The Boys Club #6 — Olivia Gazalé : « Pour bâtir des héros, il faut dresser les garçons »

Par  |  | Aucun Commentaire

Olivia Gazalé, auteure du passionnant ouvrage Le mythe de la virilité, un piège pour les deux sexes, est l'invitée de cet épisode un peu spécial de The Boys Club, le podcast madmoiZelle sur la masculinité !

Comment ?! Un épisode de The Boys Club avec une invitée ?

Eh oui ! Mais pas n’importe laquelle !

Olivia Gazalé est philosophe, et a signé un livre qui m’a appris énormément de choses : Le mythe de la virilité, un piège pour les deux sexes, paru à l’automne 2017 chez Robert Laffont.

Achète « Le mythe de la virilité » en cliquant ici !

Dans cet essai, Olivia Gazalé explique que les codes de la virilité ont été inventés par les hommes, pour les hommes, leur font du mal, les enferment dans des carcans, et ont des origines fort lointaines.

« La virilité est une grande violence », me dit Olivia, qui remonte à la source de l’injonction « Sois un homme » pour mieux la déconstruire. J’espère qu’elle vous passionnera autant que moi !

Dans cet épisode de The Boys Club, on parle de…

Les précédents épisodes de The Boys Club

  1. Arthur : « Le premier réflexe des mecs, c’est de s’en sortir seuls »
  2. Lâm : « #MeToo, c’était une déflagration »
  3. Raphaël Descraques : « On est tous des petits garçons à l’intérieur »
  4. Thomas Hercouët : « J’ai levé une belette, comme on dit en Bretagne »
  5. William Réjault : « J’ai dû trouver ma masculinité dans un monde qui me la refusait »

Abonnez-vous à The Boys Club !

Sur YouTube • Sur iTunes • Sur SoundCloud • Sur FeedPress

Commentaires
  • Antigonedream

    [SPOILER="élécubrations rageuses sur la préhistoire "]AAAaaaaaaaaaaaaaaaaargh ça m’énerve tellement quand les gens balancent des certitudes pourries sur la préhistoire!!!!! Déjà mettre un grand sac "la préhistoire" c'est con putain on est sur des périodes temporels si vaste que ça a aucun sens. Je trouve ça vraiment chelou de considérer que les préhistoriques n'avaient aucune idée du lien entre sexe et procréation. Déjà petit point biologique on a exactement le même cerveau que les premiers sapiens. Tout ce qu'on est capable d'imaginer/ de comprendre eux aussi. Visiblement ils observent beaucoup la nature/ les cycles des animaux... Je pense qu'il n'y a pas besoin d'être un genie pour comprendre qu'après la période des amours, les femelles sont grosses. Alors certes c'est un peu plus complexe chez l'humain mais bon... Femme qui n'as pas de sexualité = pas d'enfants, femme qui a du sexe = potentiellement des enfants. Je pense que ça va... Et franchement il suffis de voir les représentations qu'il font: des vulves, des penis en erection, des femmes grosses/enceinte, de scene de parade amoureuse/ pré-accouplement d'animaux... Alors là ce n'est que mon avis perso, je peux rien prouver bien sûre (enfin pas plus que Mme Gazalé ne peut prouver qu'ils n'avaient pas fait le lien) je suis personnellement tout à fait persuadée qu'ils avaient tout à fait compris. En ce qui concerne les "déesses" en vrais on sait pas ce que c'est, y'a tout pleins de théories très intéressantes. Pour conclure je vais citer ma grand mère qui m'as un jour dit "non mais personne nous avait expliqué, mais on était pas bête, on vivait à la ferme après tout, on voyait bien comment ça marchait..."[/SPOILER] Sinon outre l'agacement ça fait longtemps que je voulais dire merci à Mimi pour the boys club... Franchement je vivais de plus en plus mal la masculinité hégémonique et toxique que je voyais autour de moi, ce podcast c'est des bouffées d'espoir. Pleins d'amorces intellectuelles qui grandisse. (merci à Fab aussi pour "histoire de darons" aussi dans la même idée)