Le Sarkothon, le fantastique jeu crétin de Kek et Loïc Sécheresse

Loïc Sécheresse et Kek ont lancé hier le Sarkothon, un nouveau jeu où tu peux taper des gens et récolter des sous pour financer ta campagne présidentielle.

Si tu viens de croiser au MacDo en face de la gare du Nord une fille en train de pleurer de rire, toute seule devant son mini-PC sur les touches duquel elle tapait frénétiquement en poussant des cris de rage, sache que c’était moi et que je n’ai aucun problème mental (je crois) ; c’est juste que j’étais en train de jouer au Sarkothon, un jeu crétin créé par Kek et Loïc Sécheresse.

Le principe est simple : tu joues dans la peau d’un candidat à la Présidentielle pas très très grand, brun et marié à une Italienne, et tu dois réussir à récolter le plus d’argent possible afin de financer ta campagne. Toutefois, il y a une petite difficulté : l’argent de certains te fera baisser dans les sondages. Ces donateurs, tu peux soit les frapper afin de remonter dans le coeur des Français ou prendre leur argent malgré tout. Sur ton chemin, des assistés, des immigrés et des syndiqués viendront te barrer la route : n’hésite pas à leur filer un petit coup de boule bien senti en passant.

Pour jouer, c’est ici.

Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est bien évidemment fortuite.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 10 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Caliodë
    Caliodë, Le 25 avril 2012 à 14h19

    Carpe Diem *;3102920
    Aaha je n'ai pas eu assez d'argent pour financer la réunion tupperware de Carla :headbang:
    Je profites de ce forum pour passer un petit coup de gueule contre un texte qui circule en boucle sur Facebook relayé par quelques internautes et rédigé par Mr d'Omersson (directeur du Figaro). Je vais tenter d'être le plus neutre et objective possible, bien que je l'avoue je ne suis pas sympathisante du gouvernement de Mr Sarkozy mais pas totalement de tout L'UMP. le style et certaines idées sont fondées, cependant je trouve quand même que ce texte manque cruellement d'objectivité et oublie certain détails.

    Tour d'abord, il dit que "Pour affronter le jugement de l’histoire, je choisis le camp, à peu près cohérent, Sarkozy-Fillon-Juppé contre le camp, incohérent jusqu’à l’absurde, Hollande (Hollande président ? On croit rêver, disait Fabius) -Aubry-Joly-Mélenchon." Alors oui il y peux être une alliance à gauche enfin du moins quelques accords car rappelons le, ils sont loin d'être d'accord sur tout, je pense notamment au nucléaire.
    Ensuite je crois que Mr d'Omersson oublie de dire que ce camp à droite pourrait s'étendre jusqu'à Marine Le Pen dont Sarkozy tente d'obtenir les voix en parlant de façon parfois inadmissible d'immigration, et en faisant voter des lois dans ce sens. Par exemple la circulaire du 31 mai interdisant aux étudiants étrangers de trouver du travail en France, qui je le rappelle n'avait aucun fondement économique ou même sociale mais peux être politique.

    "Il faut des exemples vivants.
    M. Zapatero, en Espagne, est un homme plus qu’estimable. Il est socialiste. Le chômage en Espagne est plus du double du nôtre.M. Papandréou en Grèce est socialiste. Est-ce le sort de la Grèce que nous souhaitons pour la France?"
    De plus lorsqu'il parle de l'Espagne et la Grèce dans une situation grave et dirigée par de monstrueux socialiste,il omet de parler de l'Italie qui est également très affectée par la crise. Pourtant, durant trois mandats ce fut Berlusconi qui dirigea le pays juqu'en 2011, un homme profondément de droite. Il oublie le Portugal, pays que la crise a beaucoup touchée, qui depuis 2006 est dirigé par Anibal Cavaco Silvia, dont le parti politique se veut centre-droit.

    "M. Sarkozy a été plus attaqué, plus vilipendé, plus trainé dans la boue qu’aucun dirigeant depuis de longues années.
    Il a pourtant maintenu le pays hors de l’eau au cours d’une des pires crises que nous ayons jamais connues.
    " Enfin il est pas impossible que Mr Sarkozy ait été trainé dans la boue. Mais restons objectifs, quand on voit tout les repris de justice qui composent son gouvernement: Woert, Carignon, Basire, Longuet, Balkany, Tapie....Tous pour diffèrentes affaires passées plus ou moins sous silences, on peux se poser des questions (conf l'article de Charlie hebdo du 20 Mars 2012 : le trombinoscope de la sarko connection). Je ne dirai pas non plus à quel point l'invitation de Mr Kadhafi à l'Elysée en 2007, qui m'a profondément choquée, car là je ne suis plus objective.

    Enfin Mr d'Omersson dit que Mr Sarkozy a sauvé l'euro, cependant lorsque je vois que la dette publique a explosée ( environ 1700 milliards) que le pouvoir d'achat baisse mais qu'une entreprise comme Total doit toujours 3 milliards d'euros à l'Etat, je pense être en droit de dire que je ne suis pas sûre que Mr Sarkozy n'a peux être pas TOUT mis en œuvre pour sauver l'euro.

    Bonne journée les Madz' et n'oubliez pas que la seule vraie raison c'est celle du peuple quoiqu'il arrive le 22 Avril prochain !

