Les pro-euthanasie mettent trois candidats sur leur lit de mort

Selon l'Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ADMD), près de 9 Français sur 10 approuvent le recours à l'euthanasie. Voici une campagne pour attirer l'attention des candidats qui ne l'ont pas encore intégré à leur programme.

Nicolas Sarkozy, François Bayrou, Marine Le Pen, tous les 3 représentés sur leur lit de mort : pour sensibiliser les candidats à la question de l’euthanasie, l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ADMD) a choisi d’interpeller les candidats de droite et de centre-droit.

L’association se défend de soutenir un candidat en particulier et affirme ne se baser que sur le programme de chacun. Ainsi, François Hollande – malgré quelques problèmes de sémantique – est favorable à l’euthanasie. « C’est le point 21 de son programme », a ainsi expliqué Philippe Lohéac, directeur général de l’association, à France Soir.

Les affiches que surplombe à chaque fois la mention « Monsieur/Madame le/la candidat(e), doit-on vous mettre dans un telle position pour faire évaluer la vôtre sur l’euthanasie ? » seront publiée demain dans les Inrocks.

Que pensez-vous de cette campagne ?

— Source : Le Parisien

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 14 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Bhm-Rhapsody
    Bhm-Rhapsody, Le 5 avril 2012 à 14h22

    Je rejoins Kik dans ces propos. Ils n ont pas l air vraiment agonisant, photos baclées meme si l idée était bonne.
    Et c'est moi ou y a un soucis de proportion avec les (faux) bras de Marine LP ? O_o .. Ca m a perturbé, désolée.

    Et plus sérieusement, j' ai eu une cousine qui avait un cancer (phase terminale qui ne se terminait jamais..) elle agonisait et était prise de délires et de crises assez violentes dans son "sommeil" , tellement elle avait mal et en avait marre de son état. On avait beau l' entourer et être présents chaque jours pendant des semaines, ça ne changeait rien. Quand on sait qu'on y échappera pas, et qu on veut se débarrasser de la douleur tant bien physique que morale le plus rapidement possible pour enfin être " tranquille ", l' euthanasie donne à réfléchir..

Lire l'intégralité des 14 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)