Le réquisitoire de Pierre Desproges contre Le Pen

Le 18 avril 1988, Pierre Desproges mourait d’un cancer. Deux ans après Coluche, la France perdait non seulement l’une de ses plus belles plumes mais aussi l’un de ses plus nobles mauvais esprits.

Publié initialement le 18 avril 2011

« Peut-on rire de tout ? » et « Peut-on rire avec tout le monde ? » interrogeait Desproges dans ce réquisitoire contre Jean-Marie Le Pen, mis en scène dans Le Tribunal des Flagrants Délires, émission culte diffusée sur France Inter, dont je vous invite grandement à vous procurer le dvd d’ailleurs.

Avec cette phrase, souvent reprise à tort pour expliquer « le manque d’humour », Desproges sous-entendait qu’il était compliqué pour lui de rire du racisme en présence de Jean-Marie Le Pen. Effectivement, à blague identique, le président du Front National ne riait sans doute pas pour les mêmes raisons que Desproges.

Quand on compare avec le traitement réservé aujourd’hui à Marine Le Pen sur les plateaux télé, ça laisse… songeur. *à la Francis Lalanne* France, es-tu devenue fooooolle ?

« S’il est vrai que l’humour est la politesse du désespoir, s’il est vrai que le rire sacrilège, blasphématoire que les bigots de toutes les chapelles taxe de vulgarité et de mauvais goût, s’il est vrai que ce rire-là peut parfois désacraliser la bêtise, exorciser les chagrins véritables et fustiger les angoisses mortelles alors oui, à mon avis, on peut rire de tout, on DOIT rire de tout : de la guerre, de la misère et de la mort. »

À méditer.

La preuve en images avec ce sketch extraordinaire sur les Juifs, suivi d’un entretien très intéressant… c’était il y a 27 ans.

Tous les articles Actu en France , Culture , Pour rire , Sur le web
Les autres papiers parlant de C'est vieux mais c'est lolilol , One man show
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 14 commentaires !

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !

Identifie toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  • Fab
    Fab, Le mardi 19 avril 2011 à 01h40

    .Harleen Quinzel;2175369
    Peut-on rire de tout même quand ce n'est pas drôle? On peut rire de la mort mais peut-on rire du malheur d'un homme en deuil, comme ça, froidement, bassement?
    Si tu veux... moi je pense que si, pour "exorciser les chagrins véritables et fustiger les angoisses mortelles". (je veux d'ailleurs que mon enterrement soit une grande fête, avec des blagues dedans qui feront marrer les gens et ça va chier si ma dernière volonté n'est pas respectée)

    Après, chacun sa limite personnelle, la preuve...

    .Harleen Quinzel;2175369
    Tout peut être sujet à rire ne veut pas dire que tout est drôle.
    Et là, tu démontres qu'il a également raison dans la deuxième partie de sa démonstration "mais pas avec tout le monde" ;) CQFD.

    Iaoranamoana;2175361
    Ce n'est pas la même chose. L'un fait de l'humour subtil, pertinent et drôle, l'autre tombe à côté de la plaque en croyant bien faire dans la surenchère.
    Qui détient la recette de l'humour parfait ? Toi ? I DON'T THINK SO :cretin:
    Un peu d'ouverture d'esprit, que diaaaable.

  • Iaoranamoana
    Iaoranamoana, Le mardi 19 avril 2011 à 01h43

    Fab;2175396
    Et là, tu démontres qu'il a également raison dans la deuxième partie de sa démonstration "mais pas avec tout le monde" ;) CQFD.
    Je pense pas que c'est ça qu'Harleen ait voulu dire. Perso je veux bien rire de tout, mais quand c'est pas drôle, c'est pas drôle ! :d

    Edit: L'ouverture d'esprit n'a rien avoir là-dedans ;)

  • Fab
    Fab, Le mardi 19 avril 2011 à 01h50

    Iaoranamoana;2175400
    Edit: L'ouverture d'esprit n'a rien avoir là-dedans ;)
    Tu veux dire que pouvoir concevoir que quelque chose qu'on ne trouve soi-même pas drôle puisse l'être pour d'autres, et donc d'éviter de juger par "vulgaire" ou "de mauvais goût" (pour reprendre les mots de Desproges), ne relève pas d'une forme d'ouverture d'esprit ?

