Sable blanc et buildings gris – Carte postale de Corée du Sud

En Corée du Sud, les plages sont intégrées aux villes, et ce n'est pas vraiment la même chose que la Côte d'Azur : n'espérez pas griller sur le sable en mangeant un esquimau !

Sable blanc et buildings gris – Carte postale de Corée du Sud

Bon allez, on va essayer de faire venir le soleil (peut-être que si on fait toutes une danse de la pluie à l’envers…) en vous parlant de plage ! Oui, la mer, le sable blanc, l’eau claire, le transat, vous et votre serviette de plage. Vous y êtes ? Sachez que l’on trouve tout cela en Corée du Sud. Il y a même plusieurs mers : mer du Japon, mer Jaune, mer du Sud. Vous avez le choix. Il suffit de taper « plage Corée du Sud » sur Google pour comprendre.

Après Jeju, une des villes les plus courues pour aller faire trempette est Busan. C’est la deuxième ville de Corée du Sud, mais aussi le plus grand port d’Asie. En bonus, c’est cette ville que nous avons choisie pour faire notre baptême de la journée à la mer version sud-coréenne, et plus particulièrement la plage d’Haeundae. Il est facile d’y accèder : il suffit de prendre le métro ! On arrive alors dans une plage encadrée de buildings, réellement au centre de la ville.

Nous avons donc débarqué avec nos maillots de bain, nos lunettes de soleil et notre serviette de plage. Première erreur ! Très peu de Sud-Coréen-ne-s se baignent en maillot. En effet, pour nous, la plage est un moment pour parfaire son bronzage en petite tenue et pour faire des longueurs tranquilles dans la mer. Les Sud-Coréen-ne-s voient cela d’un autre œil puisque la peau pâle, blanche, est un critère de beauté important.

Donc on oublie les heures de glandes sur le sable à se faire cramer… Et les petites tenues. La tenue la plus courante, pour se baigner, est un t-shirt et un long bermuda. Si possible, on met un bob, et voilà (vous pouvez tout à fait imaginer notre malaise avec nos petits bikinis). On trouve donc ici un contraste étonnant avec les bains où tout le monde déambule nu.

De plus, qui dit ville de 4 millions de personnes (plus les touristes) dit plage bondée : il vous faudra donc un peu batailler pour vous frayer un chemin.

Mais une fois sur place, les Sud-Coréen-ne-s ont pensé à tout pour vous occuper. Comme nous le disions plus haut, pas question de faire la crêpe sur le sable : ici, on est actif ! À votre disposition, bouées jaunes (les Sud-Coréen-ne-s n’aimant pas nager, tout le monde, enfants comme adultes, en loue une), sports nautiques, barbecue, parcours touristiques (grottes, cascades) au départ de la plage… Une fois dans l’eau, n’espérez pas faire une course jusqu’à la bouée. On s’aperçoit vite qu’à la limite de la zone de baignade (qui arrive vite), on a de l’eau jusqu’à… la taille ! Et n’essayez même pas d’aller plus loin : de nombreux sauveteurs veillent et deviendront vite hystériques au point de vous hurler de revenir dans un micro.

Notons tout de même une des activité de plage les plus marquantes : le Festival de Boue Boryeong, durant lequel vous aurez le droit de vous rouler dans cette boue, possédant apparemment des vertus médicales.

Une fois, votre journée de plage finie, vous n’aurez pas besoin de reprendre le métro couverte de sable et de sel. Deux solutions s’ouvrent à vous : de véritables sanitaires avec des cabines de douches (un peu comme dans une salle de sport) ou alors… un canon à air comprimé (oui, oui).

Vous l’aurez compris, la Corée du Sud possède de véritables stations balnéaires équipées pour les touristes. Il n’y existe plus réellement de plages sauvages ou abandonnées (coquillages et crustacés) sur lesquelles vous vous sentirez seul au monde. Néanmoins, c’est toujours étonnant d’aller se baigner au milieu de la ville….

La plage façon Corée du Sud, ça vous tente ? Ou vous préférez une petite crique sauvage et bien cachée ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Kiha
    Kiha, Le 20 mai 2013 à 22h11

    Disons qu'il faut aller se perdre dans des iles pour trouver des plages encore naturelles ~ ^^ (ou loin des coins touristiques, par exemple plus dans le nord du pays)

    Des exemples en photos :

    Une ile vers Seoul : 

    [​IMG]

    La plus grosse ile vers Busan : 

    [​IMG]

    Wando, une ile vers Gwangju ~ Mokpo :

    [​IMG]  [​IMG]   [​IMG]   [​IMG]   [​IMG]


    Il faut un peu aller hors des sentiers battus. C'est marrant parce que Haeundae, je n'ai jamais voulu y aller en pleine periode estivale, pour eviter ce que vous dites dans l'article. Surtout qu'en se balladant un peu plus dans Busan, on peut trouver des plages un peu moins touristiques quand meme...

    Moi par rapport aux plages, j'ai surtout remarque qu'elles n'etaient pas super nikel et qu'effectivement les regles de baignades sont strictes ! (Notamment qu'on ne peut pas se baigner apres 18h et que les surveillants de baignade sont la ~ S'ils sont la, pourquoi ne pas l'autoriser? XD)

    Et puis il ne faut pas exagerer, la coree n'est pas le seul pays ou les plages sont detruites par l'urbanisation : une bonne partie des plages de Cote d'azur aussi et une grosse partie des plages espagnoles ~

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)