Assemblée Nationale : la robe de Cécile Duflot fait des remous

Après l'affaire du jean de Cécile Duflot au Conseil des ministres, voici venue l'affaire de la robe de Cécile Duflot à l'Assemblée Nationale. Qui a dit lassitude ?

Elle doit commencer à en avoir assez, Cécile Duflot. Après avoir « scandalisé » certains (comme Nadine Morano) en portant un jean – jugé inapproprié aux circonstances, en Conseil des ministres, la ministre du logement s’est vue chahutée hier à l’Assemblée Nationale. Motif : elle portait une robe.

Lors de la séance de questions au gouvernement, Cécile Duflot a visiblement été l’objet de regards lourds, rires gras et remarques désobligeantes alors qu’elle descendait les escaliers de l’hémicycle pour prendre la parole au micro. Ces quolibets émanaient apparemment des rangs des députés UMP.

Comme le montre cet extrait qui fait le tour des réseaux sociaux depuis hier soir, le président de l’Assemblée nationale Claude Bartolone est intervenu pour rétablir le calme. Et la ministre, agacée par l’ambiance « classe dissipée » dont elle vient de faire les frais, d’enchaîner : « Mesdames et messieurs les députés, mais surtout messieurs visiblement…»

On sait déjà qu’il est fréquent que les députés se fassent huer ou invectiver lors des séances, mais c’est vraisemblablement la première fois que la tenue vestimentaire d’une ministre fait parler. Ce matin sur France Info, Laurent Wauquiez s’est d’ailleurs désolidarisé du comportement de ses collègues. Mais partout sur la toile, l’accusation de sexisme gronde déjà.

« On peut regarder une femme avec intérêt sans que ce soit du machisme »

« Nous n’avons pas hué ni sifflé Cécile Duflot, nous avons admiré », rectifie Patrick Balkany au Figaro. « Tout le monde était étonné de la voir en robe. Elle a manifestement changé de look, et si elle ne veut pas qu’on s’y intéresse, elle peut ne pas changer de look. D’ailleurs, peut-être avait-elle mis cette robe pour ne pas qu’on écoute ce qu’elle avait à dire. »

Enfin, voir sa tenue commentée n’est pas un sort réservé aux femmes, estime le député : « Souvenez-vous du député à la veste rouge ! » (le député socialiste du Nord Patrick Roy, décédé en 2011, était en effet connu sous ce surnom).

En attendant, sur la toile chaque internaute y va de son propre commentaire.

Il y a ceux qui sont partisans du costume…

… ceux qui trouvent que les robes vont bien à Madame Duflot

et ceux qui trouvent à Madame la Ministre une petite ressemblance avec une certaine Cerise :

— PS spécial street-style : si la robe vous plaît et que vous mourrez d’envie d’avoir la même, c’est par ici.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 58 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Gazoo
    Gazoo, Le 14 octobre 2012 à 19h39

    Merci aux participant-e-s de la Marche du 6 octobre dernier.
    Voici, comme promis, notre pétition adressée au Président.
    N'hésitez pas à la signer et à la faire connaître autour de vous !


    Nous souhaitons rappeler au Gouvernement ses promesses pour lutter contre le sexisme et prendre de nouvelles mesures pour la prévention, l’éducation, l’accompagnement des victimes et le suivi des criminels sexuels.
    Nous en avons assez de vivre dans un système qui minimise l’agression sexuelle, la violence et le harcèlement, légitimant non seulement ces actes violents, mais blâmant aussi, parfois, leurs victimes. Nous condamnons cette société qui enseigne : « Ne soyez pas violé-e » plutôt que « Ne violez pas... » !
    Chaque année, on dénombre dans notre pays : 198 000 agressions sexuelles dont 75 000 viols, soit 206 personnes victimes de viol par JOUR !
    Il est urgent de rappeler que dans 80 % des cas, la victime connait son agresseur. Il fait partie de son cercle familial, professionnel, amical, relationnel…

    En France, seulement 10 % des victimes portent plainte et… 2 % des agresseurs sont effectivement condamnés !

    http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/m-le-pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique-fran%C3%A7aise-eradiquez-le-viol-les-violences-sexuelles-et-sexistes

Lire l'intégralité des 58 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)