  • Iaoranamoana
    Iaoranamoana, Le mardi 19 avril 2011 à 01h54

    Fab;2175412
    Tu veux dire que pouvoir concevoir que quelque chose qu'on ne trouve soi-même pas drôle puisse l'être pour d'autres, et donc d'éviter de juger par "vulgaire" ou "de mauvais goût" (pour reprendre les mots de Desproges), ne relève pas d'une forme d'ouverture d'esprit ?
    Je comprend qu'on puisse trouver cette nana drôle, pour moi elle ne l'est pas, sa forme me dérange, donc j'exprime mon ressenti sur ce qu'elle fait. C'est surtout la manière insidieuse (et là je ne te vise pas forcément) que si on trouve pas cette nana drôle alors qu'elle a critiqué LePen, c'est qu'on est quelqu'un qui sait pas rire de tout (et donc tout ce qui va avec : coincée, fermée ...). Ca m'embête qu'on la compare à Desproges car pour moi ya rien avoir.

  • Daffy duck
    Daffy duck, Le mardi 19 avril 2011 à 12h12

    J'ai un peu l'impression que dès qu'il y a un nouvel humoriste qui fait de l'humour un peu politique. On veut le comparer à Desproges. Et tout le monde pète un plomb et dit non!!! (on peut faire le parallèle avec les nouvelles chanteuses blondes américaines qui font de la pop qu'on compare tout de suite à madona : britney, lady gaga)
    Je trouve les comparaisons n'ont pas lieu d'être, chacun à son propre style. Desproges faisait partie d'une autre époque, où finalement il était plus facile de heurter quelques sensibilités. Alors qu'aujourd'hui les humoristes n'ont presque aucunes barrières à casser. Mais juste à "lutter" pour leur droit. De plus Desproges était clairement quelqu'un (pour moi, coluche aussi) qui luttait contre la connerie des gens avec son humour. Et bien sûr pour cela ils leur arrivaient d'emprunter les propos d'un "con" comme sophia l'a fait. (sauf que là l'insulte est plus claire, alors qu'avant le con lui même se rendait pas compte qu'on se foutait de sa gueule car le personnage était joué par l'humoriste)
    J'ai entendu la chronique de sophia aram, et honnêtement je comprends pas la polémique. Je ne comprends pas non plus le délire de déculpabiliser les votants du FN, qui soit disant pour protester contre les deux parties majoritaires (ump et ps, alors que l'alternance politique n'a pas été réelle en France, dans la 5ème république seuls deux mandats présidentielles ont été socialiste avec Mitterand), votent FN. Attendez c'est quoi ce délire, il y a d'autres petits partis, si je veux protester et que je n'ai aucune idée commune avec le FN je ne voterais jamais FN. Donc oui j'ai apprécié la chronique car elle tourne en ridicule le "il ne faut pas culpabiliser les gens du FN". Oui oui faisant leur croire qu'ils ont raison, d'agir contre les intérêts même de la France, patrie qu'ils aiment tant (je ne parle pas que de la xenophobie du FN, ce qui me hérisse le plus le poil c'est le programme économique c'est dire). Faisons croire que le FN n'est pas dangereux.

  • Fab
    Fab, Le mardi 19 avril 2011 à 12h31

    .Harleen Quinzel;2175427
    En fait je n'ai pas tellement envie de relancer la polémique
    T'es sûre ? Parce que ça me semblait pas si clair dans ton premier message ;)

    .Harleen Quinzel;2175089
    C'est quand j'écoute ça que je me dis que c'est quand même relativement drôle de comparer Desproges à Sophia Aram. Ca n'a juste rien a voir quoi.

