Et le pays préféré des Français est…

Le Huffington Post vient de dévoiler le résultat d'une étude visant à connaître le pays préféré des Français.

Roulements de tambour et suspense insoutenable après ces trois petits points dans le titre : quel est le pays préféré des Français, celui qui représente leur idéal, celui où il fait le plus bon vivre dans leurs rêves les plus flous ? Je te le donne en mille : la France.

D’après une étude de Promise Consulting rapportée par le Huffington Post, à la question « Quel est votre pays idéal pour vivre, travailler ou étudier ? » en les plaçant sur une échelle de 10, 67% des sondés de nationalité française ont répondu que la France était le pays le plus proche de leur idéal. Alors certes, on a la chance de vivre dans un pays où le fromage est bien fait, mais quand même : un peu de fantasmes de déménagement dans des contrées exotiques ne font de mal à personne. Après la France viennent le Canada (33%) et l’Australie (23%) (23% des sondés n’ont donc pas lu madmoiZelle).

Voilà qui ne va pas arranger notre réputation de gros chauvins. Personnellement, si on m’avait posé la question, j’aurais pioché ma réponse dans les destinations de rêve proposées par Alfrédette. Et toi ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 23 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Salvia
    Salvia, Le 19 juillet 2012 à 14h22

    lysalice

    Je comprends ce que tu dis. Personnellement, je n'ai pas fréquenté le lycée mais une école supérieure du coup je n'ai pas eu le même ressenti en ce qui concerne les notes ou la pression parentale par exemple...

    C'est vrai que les américains peuvent parfois manquer de culture générale et il est dommage qu'ils n'aient pas de cours imposés d'histoires, de géographies etc etc
    Par contre je trouve quand même très bien cette notion de choix. J'ai personnellement perdu beaucoup de temps en France à étudier des notions qui ne m'intéressaient absolument pas et qui ne m'ont d'ailleurs jamais servit. Je suis persuadée que pour bien apprendre il faut être intéressé et rien ne nous empêche d'apprendre plus tard des connaissances que l'on n'apprend pas maintenant. Par exemple, les maths ne m'intéressaient pas et je n'ai pas retenu mon cours sur les pourcentages. Hors, dans mon métier actuel je dois calculer des pourcentages. Qu'à cela ne tienne, j'ai ressortis mes cours et je les ai appris à 26 ans au lieu de 8!

Lire l'intégralité des 23 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)