« Prenons la Une » dénonce la faible représentation des femmes dans les médias

Dimanche, Libération a publié le manifeste du collectif Prenons la Une, cosigné aujourd'hui par plus de 500 journalistes. Un texte dénonçant la sous-représentation des femmes dans les organes de presse.

« Prenons la Une » dénonce la faible représentation des femmes dans les médias

Christiane Taubira est la seule femme à trôner parmi les dix personnalités les plus citées dans les médias en 2013. Plus largement, sur les 100 personnalités les plus citées, seules 24 sont des femmes. Dans la presse, les hommes concentrent 81% des citations.

Des chiffres qui font bondir, et qui sont pourtant habituels dans le monde de la presse. Et ne parlons pas de la façon dont les médias parlent des femmes de manière générale…

Claire Alet, journaliste et co-signataire du manifeste, explique au micro de France Inter que lorsque la parole leur est donnée, les femmes sont souvent des victimes ou des témoins. Leur nom de famille et leur profession sont rarement mentionnés, comme si leur rôle dans la société était moins important que celui des hommes. Le cas de L’Express titrant sur les femmes qui « gâchent la vie » de François Hollande est un exemple criant.

Sans compter que ce n’est pas uniquement un problème externe : en interne aussi, la femme est sous-représentée. C’est ce que dénonce le manifeste :

« Plus on monte dans la hiérarchie des rédactions, moins on trouve de femmes. Plus de 7 directeurs de rédaction sur 10 sont des hommes. Quant aux salaires, ceux des femmes journalistes restent inférieurs de 12% en moyenne à ceux de leurs confrères. Ces inégalités se reflètent mécaniquement dans les contenus de l’information. »

Le nombre impressionnant des signataires montre que les femmes en ont ras-le-bol : sur son Tumblr, le collectif publie de nombreux témoignages de cette inégalité quotidienne. Unes de journaux, anecdotes, citations… tou-te-s y vont de leur contribution afin de sensibiliser le public.

Cette initiative n’est pas sans rappeler la nouvelle loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes. Celle-ci propose entre autres de mettre en place des enseignements spécialement consacrés à l’égalité femmes-hommes dans les écoles de journalisme. Mesure qui avait fortement déplu à ces derniers…

Claire Alet explique que ce rejet est compréhensible. Cela signifierait que l’État exercerait une sorte d’ingérence sur l’enseignement journalistique. Le problème, c’est plutôt la virulence des réponses, qui ont eu tendance à considérer la place des femmes dans les médias comme une cause totalement secondaire. Au vu des multiples exemples fournis par Prenons la Une, la situation est pourtant alarmante.

Depuis le lancement officiel du collectif, le nombre de signataires du manifeste a doublé. Parmi eux, 70 sont des hommes. Pour impacter un maximum de gens, Prenons la Une encourage tous ceux qui soutiennent la cause à rejoindre leur page Facebook et leur compte Twitter !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Scarlet-starlet
    Scarlet-starlet, Le 4 mars 2014 à 23h27

    Tiens j'ai eu une idée:

    Si vous n'avez rien d'autre à faire Madmoizelle ça serait pas mal d'écouter les émissions de libre antenne pour compter le nombre d'auditeurs et d'auditrices sélectionné-e-s pour passer à l'antenne. J'ai sincèrement aucune idée du résultat que ça donnerait mais ça pourrait être intéressant à faire non?

     (Normalement s'ils font bien leur boulot ça devrait bien sur être 50-50.... Mais je pense aussi que selon toute logique il me semble qu'il devrait y avoir davantage de femmes qui appellent sur les émissions du midi non? Vu qu'elles travaillent plus à temps partiel (souvent subi). En revanche sur celles du soir je ne serais pas étonnée que les hommes soient plus nombreux à téléphoner, les femmes étant occupées en cuisine ou auprès des enfants. Evidemment si c'est le cas ce n'est pas une excuse pour ne pas rééquilibrer au cours de la sélection. Il serait donc intéressant de comparer plusieurs émissions pour voir sir cela change selon les thèmes: plus d'hommes sur les sujets politiques et économiques et plus de femmes pour les sujets sociétaux?)

    Une bloggueuse a récemment examiné les invités de la matinale de france inter.http://cathynohanded.wordpress.com/2014/02/26/matinale-je-suis/ (mais ça c'est malheureusement pas tant une surprise).

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)