    Voilà je vous met quand même le texte de Mr d'Omersson
    :




    MESSAGE AUX INDECIS par Jean d’Ormesson

    La victoire de François Hollande est à peu près acquise, et elle risque d’être éclatante.
    Le moment est idéal pour se déclarer sarkozyste.
    La question n’est pas de savoir qui l’emportera en mai 2012.
    On a longtemps été convaincu dur comme fer que ce serait M. Strauss-Kahn.
    On a pu croire que ce serait Mme Aubry.
    On a même pu imaginer que, par un coup du sort, ce serait Mme Le Pen.
    Il n’est pas tout à fait exclu que M. Bayrou, M. Mélenchon, M. Montebourg se soient monté le bourrichon jusqu’à se persuader de leur chance de l’emporter.
    Tout sauf Sarkozy.
    N’importe qui sauf Sarkozy.
    Ce sera M. Hollande.
    François Hollande est un parfait honnête homme. Il est intelligent, charmant, cultivé, et même spirituel.
    Il y a chez cet homme-là un mélange de doux rêveur et de professeur Nimbus égaré dans la politique qui le rend sympathique.
    Il est mondialement connu en Corrèze.
    Ce n’est pas lui qui irait courir les établissements de luxe sur les Champs-Élysées, ni les suites des grands hôtels à New York ou à Lille, ni les yachts des milliardaires.
    Il ferait, je le dis sans affectation et sans crainte, un excellent président de la IVe République. Ou plutôt de la IIIe.

    Par temps calme et sans nuages. Il n’est jamais trop bas. Mais pas non plus trop haut.
    C’est une espèce d’entre-deux: un pis-aller historique.
    Ce n’est pas Mitterrand: ce serait plutôt Guy Mollet. Ce n’est pas Jaurès ni Léon Blum: c’est Albert Lebrun. Ce n’est pas Clemenceau: c’est Deschanel.
    Il parle un joli français. Et sa syntaxe est impeccable. On pourrait peut-être l’élire à l’Académie française. Ce serait très bien. Mais en aucun cas à la tête de la Ve République, par gros temps et avis de tempête.

    C’est vrai: Sarkozy en a trop fait. Hollande, c’est l’inverse. Car n’avoir rien fait est un immense avantage, mais il ne faut pas en abuser. Il n’est pas exclu, il est même possible ou plus que possible, que M. Hollande soit élu en mai prochain président de la République.

    C’est qu’à eux deux, M. Hollande et le PS, qui sont assez loin d’être d’accord entre eux -je ne parle même pas de M. Mélenchon ni de Mme Joly dont ils ont absolument besoin pour gagner et dont les idées sont radicalement opposées à celles de M. Hollande-, ont des arguments de poids : la retraite à 60 ans (quand la durée de vie ne cesse de s’allonger), 60.000 nouveaux fonctionnaires (quand il s’agit surtout de réduire les dépenses publiques), 30% de baisse sur les traitements du président et des ministres (même M. Jean-Marie Le Pen, de glorieuse mémoire, n’a jamais osé aller aussi loin dans le populisme et la démagogie).
    Avec des atouts comme ceux-là, on a de bonnes chances de gagner.

    Aussi n’est-ce pas dans la perspective de l’élection de 2012 que je me situe.
    C’est avec le souci du jugement de l’histoire. M. Sarkozy, autant le reconnaitre, a fait pas mal d’erreurs.
    À voir comment se présente la campagne d’un Parti socialiste qui semble n’avoir pas appris grand-chose des leçons de son temps, ce sera bien pire avec lui qu’avec M. Sarkozy. Les déclarations d’intention ne valent rien.

    Il faut des exemples vivants.
    M. Zapatero, en Espagne, est un homme plus qu’estimable. Il est socialiste. Le chômage en Espagne est plus du double du nôtre.
    M. Papandréou en Grèce est socialiste. Est-ce le sort de la Grèce que nous souhaitons pour la France?

    M. Sarkozy a été plus attaqué, plus vilipendé, plus trainé dans la boue qu’aucun dirigeant depuis de longues années.
    Il a pourtant maintenu le pays hors de l’eau au cours d’une des pires crises que nous ayons jamais connues.
    Il n’est même pas impossible que Mme Merkel et lui aient sauvé l’Europe et l’euro.
    Pour affronter le jugement de l’histoire, je choisis le camp, à peu près cohérent, Sarkozy-Fillon-Juppé contre le camp, incohérent jusqu’à l’absurde, Hollande (Hollande président ? On croit rêver, disait Fabius) -Aubry-Joly-Mélenchon.
    Bonaparte Premier consul prétendait que le seul crime en politique consistait à avoir des ambitions plus hautes que ses capacités.

    Je suis sûr que François Hollande lui-même a des cauchemars la nuit à l’idée d’être appelé demain à diriger le pays avec le concours des amis de toutes sortes et étrangement bariolés que lui a réservés le destin.

    Je veux bien croire -je n’en suis pas si sûr que pour 2012 les dés sont déjà jetés, que les handicaps du président sortant sont bien lourds pour être surmontés, que le retard est trop rude pour être rattrapé.

    J’imagine très bien l’explosion d’enthousiasme sur la place de la Bastille ce soir de mai 2012 où l’élection de M. François Hollande à la magistrature suprême sera enfin annoncée.

    Je me demande seulement dans quel état sera la France en 2014 ou en 2015.

    Jean d’Ormesson
    Un homme charmant :cretin:

    Jean Ferrat "Un air de liberté" - 1976 - (45 tours original) - YouTube


    Sinon mon score : pas mal, on devrait pouvoir se payer qqs figurants en plus pour le prochain meeting.

Lire l'intégralité des 10 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)