Sélection de nouveautés musicales pour démarrer la rentrée du bon pied

Pas toujours facile de redémarrer la rentrée de bonne humeur lorsqu'on se la coulait peinard•e en vacances au bord de l'eau... Pour ré-attaquer avec un moral au top of the pops, voici une playlist pleine de nouveautés extrêmement swag !

Sélection de nouveautés musicales pour démarrer la rentrée du bon pied

Ça y est, c’est la rentrée. Les sanglots longs des violons de l’automne commencent à pointer leur nez de manière de plus en plus intrusive dans le quotidien. Les tâches relou à accomplir s’accumulent plus vite que les moutons de poussière (qui d’ailleurs n’ont rien de vrais moutons), et le souvenir des barbecues de l’été s’estompe peu à peu dans la reprise de service du radio-réveil.

Si ton moral descend aussi sûrement que l’aiguille du baromètre, j’ai sous le coude quelques astuces musicales pour réchauffer un peu l’atmosphère et t’aider à redémarrer avec la ferveur de la voiture de Oui-Oui !

Comme j’imagine que tu n’as pas forcément le temps de fouiller l’Internet à la recherche des titres qui vont s’incruster dans ton MP3, je t’ai concocté une playlist à base de nouveautés musicales. Que tu aies besoin de te motiver, de te calmer les nerfs ou de sortir doucement de la torpeur estivale, tu devrais y trouver de quoi sustenter tes oreilles.

Red & Black Light – Ibrahim Maalouf

  • C’est qui ?

L’étape la plus difficile, à la rentrée, c’est de reprendre un rythme de vie calé sur celui des personnes actives, alors que tu as peut-être fait des brochettes concombre-feta avec tes orteils tout l’été. Le réveil de 7 heures, cet enfoiré de première, reprend ses droits sur ton existence, et pour supporter cela, il faut bien une dose de musique assouplissante.

Ça tombe bien : Red & Black Light d’Ibrahim Maalouf est typiquement le genre de titre adapté à la situation, avec sa mélodie posée mais entêtante qui te sortira des couches de Morphée en douceur. Les claviers alternent avec la trompette solo, qui apporte une brise de fraîcheur dans une matinée qui s’annonce difficile, tandis que la batterie tient la longueur et t’empêche de retourner roupiller.

Quant à l’artiste responsable de ce beau morceau, son blaze te dit sûrement quelque chose. Ibrahim Maalouf est en effet un très célèbre trompettiste et compositeur de musique franco-libanais, qui est derrière l’album Funambule de Grand Corps Malade ou encore la bande-originale d’Yves Saint-Laurent de Jalil Lespert.

  • Ça sort quand ?

Red & Black Light est extrait de l’album du même nom d’Ibrahim Maalouf, dont la sortie est annoncée pour le 28 septembre prochain ! Cet album à tendance électro est d’ailleurs présenté comme une ode à la femme et à son rôle dans la construction d’un monde meilleur : si c’est pas beau, dis. Et comme si cela ne suffisait pas, le trompettiste et compositeur a aussi un deuxième album à venir dans les tuyaux, Kalthoum, qui veut représenter les figures des femmes dans l’Histoire.

Started Right – Hot Chip

  • C’est qui ?

Allez moussaillon, c’est l’heure de prendre sa douche et d’enfiler ses fringues pour sortir dans la rue. Pour que l’étape d’arrivée sous l’eau froide (paraît que ça raffermit les pores) se passe au mieux, j’ai envie de te dire de faire comme dans les clips de Lorie, et de te servir de ta pomme de douche comme d’un micro.

Mais pour te trémousser sous la mousse, je te conseille un fond musical un peu plus fun — par exemple le dernier titre des Hot Chip, un groupe d’électro-pop tout droit venu de Londres. Started Right est une chanson au rythme groovy qui se danse et ne se prend pas au sérieux. J’en veux pour preuve son clip légèrement surréaliste aux couleurs pétard, qui imite les karaokés kitsch, dans lequel une jeune femme prend le micro et interprète en play-back ce titre pétillant.

  • Ça sort quand ?

