Reprendre le sport à la maison : c’est l’heure du bilan !

Depuis trois semaines, Kalindi, Alix, Mélody et Océane ont repris le sport à la maison avec comme objectif commun d'inscrire dans leur quotidien une pratique sportive régulière. Elles font le bilan !

Reprendre le sport à la maison : c’est l’heure du bilan !

En partenariat avec FizzUp (notre Manifeste)

Mise à jour du 4 juin 2019

Cela fait déjà 3 semaines que nous avons repris le sport, de façon plus ou moins intense, plus ou moins régulière, en suivant plus ou moins nos programmes et en atteignant plus ou moins nos objectifs…

C’est l’heure de la dernière mise à jour et du bilan de notre expérience !

Fais du sport avec FizzUp !

Pour t’inscrire gratuitement à FizzUp, rendez-vous sur le site Internet  ou sur l’application mobile iOS ou Android !

Pour un coaching personnalisé, profite ici d’une promotion : – 80% pour 1 an de coaching sportif FizzUp soit 35,99€, au lieu de 179,88€.

Le bilan après 3 semaines de sport avec FizzUp

Mais avant que chacune d’entre nous ne vous raconte son expérience, il faut que je vous dise… BRAVO et MERCI À VOUS TOUTES !

À vous toutes qui avez partagé votre soutien et votre remise du sport à nos côtés en commentaires, nous vous avons lu, et nous attendons vos retours après ces quelques jours passés !

Comment avancent vos programmes ? Est-ce que l’appli FizzUp est une bonne coach pour atteindre vos objectifs et faire kiffer vos fessiers ?

Mélody is back dans le sport grâce à FizzUp

C’EST (RE) PARTI !

Après quelques jours ratés la semaine dernière, je rouvre l’appli pour me faire un nouveau workout. Mon coach moustachu me propose une petite blague :

« Comment appelle-t-on un manège dans l’univers du fitness ? »

Réponse : une aTraction …

Bon, ce n’est clairement pas pour ses talents d’humoriste que je reviendrai, mais ça a le mérite de détendre l’atmosphère !

En vrai, cette blagounette traduit assez bien l’esprit de l’appli : se (re)mettre au sport, oui, mais sans se prendre trop au sérieux. L’objectif ? Se faire kiffer !

Au programme cette semaine : défi fessiers, gainage, défi cardio… En moyenne les séances durent 11 minutes, dont 4 d’échauffement.

C’est ce que j’aime dans ce challenge, on y va en douceur mais avec régularité.

Alors je prends le temps de faire chaque mouvement correctement, de sentir mes muscles se contracter et devenir plus forts.

J’adore cette sensation. Et c’est tellement plus satisfaisant pour moi que les séances à rallonge où le but c’est d’aller le plus vite possible.

FizzUp m’a aussi appris à aimer l’échauffement. J’avais tendance à voir cette partie de l’entraînement comme peu fun et clairement accessoire, alors je ne la faisais quasiment jamais.

En fait, ça me permet de me mettre en douceur dans l’ambiance, et mes workouts sont tellement rapides que ça serait dommage de s’en passer.

Je suis contente d’être « back on track » et de ne pas avoir abandonné malgré mes quelques séances manquées. J’ai hâte de finir ce challenge, et de passer au suivant !

Je vais certainement jeter mon dévolu sur « Posture », un programme de renforcement musculaire pour soulager les douleurs de dos.

Pratique pour une coincée chronique du dos comme moi ! #VieilleAvantlHeure

Océane, en relation libre avec Max de l’appli de sport FizzUp

On fait le bilaaaan, calmement… S’remémorant chaque instant… (T’as la réf ?)

Et pour moi aujourd’hui, le bilan est nettement positif !

Bon, je ne vais pas le cacher, je n’ai pas réussi à faire autant de séances que ce que j’aurais voulu, mais comme je le disais la semaine dernière, c’est toujours plus qu’avant que Max de FizzUp ne rentre dans ma vie.

