Au secours, j’ai mes règles pendant le bac !

Par  |  | 12 Commentaires

Tu as tes règles pendant le bac ? L'inconfort, les douleurs, la peur que ta protection te fasse défaut t'empêchent de te concentrer ? Pas de panique, Mymy est là !

Au secours, j’ai mes règles pendant le bac !

La puissance, tu sais, c’est aussi d’accepter qu’on ne peut rien contre certaines choses.

Tu n’y peux rien si le jour où tu étrennes tes sandales, il pleut. Tu n’y peux rien si tu chopes une gastro la veille de ton permis. Tu n’y peux rien si l’élu·e de ton cœur décide de déménager au Québec ou à Tombouctou.

Tu n’y peux rien si tes règles arrivent pendant ton bac.

Tu as fait ta part, tu as bossé, tu as peut-être même surligné des phrases et utilisé des codes couleur dans tes fiches de révisions, tu as réussi à dormir 8h par nuit, tu t’es bien hydraté·e.

Mais tu as tes gleuré. Pour le bac. Avec tous les inconvénients que ça comporte.

T’inquiète pas, va. Je suis là.

J’ai mes règles pendant le bac, j’ai peur d’avoir une fuite !

Un jour, quand j’étais au collège, une fille s’est levée de sa chaise quand la sonnerie a retenti… et elle avait le fond de son pantalon en toile trempé de sang. Sa serviette avait débordé pendant le cours.

J’ai vu dans ses yeux un simple désir : celui que la Terre s’ouvre immédiatement sous ses pieds et l’avale dans un magma de lave dépourvu de mémoire.

Je me souviens qu’au moment de passer le bac, j’y ai repensé. Et si j’avais une fuite ? Et si je me retrouvais coincée le cul sur une chaise nulle, à saigner à travers mon jean sans m’en rendre compte ?

Et si j’avais pas le droit d’aller aux toilettes parce que le surveillant pense que c’est pour tricher ? Et si tout le monde me voyait, les fesses ensanglantées ?

Bon, alors, déjà, en restant assise quelques heures, un bon moyen de te rassurer c’est de doubler ta protection.

Tu peux allier une protection interne (tampon, coupe menstruelle) à une externe (serviette hygiénique lavable ou jetable).

Attention néanmoins à ne pas mettre deux protections dans ton vagin, ce n’est pas une bonne idée !

Si tu n’aimes pas les protections internes, tu peux mettre deux serviettes dans ta culotte, mais attention, pas empilées comme un mille-feuilles ! Mets-en une « plutôt à l’avant » et une « plutôt à l’arrière », comme ça le potentiel surplus sera absorbé.

Tu peux aussi choisir des protections plus absorbantes, comme des tampons « super » ou des serviettes « nuit », qui sont faites pour retenir davantage de sang.

Et si ça te rassure, écoute, personne ne saura que tu as enfilé une culotte ou un boxer supplémentaire avant de mettre ton pantalon. Ça sera notre petit secret.

En parlant de pantalon, d’ailleurs, s’il ne fait pas trop chaud, un jean sombre ou noir sera plus efficace pour cacher une éventuelle petite tache qu’un short en toile beige, ça semble évident !

Aussi utile pour une possible fuite de protection hygiénique que pour le moment où un bout de Kinder fondu va décider de se jeter sur ton genou.

Et pour finir, j’avais tort d’autant paniquer à l’idée qu’on puisse apprendre que j’ai mes règles et que ça a un peu débordé. Ça arrive à plein de gens, ça fait partie des choses de la vie. On n’en meurt pas !

J’ai mes règles pendant le bac, j’ai peur d’avoir mal !

Si tu as tendance à avoir mal pendant tes règles, tu peux craindre de ne pas réussir à te concentrer pendant le bac alors que ton utérus est occupé à te ronger de l’intérieur.

Certains mois, j’ai des crampes si fortes que j’en ai presque la nausée. Pas simple pour avoir 20/20 à la dissert de philo.

Et 20/20 niveau autopromo pour moi

Certains médicaments peuvent atténuer les douleurs de règles, pense à en avoir sur toi au moment de l’épreuve et à les laisser sur ta table, en évidence.

Les surveillants et surveillantes sont aussi des personnes, capables d’empathie et de compassion !

Tu peux éventuellement poser juste la plaquette sur ton bureau, sans la boîte ni la notice — rien qui ne puisse être pris pour une pompe déguisée.

En pharmacie, tu peux aussi trouver des patchs chauffants à coller sous tes vêtements, au niveau de tes crampes (bas du ventre, dos…) juste avant d’entrer dans la salle. En détendant les muscles, ils calment la douleur.

Pour finir, en règle (mdr) générale, il vaut mieux tenter de gérer la douleur plutôt que de la nier. Si une grosse crampe arrive, respire par le ventre, fais le vide dans ton esprit, laisse-la monter puis s’atténuer.

Tu « perdras » quelques minutes, mais ensuite tu devrais avoir les idées plus claires !

J’ai mes règles pendant le bac, j’ai peur d’être hypersensible !

Les règles s’accompagnent souvent d’une sensibilité émotionnelle accrue, que ce soit pendant le cycle de menstruation ou juste avant — le fameux syndrome pré-menstruel.

Avec la pression des examens en plus, tu peux avoir peur de t’effondrer, de noyer ton brouillon sous les larmes, de casser ton stylo à force de le mâchouiller.

Et tu sais quoi ? Au pire. Au pire du pire. Ça arrivera. Et c’est pas la mort.

Entre le stress, le manque de sommeil, la pression parentale, plein d’élèves craquent un peu nerveusement au moment du bac. Pleurer à la sortie d’une épreuve n’est pas rare, et pendant un oral non plus.

Comme pour la douleur des crampes menstruelles, je pense qu’il vaut mieux chialer un bon coup, que ça sorte, que de se retenir pendant des heures avec la boule dans la gorge !

Avoir ses règles pendant le bac

Je finis cet article avec quelques rappels, en vrac !

  • Certaines pilules contraceptives peuvent être prises en continu (sans comprimés placebo ou pause entre deux plaquettes) et supprimer les règles artificielles. Renseigne-toi auprès d’un·e professionnel·le de la santé !
  • Pendant le bac, tu peux aller aux toilettes, avec un·e surveillant·e qui t’accompagne. N’aie pas peur de demander.
  • Si tes douleurs sont trop intenses, handicapantes, ce n’est pas normal. Contacte un médecin, voire plusieurs, pour vérifier que tu n’es pas atteinte d’endométriose par exemple.
  • Avoir ses règles, ce n’est pas une honte, ça arrive à la moitié de la population et c’est naturel. J’espère que tu es entourée de gens à qui tu peux en parler librement : tes potes, parents, d’autres adultes…

Courage jeune oisillon, ça va bien se passer et ce n’est pas ce gros troll d’utérus qui va t’empêcher de tout déchirer !

À lire aussi : Les pires moments pour avoir ses règles

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
  • Mrs. Lovett
    Mrs. Lovett, Le 19 juin 2018 à 8h47

    J'aurai aimé savoir ça l'année dernière ! Et sans vouloir me vanter je suis une meuf badass pcq au bac j'avais mes menstrus ET une mycose vaginale à cause du stresse ! :crying:
    La prochaine fois @Mymy fait le guide de survie des mycoses + règles pendant le bac :rire:
    Bisous :jv:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!