Ode aux libraires, ces « super-héros » du quotidien

Lucie se rend souvent en boutique pour découvrir de nouveaux livres, et elle admire beaucoup les libraires. Elle vous explique pourquoi c'est un métier essentiel, à plein de niveaux.

Ode aux libraires, ces « super-héros » du quotidien

Il y a fort à parier que vous avez déjà mis les pieds dans cet endroit chaleureux et bienveillant qu’est la bibliothèque, et que vous y y avez compilé de jolis souvenirs. Mais peut-être n’avez-vous jamais, ou trop rarement, foulé le sol d’une librairie (parce qu’il n’y en a pas à proximité, parce que vous n’y pensez pas, parce que ça vous intimide)… Alors j’ai décidé de vous parler des libraires, ces justicier•e•s des lettres qui font vivre la littérature au quotidien : peut-être que ça vous donnera envie d’aller leur rendre une petite visite !

Trouver son/sa libraire

Le métier de libraire peut prendre plusieurs formes. Il/elle peut aussi bien sévir dans une petite librairie indépendante de quartier que dans une grande surface spécialisée, type Fnac, Espace Leclerc ou Cultura. La surface parcourue dans la journée ne définit pas ses compétences : vous pourrez trouver d’excellents conseils dans la boutique au joli parquet flottant qui sent bon comme dans le grand espace à la moquette usée, entre les écrans plats et le nécessaire à scrapbooking !

big-libraire-temoignage

Avec les libraires se tisse une véritable histoire d’amour : il faut trouver le/la bon•ne, qui vous comprendra, qui ne vous jugera pas sur vos goûts et vous permettra de dénicher la petite merveille à poser sur votre table de chevet ou à glisser dans votre sac. Fait non négligeable, un•e bon•ne libraire vous permettra de bâtir une bibliothèque personnelle qui vous rendra charismatique auprès de vos ami•e•s !

En plus, pour les gens qui ont des centres d’intérêts particuliers, il y a de nombreuses librairies spécialisées dans divers domaines : jeunesse, bande dessinée, voyage, livres anciens, littérature polonaise (absolument)… Les libraires sont souvent des gens investis, passionnés et passionnants, soucieux de répondre à vos besoins et de communiquer leur enthousiasme au sujet d’une dernière parution !

À lire aussi : Les 5 livres préférés de… Miss Lu !

Passation de culture

Être libraire, c’est être l’Akinator du livre. Tu as entendu parler d’un titre mais tu n’as conservé que quelques minuscules détails dans ta mémoire ? Il y aura forcément un•e libraire pour savoir de quoi tu veux parler. Tu es en quête du cadeau parfait ? Donne-lui donc deux ou trois informations sur la personne concernée et il brandira les pages reliées qui la combleront pour toujours. Et si son cerveau est aussi réactif qu’un suricate flairant le danger, son corps n’a bien souvent rien à envier aux athlètes — à force de décharger quotidiennement des palettes et des cartons, on se muscle !

Un corps sain dans un esprit sain. La base.

livre-librairie

Bonjour, je cherche un livre ! Il a une couverture bleue.

Être libraire, c’est être un pont vers la culture. Nombreux sont celles et ceux qui s’échappent des quatre murs de leur boutique pour aller intervenir dans les établissements scolaires, faire un coucou aux bibliothécaires et leur parler de leurs dernières trouvailles… Les libraires interviennent aussi lors de manifestations culturelles, type salons du livre, et se démènent régulièrement pour organiser des lectures, rencontres ou autres dédicaces avec des auteur•e•s (et pas seulement), mais aussi des expositions d’illustrateurs•rices.

Mieux encore : ils et elles tiennent des pages Facebook, des comptes Twitter, des blogs, pour parler des merveilles trouvées dans leurs cartons fraîchement livrés. Figurez-vous qu’ils/elles trouvent même le temps de faire des blagues ! Le tout, souvent, sur leur temps libre, malgré la profonde précarité de leur métier.

Respect.

Un métier essentiel pour l’avenir de l’édition

Être libraire, c’est permettre aux livres de trouver leur lectorat. Certaines parutions, et plus généralement certaines maisons d’édition, n’existeraient pas sans leur soutien. L’économie du livre, quelque peu fragile, fait que les éditeurs sont liés très étroitement aux libraires. Par exemple, leurs commandes définissent le tirage des exemplaires et donc l’argent avancé par les maisons d’édition. Sans eux, le métier de représentant en libraire n’existerait pas, ni celui de responsable des relations libraires dans les maisons d’édition.

Bref, sans libraire, le paysage littéraire actuel n’aurait rien à voir avec ce qu’il est aujourd’hui et on passerait à côté de grand•e•s auteur•e•s sous prétexte que leurs écrits ne seraient pas suffisamment commerciaux à première vue !

big-la-horde-du-contrevent

Cet article est un grand « merci » à ces hommes et femmes qui ont fait d’une passion leur métier malgré les difficultés, et grâce auxquel•le•s chacun•e d’entre nous est en mesure de trouver un peu d’évasion dans son quotidien. Si vous aimez les livres, trouvez la librairie de vos rêves, vous ne le regretterez pas !

À lire aussi : Sélection de livres pour bien commencer l’année

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Freehug
    Freehug, Le 17 janvier 2016 à 13h20

    Ca me rappelle cette note de Boulet sur les libraires, qui m'a bien fait rigoler !

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)