Le nouvel album d’Hot Chip a déjà quelques heures de vol derrière lui : Why Make Sense est en effet sorti en mai dernier. Il sent bon les beats et l’énergie, alors n’hésite pas à l’écouter en entier jusqu’à ce que tu ouvres la porte de ton appartement !

Mouzaïa – Hollydays

  • C’est qui ?

La journée de cours s’annonce un peu longue. Loin de moi l’idée de t’inciter à planquer tes écouteurs sous ta chevelure pour divaguer pendant les cours magistraux en amphi. Mais j’ai tout de même un conseil pour la pause du goûter ou pour rêvasser cinq minutes en piétinant dans les feuilles pas encore mortes, avec une chanson cuite à point pour l’automne.

Ce gâteau sorti du four, c’est Mouzaïa, d’Hollydays, un groupe français qui monte et gère plutôt la mise en ambiance du public en live. Ce duo, composé d’Elise Preys et Sébastien Delage, mélange des orchestrations pop légères avec une voix nasale pointue et précise — de la chanson française revisitée en quelque sorte. Le titre dont je te parle mêle quant à lui des paroles d’une simplicité déconcertante avec des claviers délicats qui coulent tous seuls.

C’est la douceur qu’il te faut pour affronter les premiers frimats, je n’en doute pas.

  • Ça sort quand ?

Si Mouzaïa t’a plu, nul doute que Les insatisfaits, le premier EP du groupe dont la chanson est extraite, devrait parler à tes humeurs automnales. Il a déployé ses ailes le 24 août dernier, tu peux donc jeter tes oreilles sans filet pour danser ou pour bercer tes esgourdes d’une moelleuse courtoisie.

Abrasive – Ratatat

  • C’est qui ?

Si tu as besoin de te remettre en jambes et de te motiver à ouvrir tes copies double et ton agenda, j’ai aussi une solution pour ça, qui fleure encore les bonnes ondes de l’été, tout en entamant une transition sympathique avec la reprise du rythme scolaire.

On ne présente plus, ou si peu, Ratatat, le duo d’électro new-yorkais formé par Mike Stroud et Evan Mast qui collectionne les albums studio depuis le début des années 2000, au style éclectique et pourtant si identifiable ! Tu auras d’ailleurs peut-être repéré certains de leurs titres au générique d’émissions radio sur France Inter et France Culture, ou encore sur Canal+.

Le petit nouveau dans la collection est baptisé Abrasive, et ses guitares chaloupées ont de faux airs de Daft Punk. Bref, ce morceau sera le compagnon idéal de tes sorties de cours et de tes trajets en bus, et devrait te projeter assez loin dans les galaxies alentour pour te faire oublier la sueur de tes compagnons de voyage. Mention spéciale pour le clip animé, dépouillé, en noir et blanc, dessiné par Evan Mast lui-même, aussi évident qu’efficace.

  • Ça sort quand ?

Abrasive est tiré de Magnifique, le nouvel album de Ratatat au titre fort peu modeste mais ma foi assez réaliste. Ce nouvel opus, sorti le 17 juillet dernier, est une valeur assez sûre pour escorter tes soirées à la cool, ou pour faire bouger en rythme les épaules de tous tes voisins de résidence étudiante.

Freedom! – !!! (Chk Chk Chk)

  • C’est qui ?

Dans la grisaille qui s’annonce, pas toujours easy come easy go de garder la pêche mûre comme si c’était le début de l’été. Si la journée est longue est que tu as besoin d’un défouloir, mise sans hésiter sur Freedom!, le nouveau titre de !!! (Chk Chk Chk). Ce groupe américain à la formation évolutive est surtout célèbre pour son blaze imprononçable et difficile à chercher sur Google. Mais ses membres fabriquent de la dance teintée de punk qui donne furieusement envie de se lancer les deux pieds en avant dans la foule en se moquant éperdument de ce qu’il se passe autour.

Freedom! et sa rythmique disco, menée par les voix de Yolanda Harris Dancy et Teletha Manor, ne font pas exception à cette règle. Le morceau s’avère terriblement libérateur pour qui a besoin de retrouver l’air pollué du dehors après une journée de boulot. Quant au clip, il s’agit d’une petite perle WTF confectionnée à partir d’une conversation Skype mixée avec des polices d’écriture colorées, à regarder rien que pour le fun.

