Combien ça coûte d’avoir ses règles ?

Saigner chaque mois, ça a un coût que certaines femmes ont beaucoup de difficulté à assumer. Et c'est Esther, notre ex-rédactrice Société, qui te l'explique !

Combien ça coûte d’avoir ses règles ?

Ô fierté ! Notre ancienne rédactrice Société vient de lancer sa chaîne YouTube, Esther Reporter !

Dans sa toute première vidéo, sortie aujourd’hui, elle a choisi d’aborder la question du coût des règles, véritable enjeu économique pour de nombreuses femmes.

Est-ce que les règles coûtent cher ?

Si tu n’as rien à débourser pour que du sang et du tissu utérin ne s’écoule chaque mois de ton utérus, tu dois en revanche investir dans des protections périodiques pour absorber ce flux, et sauver tes slips. 

Cela a un prix que la journaliste américaine Hanna Brooks Olsen estime à environ 10 000€ pour toute une vie.

Une sacrée somme qui rend très difficile l’accès aux protections pour les femmes les plus pauvres…

Esther s’appuie sur les chiffres de l’association Règles Élémentaires, dont madmoiZelle t’as déjà parlé à l’occasion d’une collecte de protections périodiques pour les femmes précaires.

L’asso dénonce régulièrement le fait que tampons, serviettes et autres ne soient pas financièrement accessibles pour tout le monde. 

La réalité de la précarité menstruelle

Pour ce reportage, Esther a interviewé des femmes qui ont fait face à la précarité menstruelle.

En grande difficulté financière, elles racontent comment elles s’en sont sorties quand les protections périodiques étaient exclues de leur budget.

Marine de Règles Élémentaires explique dans la vidéo que si les femmes sans-abri ont beaucoup de mal à se protéger correctement pendant leurs règles, les étudiantes aussi galèrent à payer le prix des menstrues. 

L’université de Lille a d’ailleurs annoncé cette semaine qu’elle distribuerait gratuitement 30 000 kits de protections hygiéniques, contenant tampons, serviettes et coupe menstruelle.

C’est Sandrine Rousseau, vice-présidente de cette fac et interviewée dans le reportage d’Esther, qui a lancée cette initiative, inspirée par l’exemple de l’Écosse.

D’autres universités devraient lui emboîter le pas, ce qui donne un réel espoir dans la lutte contre la précarité menstruelle.

Si ce reportage t’a plu, abonne-toi à la chaîne d’Esther Reporter pour ne rater aucun de ses passionnants sujets !

Et toi, tu trouves que c’est cher d’avoir ses règles ? 

À lire aussi : Le coût et la toxicité des protections hygiéniques remis en question dans une nouvelle pétition

recap rigolo game of thrones s08e01

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires
  • Octopusncat
    Octopusncat, Le 17 janvier 2019 à 18h37

    @chatsauvage1 bah, ça peut aussi toucher des personnes qui ne se genre pas au féminin. Du coup, il faudrait pouvoir inclure toutes personnes susceptibles d'être touchées par ces maladies :happy:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!