Parce que oui, ce que je retiens le plus de cette reprise du sport et de cette application, c’est bien ce coach un peu insistant mais très bienveillant qui est venu me mettre des petits taquets derrière la tête pour que je me bouge les fesses !

Je crois qu’on a définitivement noué une vraie relation lui et moi.

L’autre jour, alors que j’avais déjà 5 jours (I KNOW) de retard sur ma prochaine séance, j’ai reçu ce mail qui m’a beaucoup fait rigoler et a permis de me motiver le soir même pour reprendre le rythme :

Après ça j’ai enchaîné deux séances consécutives. J’ai repris l’envie, la motivation, et le plaisir d’avoir des petites courbatures sans pour autant avoir du mal à monter les escaliers de la rédac !

Dans le passé (il y a fort fort longtemps), quand je reprenais le sport quelques jours après une longue pause, j’avais l’habitude de me déglinguer les muscles avec des séances d’1h30 difficiles à caser dans mon emploi du temps.

C’était mauvais et démotivant.

Alors qu’aujourd’hui, même si mon rythme n’est toujours pas exemplaire, je pense qu’il va tenir un peu plus dans la durée, et qu’il va même aller en s’améliorant.

Je suis heureuse, positive et motivée, et ça c’est vraiment cool !

Kalindi en pleine lancée grâce à FizzUp

Cette semaine, j’ai été super motivée et j’ai fait plus de séances que les semaines précédentes.

J’ai la sensation d’avoir réveillé mon corps, de lui avoir donné du carburant et qu’il en redemande. La satisfaction est d’autant plus intense que j’ai l’impression d’avoir progressé tout en douceur grâce à l’application.

Si les effets ne se remarquent pas encore sur mon corps, dans ma tête en tout cas ça n’a plus rien n’à voir.

Je me sens plus déterminée, ne serait-ce que pour faire mes tâches du quotidien, je me sens plus en accord avec mes prises de décisions, bref, l’exercice m’éclaircit l’esprit et c’est un bonheur.

Ce que j’aime beaucoup avec FizzUp, c’est que l’on prend le temps de tout faire en douceur.

Par exemple, l’échauffement dure 4 minutes.

Avant, je ne faisais que 2 minutes d’échauffement et après j’attaquais comme une bourrine avant de me décourager, mais désormais je prends le temps de préparer mes muscles à l’effort et je tiens sur la durée.

Les exercices ont monté en difficulté avec le temps, mais le tout a été plutôt progressif.

Le nombre d’exercices et leur répétition n’est pas le même d’une séance sur l’autre donc malgré la régularité des exercices, je ne trouve pas le tout ennuyeux.

Bref, après ces quelques séances, je n’ai qu’une envie : poursuivre mes efforts. J’ai redoublé de volonté et j’ai même décidé de m’inscrire à une course qui aura lieu dans 10 jours.

Alors, ce n’est qu’un 10 kilomètres, mais ça suffit déjà à me rendre fière de moi. Et c’est le principal !

Alix rassurée dans sa pratique sportive

Cette semaine, j’ai été bien plus régulière sur l’appli et j’en suis fière !

J’ai pu constater des évolutions dans mon programme, qui s’est intensifié dans ses exercices, doucement mais sûrement. Ils sont plus longs, plus difficiles qu’au début, mais jamais brutaux.

C’est vraiment pas mal pour une meuf comme moi qui a tendance à forcer comme une malade sur une séance de sport, et puis ne plus jamais avoir le courage d’en faire une autre.

FizzUp m’aide vraiment à être progressive !

Les exercices sont souvent les mêmes mais leur ordre et nombre changent de séance en séance, donc ça n’est pas rébarbatif.

J’avais peur au début de me retrouver seule à faire du sport, parce que j’ai peur de mal positionner mon corps, que ça ne fasse aucun effet ou pire, que je me blesse…

Mais FizzUp propose à chaque effort une vidéo d’un coach qui réalise les exercices en même temps que moi ET une description step by step du mouvement !

Et si j’ai besoin d’un rappel ou de conseils, je swipe pendant mon exercice et j’ai de nouveau des explications :

 C’est cool !

Je ne pense pas avoir perdu de kilos mais ça m’a fait du bien de me remettre au sport, de suer un peu et d’avoir des petites courbatures.

J’aurais aimé utiliser toutes les fonctionnalités de l’appli, notamment la liste de course qui me faisait de l’œil, mais je ne m’y suis pas assez penchée…

Prochaine étape ? Allez !

Mise à jour du 28 mai 2019

Cela fait une semaine que Kalindi, Mélody, Alix et moi-même avons commencé à utiliser l’application de sport à la maison FizzUp.

Fais du sport avec FizzUp !

Pour t’inscrire gratuitement à FizzUp, rendez-vous sur le site Internet  ou sur l’application mobile iOS ou Android !

Pour un coaching personnalisé, profite ici d’une promotion : – 80% pour 1 an de coaching sportif FizzUp soit 35,99€, au lieu de 179,88€.

Semaine 2 — Après une semaine d’utilisation de FizzUp

C’est donc le moment pour nous de te faire un premier retour de notre utilisation de l’appli et de nos premières séances !

Mélody et son « 21-day challenge » sur FizzUp

Comme je te l’ai dit la semaine dernière, j’ai commencé le « 21-day challenge » en étant hyper motivée pour créer une habitude dans mon quotidien… sauf que j’ai raté des jours.

Les premiers jours, c’était assez dur parce qu’il a fallu que je trouve du temps dans ma routine du matin. Mais quand je faisais et finissais mes entraînements, j’étais contente et satisfaite.

Ce que j’aime avec cette appli c’est que les exercices sont à la fois très légers mais il y a du challenge quand même.

À la base, je me suis dit « 8 minutes, tranquille ! » donc ça m’a permis de m’y mettre, mais quand j’ai dû faire 25 mountain climbers j’ai bien senti mes abdos malgré tout !

J’ai fait 4 séances en 1 semaine, ce qui est 4 fois plus que ce que j’avais pu faire en un mois avant l’appli ! Ces séances m’ont permis de ressentir et réveiller un peu mes muscles.

Au début je m’en voulais de ne pas avoir réussi à faire toutes les séances que je voulais, mais j’essaye de me dire que ma culpabilité n’est pas un bon moteur.

J’essaye plutôt de me rappeler mes objectifs initiaux pour me motiver, parce que la culpabilité c’est nul à chier !

Je reste quand même motivée pour la suite du challenge. Même si ça doit me prendre 30 jours pour faire mes 21 jours, je préfère le faire en étant sereine, et dans tous les cas j’aurais fait de mon mieux !

Océane commence tout doux avec FizzUp

Après une semaine d’utilisation, je peux le dire : ça commence TOUT DOUX !

Un peu déçue de n’avoir pris le temps que de faire deux séances, mais j’ai envie de dire que c’est toujours deux séances de plus que la semaine d’avant.

L’application m’a vraiment prise par la main de A à Z. Après mon inscription, le coach virtuel m’a envoyé pas mal de messages pour me demander si ça allait et si j’étais toujours motivée pour commencer à m’entraîner.

La première séance a été toute douce, et j’ai trouvé ça parfait pour une reprise ! Alors oui, je ne suis pas sortie de ces 10-15 minutes complètement rincée, mais justement, c’est pile ce dont j’avais besoin pour commencer.

Tout est fait pour que tout soit facile : pendant les séances, les exercices sont montrés en vidéo, et si vraiment tu ne sais pas comment t’y prendre, il y a même un descriptif écrit qui décompose les mouvements à faire.

Tout pour que les débutants et débutantes ne soient pas perdues.

Surtout, que dès que la séance est terminée, l’application propose tout de suite d’enchainer avec d’autres exercices si tu n’es pas rassasiée : plus de sport, ou des étirements… et c’est super !

Juste après ma première séance le coach m’a félicitée (oui ça me fait du bien j’avoue) et m’a tout de suite proposé de fixer une date et une heure pour la prochaine séance.

J’ai trouvé ça top !