  • Dies Irae
    Dies Irae, Le mercredi 20 avril 2011 à 00h46

    C'est vain de comparer Sofia Aram et Desproges, mais c'est surtout vain de les comparer sur les deux chroniques dont on parle là, l'un fait le réquisitoire de Jean-Marie Le Pen alors que l'autre dénonce le fait que la tendance actuelle soit à la déculpabilisation des électeurs FN... je ne dirais pas que ça n'a rien à voir, faut pas exagérer, mais c'est quand même deux problématiques différentes non ?


    Sinon dans le même genre la chronique de Nicolas Bedos sur Marine Le Pen était intelligente et drôle (je ne sais pas si elle a été l'objet d'un article sur le site)

  • Lily Seventeen
    Lily Seventeen, Le jeudi 18 avril 2013 à 20h16

    ahh je me rappellerais tjrs de la première fois que je l'ai écouté ce sketch!
    c'est mon papa qui me l'a fait découvrir il y a qq années. Et je me souviens avoir RI comme une baleine en entendant Desproges! :)

    quant à Marine Le Pen, je pense à une phrase dite il y a moins d'un an par Stéphane Guillon quand il est passé au Petit Journal, c'était un truc du genre "on dit qu'elle est plus light que son père, et on dit aussi que les produits light sont plus nocifs"
    c'était tout con, mais j'ai trouvé ça bien trouvé

  • Mircea Austen
    Mircea Austen, Le jeudi 18 avril 2013 à 23h50

    La parti "mais pas avec tout  le monde" est souvent mal comprise je trouve...
    On la comprend souvent cette partie comme :
    - on ne peut pas rire avec tout le monde car il faut ménager la susceptibilité des gens, donc ne pas faire de blague déplacé (mais qui juge du caractère déplacé d'une blague ? réflexion sans fin et à mon sens assez stérile)

    Et sa variante plus pessimiste :

    -On ne peut malheureusement pas rire avec tout le monde, quel monde pourris est susceptible, de mon temps on pouvait blaguer sur les juifs les noirs etc c'était mieux maintenant on est censuré.

    Or l'idée c'était pas de dire : fuck les suceptible on va rire de tout !

    Mais bien de dire : Moi, Desproges, je ne VEUX PAS rire avec tout le monde, je ne veux pas rire avec les communistes, avec les lepenistes (ses deux bêtes noires, pas seulement le FN mais aussi le PC hein, ça serait con pour lui d'en faire "par défaut" un penseur de gauche, il aurait hait je pense) et grosso modo avec les politards en général.
    Il ne VEUX PAS c'est à dire que part la phrase "mais pas avec tout le monde" il ne désigne pas des mauvais rieurs mais se désigne lui comme blagueur exigeant quand à ses interlocuteurs.

    Or les humoristes actuels rient avec le FN en riant du FN. Desproges a été le premier à voir la menace FN naître et à l'origine il avait refusé de faire ce Tribunal vu la présence de JMLepen, il voulait qu'il soit interdit de plateau. Il ne voulait pas "rire" avec lui, ni même "faire rire de lui".

    Aujourd'hui tout les humoristes s'en servent pour s'acheter une conscience politique, j'aime Aram, Bedos etc, mais ils n'ont absolument pas la même approche que Desproges, elle est beaucoup plus immature j'ose dire. Rire de quelqu'un qu'on aime pas c'est facile. Fait 10 minute de sketch pour expliquer qu'on ne veut pas rire avec quelqu'un qu'on aime pas LA c'est du génie.

  • Norma Jean.
    Norma Jean., Le vendredi 19 avril 2013 à 01h39

    @saharienne je trouve aussi que la fameuse phrase de Desproges est utilisée mal mais je la comprend différemment :
    "On peut rire de tout mais pas avec tout le monde" cela à mon avis signifie qu'une blague ne fait pas rire tout le monde pour les mêmes raisons.
    Les  sketchs de Desproges sur les juifs me font mourir de rire et peuvent aussi faire rire un raciste/antisémiste/xénophobe. Sauf que c'est précisément avec celui là que Desproges ne veut pas rire. Ce que j'admire chez cet homme outre son talent littéraire et moult autres qualités c'est sa réflexion d'une extrême finesse sur l'humour qui ne manque jamais d'alimenter les débats!

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !

Identifie toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !