais ».

Chargement du lecteur...

L’article est ici. On appréciera le travail journalistique des équipes de Morandini, qui ne se limitent pas du tout à relayer sans réfléchir le communiqué d’une association.

Extrait de texte à l’appui, le communiqué affirme que ce titre est la preuve que les excuses de Sexion d’Assaut suite à leurs propos étaient fausses. Ca, je ne le discute pas. Sexion d’Assaut est sans doute bien plus occupé à sauver tant bien que mal les meubles et leur carrière que de défendre la cause homosexuelle.

Excuses + rap = p’tite frappe

Seulement voilà, s’excuser, ce n’est pas forcément bien vu dans le milieu du rap. Même quand on a tort (surtout quand on a tort pourrait-on dire d’ailleurs). D’où ce son, destiné à la « rue » et à des auditeurs habitués à écouter du rap.

Pour autant, en dépit d’une attitude frondeuse, rien n’indique clairement que le groupe revient sur ses excuses. Il s’agit ici d’un egotrip destiné aux haters, un exercice courant dans le rap et dont Booba s’est fait le spécialiste à grands renforts de punchlines saignantes et souvent brillantes.

Si l’on en juge par l’extrait diffusé au début du clip, dans lequel un mec non-identifié semble se fixer pour objectif l’éradication artistique pure et simple de Sexion d’Assaut  (sans jamais faire référence à leurs propos homophobes), on peut légitimement penser que le groupe répond surtout à ceux qui souhaitent les voir disparaître à tout jamais.

Rien de choquant à ça. Ils ont été très cons, ont tenu des propos intolérables, où y’a pas de tolérance et se sont lamentablement vautrés dans de pitoyables excuses qui sonnaient aussi fausses que les boobs de Kim Kardashian, d’accord. Pour autant, on ne peut pas leur reprocher de vouloir sauver leur carrière et de se défendre face à ceux qui voudraient la tuer.

Il a bobo, le gros ego

Ceci dit, on peut difficilement nier que le clip, mis en ligne le 12 octobre, tombe mal.
Parfois, il faut savoir faire profil bas. Ce clip, confirme surtout que Sexion d’Assaut pense plus avec son ego qu’avec son cerveau. En effet, sans aucun sens du timing, nos amis cherchent à jouer sur tous les tableaux, courant dans tous les sens comme un chat derrière sa queue.

Ils veulent à la fois protéger leur image de gentils rappeurs à mille lieux des clichés du milieu, jouer les jeunes mecs naïfs et concons mais pas méchants qui mériteraient une calotte et reconnaissent leurs erreurs et bomber le torse dans la street comme tout rappeur qui se respecte.

En gros, quand on essaye à la fois de soigner sa street credibility et son image auprès du grand public (ce qui dans certains cas est difficilement compatible) et qu’on n’éclaire pas le fond de la pièce, ça donne le clip « Le Relais ».

En effet, si le communiqué relayé par Morandini affirme que «  Sony a fait supprimer le clip de la plupart des sites de vidéos comme YouTube. », sous-entendu : « preuve qu’il y a dérapage, leur maison de disques essaye d’étouffer l’affaire », il est en fait toujours disponible sur la chaîne officielle du groupe, sexiondassautonline.

Si le contenu du clip était vraiment matière à polémiques, Sony, qui ne doit plus savoir où donner de la tête avec ces fieffés gredins, l’aurait sans doute rapidement dégagé de ses pages officielles avant toutes autres non ?

On verra bien jusqu’où va aller cette polémique. Comme les gens ont tendance à prendre ce qu’ils lisent dans la presse ou sur le web pour parole d’évangile, peut-être que cette polémique sera le coup fatal derrière la nuque à la carrière de Sexion d’Assaut.

Mais peut-être aussi que ça leur sera bénéfique. D’abord parce que leurs fans semblent finalement n’en avoir pas grand chose à foutre de tout ça, ensuite parce que ça les placera en victimes d’une espèce de chasse aux sorcières et enfin parce que ça montrera peut-être à tous ceux qui pensent que c’est un groupe de Mickey pour collégiens du XVIe désireux de s’encanailler qu’en fin de compte, les mecs ont du flow.

Quoi qu’il en soit, le truc principal à retenir de tout ça c’est : faites-vous votre propre opinion (je sais je sais, c’est pourri comme conclusion mais bon).

— Photo tirée du clip Le Relais

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 19 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Poupettasse
    Poupettasse, Le 28 octobre 2010 à 22h50

    Eiffel Thé;1817093
    Sexion d'Assaut n'a aucun impact sur les jeunesses : le gagnant de Secret Strory est lui-même homosexuel.

    surtout que Benoit c'est fait insulter lors d'un prime. Des gens dehors qui criaient des trucs du genre "sale tapette" etc. La prod a donc mis en marche toutes les alarmes de la baraque pour que les téléspectateurs n'entendent pas.
    j'ai bien saisi ton ironie mais j'le dis parce que j'ai angoissé pour lui, me suis dit que si ça se trouve, il finira par se faire agresser dehors :x
    j'suis trop sentimentale ^_^

Lire l'intégralité des 19 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)