Je suis fantastique ok ? C’est l’appli qui le dit.

Pour l’instant, que du positif. Cette semaine je vais essayer de faire plus de séances… mais ça, ça ne tient qu’à moi !

Kalindi s’est vidé la tête avec FizzUp

La semaine dernière, j’ai mis Eye of the Tiger à fond dans mes oreilles et j’ai entamé mon programme sportif « Guerre des kilos » concocté par FizzUp.

Ayant recommencé le sport il y a quelques temps maintenant, j’ai été plutôt surprise de trouver le démarrage assez simple. J’ai fait mes exercices en transpirant pas mal mais en ne souffrant pas trop.

Finalement, le tout était assez ludique ! À tel point qu’à la fin de la première séance j’ai eu immédiatement envie d’en faire une seconde afin d’avoir la sensation d’avoir bien tout donné.

Ce n’est qu’après ce second temps que j’ai senti ma tête se vider pleinement et que le sentiment de plénitude est arrivé. Quel kif !

Depuis, j’ai refait une séance et celle-ci a été plus dure, car j’étais encore fatiguée après celle d’avant et les courbatures m’avaient gagnée.

Mais ça, c’est le jeu du sport !

Hâte en tout cas de recommencer le plus vite possible, dès que j’aurai quelques minutes devant moi. J’ai d’ailleurs bien envie de proposer à mes collègues une séance commune… Plus on est de folles, plus on rit !

FizzUp, une application de bien-être pour Alix

FizzUp est intéressante car l’appli permet de faire du sport très régulièrement, mais aussi très doucement. Parfait pour se remettre un peu dans le bain.

Les premiers jours, j’étais motivée comme jaja, et j’avoue que ça fait plaisir de voir le nombre de calories brûlées à la fin de chaque séance ! Je me sens moins coupable ensuite de m’avachir devant une série…

Les exercices sont en général assez faciles, parfois un peu trop à mon goût. Mais l’avantage c’est qu’une fois le cycle terminé, de nouvelles propositions apparaissent et je peux ainsi pousser un peu plus l’entraînement.

Ces derniers jours, notamment ce weekend, j’étais loin de chez moi et je n’ai pas pu faire mes exercices. Enfin, j’aurais pu, car FizzUp me suit partout et je n’ai pas besoin de matériel, mais c’est le temps qui m’a manqué.

L’appli m’a envoyé des petits rappels chaque jour, m’encourageant à ne pas perdre le rythme.

Je reçois aussi des e-mails avec des articles sur la nourriture (le dernier en date se demandait si c’était vraiment une bonne idée d’arrêter les glucides), comment muscler mieux certaines parties de mon corps…

Bref, c’est très intéressant que ça ne soit pas seulement une appli de sport, mais aussi de bien-être !

Publié le 21 mai 2019

Kalindi, Mélody, Alix et moi nous sommes toutes différentes, et nous n’avons pas la même relation au sport.

Mais ce qui nous rassemble, c’est notre volonté de bouger nos culs pour nous sentir mieux dans notre corps et notre tête, et nous prouver que nous sommes capables de tenir nos objectifs.

FizzUp, une application pour faire du sport chez soi

FizzUp est une appli de sport qui propose des exercices et des programmes pour faire du sport chez soi, au poids du corps, et sans devoir acheter le moindre équipement.

Les programmes sont courts, efficaces, et ont pour objectif d’améliorer l’hygiène de vie des utilisateurs et utilisatrices, tout en rendant l’activité sportive ludique et accessible à tous et toutes.

L’application met à ta dispo des idées d’exercices de musculation par zone du corps ou par objectif (« fessier », « ventre plat »), et des programmes adaptés à tes propres envies (être en forme, mincir, sculpter ton corps, être une athlète).

Il y a aussi des challenges sportifs, des exercices cardio, du stretching et de la méditation ! En plus des menus et conseils diététiques fournis avec recettes, et liste de courses.

Fais du sport avec FizzUp !

Pour t’inscrire gratuitement à FizzUp, rendez-vous sur le site Internet  ou sur l’application mobile iOS ou Android !

