La playlist de la honte, les chansons que j’écoute quand personne ne me voit

Naya en a marre des gens qui la jugent parce qu'elle veut écouter Billy Crawford en toute tranquillité. Dans un YOLO le plus total, elle vous livre sa playlist de la honte !

La playlist de la honte, les chansons que j’écoute quand personne ne me voit

La semaine dernière, j’écoutais de la musique dans le métro. Je me souviens avoir bougé frénétiquement la tête sur le son endiablé d’une chanson pop des années 1980. Je me rappelle aussi des regards de dégoût et de mépris des passagers de la ligne 7 qui entendaient, à travers mes écouteurs, ce qu’ils considéraient comme une abomination.

Pourtant moi je l’aimais, ma musique démodée et complètement nulle… ça me mettait de bonne humeur.

À lire aussi : Le snobisme musical, cette plaie de la vie en société

Il y a un an j’aurais eu le réflexe de couper la musique et de me mettre en position foetale sous un strapontin. Mais aujourd’hui, je suis fière de ma playlist de merde ! Vive la musique des années 1980, les génériques de dessins animés qui n’étaient pas destinés à finir dans votre MP3 et les sons que votre petite soeur de 14 ans écoute en pensant à Brandon de 3ème B !

Je n’ai plus peur d’avouer mes penchants malsains envers la musique considérée « bas de gamme » parce qu’au fond, je sais que comme moi, tout le monde écoute ce genre de chanson en cachette. Non ?

À lire aussi : 8 chansons à écouter honteusement

Taylor swift – I knew You were Trouble

Je ne comprenais vraiment pas l’intérêt de la musique de Taylor Swift jusqu’à ce que j’écoute ce morceau.

Je pense que j’aime cette chanson seulement parce qu’elle est sortie lors de ma rupture avec mon ex (salopard!) et que j’avais envie de lui casser la figure lui dire deux mots sur la manière dont il s’était comporté.

À lire aussi : Taylor Swift et moi : chronique d’un amour inattendu

Je me revois dans ma chambre en train de crier par-dessus la voix de Tailor Swift avec toute la rage enfouie en moi. Qu’est ce que ça m’a fait du bien quand même !

Les génériques de dessins animés

J’ai toujours été passionnée de génériques. Je ne sais pas pourquoi, mais je trouve que les années 1990 étaient une mine au trésor de chansons vraiment cool. Il y a des génériques tellement « badass » que je les ai même dans ma playlist !

Tom et Sheena

Pour ceux qui ne connaissent pas, Tom et China c’était un dessin animé qui parlait d’une… Panthère et d’un… Petit garçon qui … Bon ! je l’avoue je n’ai jamais regardé un seul épisode de ce dessin animé mais le générique était si bien, et interprété par la chanteuse Lââm s’il vous plait, on est dans du haut standing, là.

Les Tortues Ninja

On ne présente plus les Tortues Ninja et je sais aussi que vous dansez souvent frénétiquement sur le générique en chantant (bourré•e !) plus fort que l’interprète.

Stanislas – La belle de Mai

J’aime beaucoup le chanteur Stanislas qui avait sorti un très bon premier album, avant de disparaître dans la nature. Sa chanson La Belle de Mai parle d’amour (comme 90% des chansons me direz vous) mais avec une franchise assez rare.

Je ne sais pas… Ça me fait un petit truc au coeur quand je l’écoute, le printemps venu, dans un prés avec des fleurs dans les cheveux (en vrai, je l’écoute sous la douche et je rajoute un couplet de rap à la fin)

Billy Crawford – When you think about me

«Bonjour Billy Crawford, veux-tu m’épouser ?»

C’est ce que je voulais dire au chanteur Billy crawford quand j’avais onze ans. J’étais tombée amoureuse de lui, et j’étais même allé à son concert. Billy, c’était le Justin Bieber de l’époque, pour les vieilles comme moi.

À lire aussi : 10 chansons qu’on avait (presque) oubliées #8

Aujourd’hui encore, quelques-unes de ses chansons sont dans ma playlist. Je les écoute sans honte sous le regard éberlué des voyageurs du métro qui me pensent bloquée dans un vortex spatio temporel de 2001.

One direction – You and I

Je n’ai jamais détesté les One Direction. Ils sont tout mignons, je trouve. Lorsque je les vois, j’ai envie de leur pincer les joues et de leur apprendre leurs tables de multiplication.

Je ne me suis jamais intéressée à leur musique non plus, jusqu’à ce que j’entende cette douce mélodie. You and I, c’est joli. Et puis ça me met les larmes aux yeux quand je pense à mon chéri (imaginaire).

S club 7 – Don’t stop moving

Don’t stop moving des S Club 7 est une chanson magique. A chaque fois que je la met dans une soirée et que je crie « ehhhh!!!! » tout le monde se met à danser frénétiquement. À part ceux qui sont nés après 1995, et je ne peux rien faire pour vous.

David Charvet – Jusqu’au bout

« Et s’il faut attendre que le temps passe, que la nuit montre une autre face… Je saurai tenir le coup .Je t’attendrai jusqu’au bout ».

C’est ce que vous promettait David Charvet dans son morceau Jusqu’au Bout. Avec sa mèche rebelle et sa danse endiablée, tu ne pouvais que le croire.

Les vieilles chansons françaises

Ma playlist compte beaucoup de titres français, en grande majorité des musiques des années 1980 ou 1990. Parce que oui, je suis une fille complètement ringarde. On ne peut pas considérer que ces musiques soient honteuses, mais étrangement, j’ai toujours suscité l’étonnement de mon entourage qui me faisait comprendre que je devais revenir à mon époque…

À lire aussi : La chanson française engagée, sa petite histoire et ses combats

Je leur réponds toujours, que pour moi, il n’y a pas mieux qu’une musique des Rita Mitsouko pour « m’enjailler » et que rien ne vaut la douceur des morceaux de Cabrel ou Renaud pour accompagner un bon dodo.

Et puis… La Corrida quoi… C’est la musique qui me fait le plus chialer au monde.

Hanson- Mmbop

« Mmmbop, ba duba dop, Ba du bop, ba duba dop, Ba du bop, ba duba dop, Ba du, Yeah »

Ceci n’a aucun sens. Et pourtant, il s’agit bel et bien les paroles de cette chanson démoniaque que je n’arrive pas à m’arrêter d’écouter depuis 1996. Aidez-moi !

Ne me laissez pas seule dans la honte et le déshonneur, et livrez-moi les musiques que vous écoutez seul•e dans votre chambre, seulement une fois la nuit tombée !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 45 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Emoucha
    Emoucha, Le 17 avril 2016 à 15h23

    Je n'ai pas de playlist de la honte car je n'ai pas honte. Ayant fait l'expérience que le ridicule ne tuait pas (À DE NOMBREUSES REPRISES) j'expose mes amours musicales à tout le monde. Alors je vais vous donner un petit aperçu de ces musiques :rainbow:

    - Dream Street, bien sûr, avec Bébé McCartney (pas trop sûre de l'orthographe de son nom à celui là...)



    - Dave. Je l'ai loupé en concert gratuit il y a deux ans (j'ai préféré me saouler devant la finale Allemagne-Argentine) et je regrette :crying:. Pourquoi Dave ? Les paroles sont jolies, la musique entrainante et elle me met toujours de bonne humeur. Je parle de Dave mais ça concerne toute la bande de ces années là. Je l'avoue, je suis inscrite aux accros à la radio Nostalgie anonymes.


    - La techno japonaise des années 2000 (et plus particulièrement le Para-para).:banana::banana::sushi:

Lire l'intégralité des 45 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)