Selon que vous serez puissant ou misérable…

La « République irréprochable » que nous avait promise Nicolas Sarkozy pendant sa campagne électorale tourne à la farce crasse. C’est Le Parisien qui nous révèle ce matin le dernier scandale en date. Le 17 février 2009, un jeune homme de 16 ans est arrêté par la police sur les Champs-Elysées alors qu’il conduit son scooter en […]

La « République irréprochable » que nous avait promise Nicolas Sarkozy pendant sa campagne électorale tourne à la farce crasse.
C’est Le Parisien qui nous révèle ce matin le dernier scandale en date.
Le 17 février 2009, un jeune homme de 16 ans est arrêté par la police sur les Champs-Elysées alors qu’il conduit son scooter en état d’ivresse. Gonflé à bloc, le gaillard insulte le brigadier qui le verbalise : « Tu fais qu’un métier de con, je vais te muter à la circulation. »
Par les temps qui courent, c’est le genre de truc qui mène directement en garde à vue.
Sauf si on s’appelle Péchenard et qu’on est le fils du big boss de la police nationale en personne ! Dans ce cas, on est libéré vite fait bien fait dès que Papounet apprend la nouvelle.
Le Parisien s’est procuré un rapport interne au commissariat du 8ème arrondissement dans lequel un fonctionnaire de police déclare : « J’ai reçu pour consigne de ne pas placer l’interpellé en garde à vue, de ne pas aviser la permanence de nuit du parquet, ne pas auditionner le mis en cause ». Bref, d’enterrer l’affaire.
Interrogé par Le Monde, Frédéric Péchenard ne nie pas les faits mais explique avoir agi en tant que père : « J’étais évidemment navré, je me suis excusé. Cette affaire qui sort 18 mois après les faits dans le contexte actuel n’a qu’un but, me salir ».
Ca laisse sans voix…

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 13 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Clem-ence-2
    Clem-ence-2, Le 20 septembre 2010 à 19h29

    Perso, ça ne me choque pas plus que ça.
    Ce genre d'évènement a toujours existé et ce n'est pas à notre époque actuelle que cela va s'amoindrir.
    C'est clairement pitoyable mais aveuglement anodin, en fait.

Lire l'intégralité des 13 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)