Pour un coaching personnalisé, profite ici d’une promotion : – 80% pour 1 an de coaching sportif FizzUp soit 35,99€, au lieu de 179,88€.

Semaine 1 — Nos objectifs et notre rapport au sport

Kalindi, Mélody, Alix et moi, nous nous sommes donc inscrites sur FizzUp il y a quelques jours, avec chacune notre objectif, et notre niveau (aucune d’entre nous n’est une athlète, je préfère te le préciser !).

Pendant trois semaines nous allons partager avec toi notre carnet de bord, notre évolution, nos ressentis et notre expérience de l’appli…

Pour peut-être te donner envie de (re)commencer le sport avec nous ?

Mélody fait du sport pour mieux s’aimer

Il y a quelques années, je me suis mise au sport à la maison. J’ai testé différents programmes, en PDF, en vidéo, via une appli…

À la base peu emballée à l’idée de suer comme un goret dans mon salon, j’ai fini par me laisser convaincre quand j’ai vu les résultats pointer le bout de leur nez.

Et puis l’endorphine. Cette hormone qui te shoote après ta séance et te met sur un petit nuage de « fierté de toi ». J’ai eu du mal à m’y mettre, mais au final j’en ai redemandé.

La vie a fait que j’ai intégré une alternance qui m’a demandée beaucoup de temps et d’énergie, alors j’ai tout arrêté. Et depuis 2 ans, j’essaie tant bien que mal de me remettre au sport chez moi, mais je galère, je manque de motivation…

Alors quand on m’a proposé ce projet de tester une nouvelle appli de sport avec trois de mes formidables collègues, j’ai sauté sur l’occasion.

Il y a quelques jours, j’ai téléchargé l’application FizzUp. J’ai parcouru les programmes : « ready to run », « booty », « business woman », « outdoors »…

C’est cool parce que j’ai l’impression qu’il y en a pour tous les goûts, et tous les niveaux.

« Guerre des kilos », « beach body »… J’ai failli me laisser tenter, mais j’en ai marre d’associer irrémédiablement mon activité sportive à une perte de poids !

Je veux que mon retour au sport soit synonyme d’amour de moi. J’ai envie de me réapproprier mon corps, plutôt que de le changer absolument parce qu’il ne correspond pas à mes attentes.

On part donc sur du self-love, et une reprise sportive en douceur.

Mon but aujourd’hui : réintégrer le sport dans mon quotidien. Je veux que ça devienne une habitude, un plaisir. J’ai cette envie secrète d’être ce genre de meuf « sport addict », qui trouve une catharsis à travers l’effort plutôt que le chocolat.

(Entendons-nous bien : j’adore le chocolat et je ne dirai jamais de mal de lui, mais notre relation a tendance à être un peu trop fusionnelle.)

On dit que pour créer une habitude, il faut 21 jours de répétitions. J’ai eu l’occasion de tester cet adage à travers le développement personnel et j’ai été plutôt convaincue.

Donc autant te dire que quand j’ai vu le « 21 days Challenge » sur FizzUp, j’ai su qu’il était pour moi.

Dix à quinze minutes d’entraînement (assez léger) tous les jours, pendant 3 semaines. Ça me semble parfait pour une reprise.

Ce qui est cool c’est que, quand on clique sur son programme, on peut avoir une vision d’ensemble sur les prochains work out. Ça me rassure de me dire que OUI, ces exercices sont tout à fait dans mes cordes !

J’arrête d’avoir peur de ne pas y arriver, et je ne mets plus mon legging à reculons (déjà parce que c’est pas pratique, ne faites pas ça chez vous).

Il y a même une « team » associée au programme, qui regroupe les membres s’étant lancés dans le 21 Days Challenge. Ça permet de trouver des gens à suivre, ou à encourager .

Ce matin, j’ai fait le  « test de forme ». 5 minutes top chrono. Demain, j’entame le programme pour de vrai. J’ai trop hâte d’être dans 21 jours !

