Comment bien préparer ton voyage à l’étranger ?

Partir en voyage à l'étranger, c'est cool, mais rien de tel pour foirer ses vacances qu'un truc qui manque au dernier moment. Voilà de quoi bien préparer ton périple...

Comment bien préparer ton voyage à l’étranger ?

— Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec BforBank
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Une escapade à l’étranger, ça se planifie, souvent quelques mois en avant. Soyons clairs, si tu pars en Allemagne, ta préparation sera nettement plus facile que si tu pars sur une île indonésienne.

Voilà donc une liste des trucs auxquels il faut absolument que tu penses pour que tes vacances se passent bien.

À 6 mois du départ en voyage

  • Choisis ta destination : au moment de sélectionner l’endroit où tu vas aller, prends plusieurs éléments en compte. Par exemple, les saisons sont inversées entre l’hémisphère nord et l’hémisphère sud, alors inutile de quitter une France ensoleillée pour te retrouver sous la pluie

Prête aussi attention au climat. Si tu vas dans une zone tropicale, les températures peuvent être très élevées et les journées humides (et la région peut être remplie de moustiques…).

Autant te dire qu’il vaut mieux éviter certaines destinations considérées « à risques » (les zones de guerre ou qui viennent de subir une catastrophe naturelle, les pays dans lesquels il y a une épidémie…). La liste des pays à proscrire est disponible sur le site diplomatie.gouv.fr.

  • Réserve billets et hôtels : pourquoi si tôt ? Déjà, si tu prends un vol long courrier, c’est moins cher et tu peux regarder les dates pour choisir les prix les plus bas. Ensuite, il y aura encore plein de disponibilités, ce qui te permet de choisir l’hôtel ou le lieu d’hébergement que tu préfères, sans stress.

Là haut, l'Amérique du sud, Ellie et Carl

  • Commence les démarches pour le passeport et/ou le visa : certains pays demandent un visa pour pouvoir entrer sur leur territoire. Les démarches s’effectuent généralement auprès de l’ambassade du pays, située en France, et permettent d’obtenir un visa d’une durée variable, comme l’explique le site service-public.fr.

Quant au passeport, il faut vérifier sa date d’expiration ou t’en faire faire un si tu n’en as pas et que tu te déplaces en dehors de l’Union européenne (où la carte d’identité suffit). La démarche pour un premier passeport s’effectue auprès de ta mairie de rattachement.

Sache aussi que dorénavant, les passeports délivrés sont biométriques, ce qui te permet d’emprunter les portails rapides aux douanes des aéroports (ou gares) qui en sont équipées.

  • Établis un budget total pour ton voyage : fais-toi un budget en intégrant toutes tes dépenses, y compris les achats que tu voudrais faire sur place (avec une marge pour éviter les mauvaises surprises parce que tu as craqué sur un caribou en caoutchouc grandeur nature).

D’une part, ça te permettra une meilleure visibilité pour savoir, à tout hasard, si tu dois économiser un peu ou pas. Et faire un budget, c’est aussi contrôler le YOLO total qui accompagne parfois la frénésie des vacances… La plupart des banques te permettent d’avoir plusieurs plafonds, ainsi tu t’adapteras encore plus facilement !

À lire aussi : Comment mettre en place (et tenir !) un budget

À 2 mois du départ en voyage

  • Prends une assurance voyage : de préférence avec rapatriement si tu vas dans un pays avec un système médical pas top, pour éviter les vrais pépins. Tu peux aussi prendre une assurance bagage perdu, mais disons qu’une valise égarée, c’est toujours moins grave qu’une hospitalisation dans un pays étranger, surtout quand on ne parle pas ta langue…

Astuce : si tu fais tes achats avec certains types de carte, tu seras assuré•e pour les vols (retard, perte, vol ou détérioration de bagages), l’hébergement et même la location de ta voiture ! Ça vaut le coup de se renseigner !

Emma Stone, I broke my arm, plâtre

  • Demande ta carte européenne d’assurance maladie si tu restes en Europe. Valable 1 an, cette carte est à demander auprès de la sécurité sociale (Améli si tu n’es plus en période d’études, ou ta sécu étudiante). Elle te permettra d’être remboursé•e pour tes éventuels frais médicaux à l’étranger, grâce à un accord européen.
  • Fais renouveler tes ordonnances si besoin, pour ne pas te retrouver en rade (par exemple, pour ta pilule contraceptive) au moment de faire le plein avant le départ. Pense également à emmener une photocopie de l’ordonnance avec toi, car on peut te demander de justifier la possession de médicaments au niveau des douanes.
  • Renseigne-toi sur ce qui est interdit dans le pays où tu vas, car si une copulation sauvage avec du sable dans la raie te vaudra une simple leçon de morale dans certains cas en France (c’est tout de même illégal, je te le rappelle), d’autres pays font preuve de bien moins de laxisme et de tolérance envers certains actes. De la même façon, les droits des citoyen•nes ne sont pas les mêmes partout, et ce qui te paraît évident peut ne pas l’être ailleurs….