  • Ça sort quand ?

Si tu en veux toujours plus plus comme le dit la pub, il va falloir être un peu patient•e. Et pour cause, As If, le sixième album de !!! (Chk Chk Chk), qui contient ce petit cadeau à danser qu’est Freedom!, ne sortira pas avant le 16 octobre prochain. Mais pour parer tes envies de dancefloor, sache qu’un autre titre, Sick As Moon, est déjà à l’écoute sur les Internets, et donne tout autant la patate.

Blood On The Money – Future

  • C’est qui ?

Être monté•e comme une pile électrique à l’approche de rentrée, c’est tout à fait louable. Mais tu peux aussi avoir besoin d’un peu de détente et de sérénité, pour parer au stress des papiers administratifs qui s’amoncellent dans le trieur à courrier de l’entrée. Pour cela, rien de mieux qu’un flow décontracté qui va susurrer sa poésie urbaine à tes oreilles.

Je te propose donc d’accorder un tympan à Blood On The Money, le nouveau titre du rappeur américain Future, qui comme son nom l’indique parle de sang et d’argent. Si le sujet est plutôt grave, l’artiste en parle de manière posée, ce qui devrait faire du bien à tes tympans endoloris.

Blood On The Money est d’ailleurs joliment servi par un clip très esthétique : en gros, il est question d’une histoire de gangsters, et le rappeur y assiste à un enterrement qui fait la part belle aux ralentis théâtraux et aux images léchées. Quant à Future, il est en activité depuis le début des années 2010, et tu as peut-être entendu quelques échos de son deuxième album, puisque ce dernier contenait entre autres des featuring avec Rihanna et Kanye West, rien que ça.

  • Ça sort quand ?

DS2, le nouvel et troisième album de Future, est dans les bacs depuis le 17 juillet dernier. Il inclut entre autres Where Ya At, un featuring avec Drake, autre pointure du genre, et constitue globalement un bon remède à l’angoisse généralisée, tant le rap de son interprète y apparaît plus détendu du slip que véritablement énervé.

Time Square – Destroyer

  • C’est qui ?

Après une journée bien remplie et riche en nouvelles découvertes (je parle de tes nouveaux potes, pas de tes cours de maths) (quoique) je comprendrais que tu n’aies pas forcément envie de mettre ta culotte sur ta tête pour aller éclairer la piste de danse de ta présence. Prépare donc un bon repas, enfile ton peignoir et mets plutôt dans tes oreilles un joli titre qui s’assortit à merveille avec les allées qui brunissent derrière la fenêtre.

Cette chanson, c’est Time Square. Outre son blaze de localisation géographique, elle est portée sans effort par la voix tantôt sensible tantôt sexy de Dan Bejar, figure de proue du groupe. Les instruments à vents se marient joliment aux guitares dans une mélancolie teintée d’optimiste. Le titre a eu droit à un clip arty dans lequel les éléments des sous-bois et des créatures en pâte à modeler multicolore s’animent, avec une poésie surréaliste proche de Michel Gondry.

Ces quelques minutes d’évasion te sont offertes par Destroyer, un groupe de pop rock canadien actif depuis 1996.

  • Ça sort quand ?

Si tu considères que l’automne est une saison maudite, l’intitulé de l’album encore frais de Destroyer devrait te séduire. Poison Season est sorti le 29 août dernier, et il se place du côté bienheureux de la Force, avec des accents de violon plus que charmants. Va donc l’écouter avec un peu d’attention, ta curiosité ne le regrettera pas.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Dune06
    Dune06, Le 4 septembre 2015 à 19h39

    J'ai pas tout aimé mais y a RATATAT !!!!! :gnih::caprice::joy:
    Le groupe qui a accompagné toutes mes années de lycée ! Ca fait bien plaisir de les retrouver ici et surtout de découvrir leurs nouveautés !
    Merci madmoiZelle :highfive:

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)