Océane, phobique du sport depuis 8 ans

Eh non, je n’ai pas toujours été la mamie qui sue au bout de trois marches d’escalier montées…

Bon, ok, je suis un peu dure avec moi-même, mais c’est parce que je ne pensais jamais galérer autant à fournir le moindre effort physique.

Depuis quelques années je dirais que j’ai développé une véritable phobie du sport.

J’ai commencé le sport très jeune. J’ai fait de la natation de 3 à 5 ans, puis à 7 ans j’ai commencé le tennis, la danse classique et le moderne jazz.

À partir de cet âge-là, toute ma vie, pendant près de 10 ans, a été rythmée par les compétitions et les cours.

Jusqu’au jour où l’adolescence m’a fait un grand coucou de la main, balayant du même temps ma motivation à m’acharner toutes les semaines et les week-ends au sport (plutôt qu’à pécho des keums en bas des blocs).

Aujourd’hui j’ai 25 ans, et ça fait environ 8 ans que je n’ai pas bougé mon cul.

Non seulement je ne reconnais plus mon corps, mais j’ai une peur panique de la salle de sport ou du moindre cours collectif de quoi que ce soit…

Il y a quelques années, j’ai réussi à reprendre doucement chez moi, parce que c’est le seul endroit où ça me paraissait envisageable : seule, à l’abri des regards.

Mais j’ai lâché et je n’arrive plus à reprendre. Trop compliqué de trouver les bons exercices, le bon rythme, le bon objectif, et je n’arrive pas à faire de la place dans mon emploi du temps…

Je pense que cette appli pourrait être parfaite pour moi : des séances de seulement 15 ou 20 minutes par jour à faire chez soi ou au boulot, avec des programmes et des exercices tous faits.

Il y a même un coach qui m’envoie des petits messages bienveillants pour me botter le cul quand j’ai du retard sur mes séances ! Ça pourrait être un bon début pour doucement réintégrer le sport dans ma vie de tous les jours.

Surtout, je suis par ces mots en train de m’engager un peu auprès de toi, lectrice, alors j’espère secrètement que cela va rajouter à ma motivation, et me permettre de prendre l’habitude de m’entraîner tous les jours, même au-delà de ces trois semaines !

J’ai choisi l’objectif « sculpter son corps » mais j’aurais pu choisir « être en forme ». Étant hyperlaxe, j’ai toujours eu beaucoup de mal à me fabriquer du muscle, même quand je faisais du sport 4 fois par semaine.

La conséquence, c’est que depuis quelques mois j’ai des douleurs dans les articulations. Trop souples, elles font n’importe quoi et sortent de leurs gonds de manière intempestive. Je n’ai plus assez de muscles pour les cadrer.

Alors aujourd’hui reprendre le sport est non seulement un besoin mais aussi une nécessité.

Je ressens vraiment le besoin de reprendre possession de mon corps, d’améliorer ma santé, et d’être fière de moi de me rendre compte que je suis encore capable d’avoir une activité sportive.

Et un bon boule, j’avoue.

Kalindi veut du sport ludique

J’entretiens avec le sport une relation en dents de scie. Sur Facebook, j’aurais coché la case « c’est compliqué » pour qualifier notre statut.

Quand j’étais môme, mes parents m’ont collée à l’escrime, une activité que j’ai exercé pendant plusieurs années, sans en aimer ni les règles ni les costumes.

Ça a ensuite été au tour de la natation d’occuper ma vie, et je l’ai kiffée pendant un temps, parce qu’il faut bien avouer que j’étais douée. Mais le chlore et les bonnets de bain ont fini par avoir raison de ma volonté.

Au fil des années, j’ai compris quelque chose : j’aime le sport quand il est ludique et qu’il change régulièrement. J’ai donc commencé à aller à la salle où je pouvais varier les activités selon mon bon plaisir.

Trente minutes de course, vingt de vélo, un peu de corde à sauter et quelques minutes sur les machines. Finalement, transpirer en legging moulant à la salle, ça avait tout pour me séduire !

