Calculez votre risque de rompre grâce à Facebook

Le réseau social lancé il y a presque six ans maintenant n’a jamais autant fait parler de lui que ces derniers temps. Après moult articles sur le phénomène Facebook, les sites parodiques et les révélations sur le fondateur Mark Zuckerberg, les statisticiens viennent rajouter leur pierre à l’édifice. C’est le cas du graphiste David McCandless […]

Le réseau social lancé il y a presque six ans maintenant n’a jamais autant fait parler de lui que ces derniers temps. Après moult articles sur le phénomène Facebook, les sites parodiques et les révélations sur le fondateur Mark Zuckerberg, les statisticiens viennent rajouter leur pierre à l’édifice. C’est le cas du graphiste David McCandless qui, lors d’une conférence intitulée « La beauté de la présentation des données » (The beauty of data visualization), a exposé un graphique sur les annonces de rupture sur Facebook.

David McCandless s’est lancé dans une longue étude statistique pour répondre à cette question : « à quel moment de l’année les ruptures sont le plus fréquentes ? ». Pour ce faire, il a épluché des milliers de statuts Facebook d’individus éplorés ou soulagés quant à leur (récente) rupture amoureuse.
Le résultat nous en apprend un peu plus sur les rapports humains : le graphiste a ainsi noté que les gens se séparaient plutôt lors des vacances de printemps ou deux semaines avant les fêtes de fin d’année (parce que bon, on ne va pas non plus laisser traîner une histoire pour devoir se taper l’achat d’un présent). Sans surprise, c’est passé le week-end, le lundi, que nous annonçons la fin de notre couple sur Facebook. A Noël, le nombre de ruptures chute fortement. Il faut dire que se quitter au-dessus de la buche glacé devant Mamie et les petits neveux, ça ne se fait pas.

Autrement dit, gare à votre petit cœur tout mou : nous approchons bientôt une période critique. C’est le moment de se faire plus de bisous.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 11 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Bonnie
    Bonnie, Le 9 novembre 2010 à 13h45

    C'est vraie que c'est intéressant, même si comme plusieurs filles ici je m'attendais plus sur un article parlant des probabilité de rompre à cause de facebook.
    Je tombe un peu de mon nuage rose là quand même.
    J'aie toujours imaginer, que justement, la plupart des périodes apparaissant sur le graphique n'étaient pas très "riches" en nombres de rupture. Comme la période précédent les fêtes de fin d'année par exemple.
    Et un truc qui m'interpelle un peu :
    Plusieurs filles ont l'air de penser que la période estivale est souvent une mauvaise période à ce niveau là.
    Je ne vois vraiment pas pourquoi cette période plus qu'une autre serait propice à ça.
    Il y a une explication logique qui m'échappe ?
    La seule qui réussit à me venir à l'esprit serait celle de l'éloignement géographique durant cette période, quasi obligatoire pour certains couples, dans certaines situations.
    Mais enfin, non en fait je ne vois pas de réelle d'explication.
    Ou comment ce prendre la tête ^^ .

Lire l'intégralité des 11 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)