À 1 mois du départ en voyage

  • Fais les vaccins nécessaires : pour te rendre dans certains pays, il est essentiel de faire certains vaccins. Le problème, c’est que parfois, tu peux y faire des réactions un peu chiantes qui pourraient t’empêcher de voyager ou te rendre malade. Prends donc rendez-vous avec ton médecin un bon mois à l’avance, pour être sûr•e d’avoir le temps de te remettre des effets éventuels du ou des vaccins.
  • Préviens ta banque de tes dates de départ et de retour, ainsi que de ta destination.

Tu pourras ainsi faire d’une pierre deux coups. D’abord, en évitant que ta carte bancaire ne soit bloquée (il s’agit d’une sécurité que possèdent toutes les banques pour éviter les retraits d’argent inhabituels… par exemple à l’autre bout de la planète).

Ensuite, parce que c’est toujours intéressant de se renseigner auprès de ton/ta conseiller•e bancaire, comme il existe souvent une surtaxe pour des paiements à l’étranger. Mais cette surtaxe peut parfois être évitée grâce à des contrats temporaires proposés par certaines banques.

preparer-voyage-etranger-fin-aventure

  • Renseigne-toi sur la monnaie utilisée pour pouvoir récupérer du change. Les bureaux se situent dans les aéroports mais aussi en ville. Si tu as un peu le temps, tu peux aussi attendre que la monnaie dont tu as besoin baisse un peu (rapport avec la bourse toussa toussa).

Vu que ni toi ni moi on est traders, tu peux tout simplement aller sur ce site et regarder si les graphiques montrent une baisse ou une hausse de la monnaie étrangère en question. Quand elle baisse un peu, rends-toi au bureau de change et le tour est joué.

  • Aménage ton forfait de téléphone : pour pouvoir passer et recevoir des appels internationaux sans payer une blinde, le mieux c’est de regarder ce que propose ton opérateur. Sinon, si ton téléphone est désimlocké, tu peux aussi partir du principe que tu achèteras une carte SIM et une carte prépayée sur place.
  • Fais les courses : il y a souvent besoin d’acheter un peu de matériel en fonction du type de vacances et de l’endroit où tu te rends.

Par exemple, savais-tu que la crème solaire se périmait vite et qu’il fallait en racheter tous les ans ? Idem si tu ne veux pas te ruiner… plus tu demanderas tôt à tes potes de te prêter des affaires, comme un sac de couchage par exemple, mieux ce sera.

big-creme-solaire-conseils

N’oublie pas également que les prises électriques varient en fonction des pays, il te faudra donc penser à emmener un adaptateur (ou plusieurs, si tu ne veux pas être limité•e).

  • Fais des photocopies de tous tes papiers importants, pour pouvoir laisser tes papiers à ton hôtel, de préférence dans un coffre-fort ou dans un sac cadenassé (rajoute donc un cadenas à ta liste de courses…) et si tu pars avec quelqu’un, faites tout en double et trimballez-vous chacun•e avec un exemplaire des papiers de l’autre.

À la dernière minute, juste avant ton départ à l’étranger

  • Prévois de la place dans ta valise pour ramener ce que tu achèteras là-bas.

Oui, on y pense jamais et c’est quand même con de payer un supplément bagage pour le retour plutôt que de ménager un espace dans ta valise à l’aller. Attention aussi au poids : pour la plupart des compagnies aériennes, même les bagages en soute ne doivent pas dépasser un certain poids (autour de 20 kilos).

preparer-voyage-etranger-bagage

  • Prépare un sac avec l’essentiel pour le bagage en cabine si tu prends un avion, en particulier pour les vols long-courrier.

En gros, il te faut un masque pour les yeux (même s’il est fourni par la compagnie aérienne la plupart du temps), une trousse de toilette (attention aux quantités pour les liquides et les crèmes, les normes sont très restrictives), des bas de contention pour optimiser la circulation sanguine dans les jambes et un change vestimentaire au cas où ta valise aurait du retard. Pour le reste, c’est à toi de voir.

  • Note l’adresse de ton hôtel dans la langue d’origine du pays où tu te rends sur un papier, si tu ne la parles pas, pour pouvoir la donner au chauffeur de taxi à ton arrivée et éviter de galérer le pied à peine posé hors de l’avion.

Pense également à laisser tes coordonnées et une façon de te joindre à un•e proche avant de partir, pour pouvoir être prévenu•e en cas d’urgence et inversement.

Enfin, si tu as prévu un cross de moto, c’est peut-être le moment d’annuler…

Alors, où tu vas partir pour tes prochaines vacances ?

Même si tu ne pars pas à l’étranger, même si tu en reviens, d’ailleurs, la vie d’adulte peut être BIEN RELOU. Pour de l’aide, des conseils & des astuces, rendez-vous sur le site de BforBank !
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Bdavis
    Bdavis, Le 27 juillet 2016 à 16h58

    Autre précision concernant les frais de banque: renseignez-vous auprès de votre banque car elle peut avoir un partenariat avec des banques à l'étranger qui ne vous font pas payer de frais si vous tirez de l'argent là-bas.
    Par exemple, je suis à la BNP et elle a un partenariat aux USA avec la Bank of America (que l'on trouve vraiment partout là-bas!) et la Bank of West. Très pratique en cas d'imprévu!

    Et pour les Parisiennes: le meilleur comptoir de change que j'ai trouvé pour l'instant reste Comptoir Change Opéra.

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)