Alors, j’ai commencé à aller régulièrement à la salle, à raison de deux à trois fois par semaine, quand ce n’était pas plus. Et j’y vais toujours.

Le seul problème : il est difficile de savoir, sans coach, comment faire évoluer mes exercices et comment progresser.

C’est précisément ça que j’attends d’une application en ligne : qu’elle joue le rôle de coach et me pousse à aller plus loin dans mon appréhension du sport.

FizzUp va m’aider, je l’espère, à grimper des paliers et à faire de moi une sportive au cœur sain et aux joues bien rouges de celle qui s’est dépassée !

Personnellement, j’adore aller à la salle pour courir et faire des exercices sur des machines, mais je me sens toujours un peu bête quand je fais des exercices au sol comme des pompes ou des squats.

L’avantage avec FizzUp, c’est que je pourrai bientôt m’entraîner de chez moi, à l’abri des regards, et surtout en petite culotte.

Travailler mon cardio le cuissot à l’air, ça a l’air d’être le pied non ?

Alix cherche un sport qui correspond à son quotidien

Avant, j’avais pas mal d’habitudes sportives. Je faisais de l’équitation, de la danse, du cheerleading en club…

Mais depuis que j’ai quitté le foyer familial à 18 ans, j’ai rarement passé plus de six mois au même endroit. Difficile de s’inscrire à des activités sportives récurrentes quand je ne sais pas où le vent me mènera ensuite.

Courir ? J’ai essayé, je vous le jure, je m’ennuie juste très rapidement et je ne vois que peu l’intérêt d’errer sans but précis en essuyant les regards des passants qui marchent plus vite que je ne cours.

La salle de sport ? Cher pour mon porte-monnaie d’étudiante, et peu motivant.

Quand j’étais en prépa et que mes abdos fondaient au rythme des bouquins que j’engloutissais, j’ai décidé de me reprendre en main et de faire un programme intensif de sport.

Les résultats se sont révélés presque instantanés, mais une fois le programme terminé, je me suis laissée aller et mes abdos ont disparu aussi vite qu’ils étaient venus.

Je continue de chercher un sport qui pourrait convenir à mon mode de vie.

Avec FizzUp, je vais pouvoir me dépenser chez moi pour zéro euro, régulièrement et progressivement. Pendant mon cours d’essai, l’appli m’a demandé si les exercices étaient trop faciles ou trop difficiles pour moi, histoire de s’adapter à mes capacités.

Il y a aussi tout un pan avec des recettes à faire chez soi, et plus important encore, LA LISTE DE COURSES qui va avec. Et ça, c’est top !

J’ai choisi l’objectif « mincir » pour tenter de perdre ces petits kilos que j’ai amassés au fil des années. Hâte de voir les résultats !

Fais du sport avec FizzUp !

Pour t’inscrire gratuitement à FizzUp, rendez-vous sur le site Internet ou sur l’application mobile iOS ou Android !

Pour un coaching personnalisé, profite ici d’une promotion : – 80% pour 1 an de coaching sportif FizzUp soit 35,99€, au lieu de 179,88€.

À lire aussi : Le guide ultime pour se motiver à faire du sport même quand on a LA FLEMME (ou qu’on aime pas le sport)

Commentaires

BoubouPetitPot

Ça doit faire deux ans que je me suis mise au sport (escalade), je suis passée progressivement de 1 à 3 séances par semaine. Ça fait quelques mois que je voudrais faire du sport tous les jours. J'utilise fizzup après mes séances d'escalade ou de natation, ou seul et j'ai finalement fait toute une semaine. C'est plus motivant et meilleur pour le corps qie lorsque je choisi moo même mon entraînement parce que je fais toujours la même chose et l'appli permet de varier les parti du corps à travailler.
Bon malheureusement là ça fait un moment que je n'ai rien fait parce que je suis partie en week-end (mais j'ai beaucoup marché) et je suis revenue malade, j'ai du mal à respirer donc j'attends un peu pour m'y remettre.

Vous pouvez m'ajouter :
Climberfromhell
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!