Le coming out trans d’Océan : « j’ai décidé de m’affirmer tel que je suis »

Par  |  | 15 Commentaires

Océan a choisi le 17 mai, journée mondiale de lutte contre l'homophobie, pour faire publiquement son coming out. L'artiste qui s'est fait connaître sous le nom de scène « Océanerosemarie » est un homme trans.

Le coming out trans d’Océan : « j’ai décidé de m’affirmer tel que je suis »

« Il y a deux ans, après avoir compris que le masculin en moi avait toujours été contrôlé, écrasé, contenu, parce que j’avais peur de le laisser surgir, j’ai décidé que ça suffisait. »

L’artiste que vous avez peut-être connu sous le nom de scène « Océanerosemarie » a choisi la date symbolique du 17 mai, journée internationale de lutte contre l’homophobie, pour faire un coming out.

Océan se présente désormais comme un homme trans, et il explique son cheminement dans cette vidéo réalisée par Komitid, le média d’information portés sur les questions LGBT+.

« J’ai compris que ce que je vivais était tout simplement de la transphobie intériorisée, phobie au sens de la peur irrationnelle envers moi-même.

J’ai compris que j’étais épuisé d’être une femme, parce que ce n’était pas en adéquation avec qui je me sentais intérieurement.

J’ai donc pris la décision de changer de genre, de m’affirmer tel que je suis : un homme trans. »

Sincèrement, j’admire le courage d’Océan. Je n’imagine pas la difficulté et la pression que cela a pu être, pour lui, de suivre ce cheminement, en étant un personnage public.

Comme il l’explique dans la première partie de sa vidéo, Océan s’est fait connaître par ses spectacles : La Lesbienne Invisible d’abord, Chatons Violents ensuite — que j’avais vu et adoré à Avignon, en 2015.

Vis ma vie d’homme trans, et ses embûches

Ce coming out me rappelle un autre témoignage, celui de cet homme trans qui racontait sa transition, sa vie et ses embûches.

Cette histoire se déroulait dans l’intimité, dans l’anonymat, et pas sous l’oeil des caméras et des journalistes.

Je n’ose imaginer les regards, les questions, les remarques qui doivent émailler ce parcours de transition, lorsqu’on est devenu une personnalité de la scène parisienne.

Je trouve le témoignage vidéo d’Océan très pédagogique : il explique très clairement ses propres ressentis, sans jamais hiérarchiser ni rejeter d’autres identités.

Il est lui-même, tout simplement, enfin ça n’est pas si simple tous les jours.

M’est avis que plus nombreuses seront les personnes trans à pouvoir parler ouvertement d’elles-mêmes sans risquer de subir moqueries, insultes et discrimination, et plus sereines seront les plus jeunes, lorsqu’elles devront expliquer leur identité à leur entourage.

À lire aussi : La transition de Noé, 15 ans, vue par l’objectif de sa soeur, la photographe Emma Birski

8 surprises autour de l'apéro
choisies par Mymy & Charlie et valant + de 50€
18.90€ + livraison

Clemence Bodoc

Clémence Bodoc a été jeune cadre dynamique dans une autre vie, avant de rejoindre la Team madmoiZelle. Elle s’intéresse à l’actualité et à l’écologie, aime la politique et les débats de société. Grande fan de sport (mais surtout à la télévision), et de cinéma (mais seulement en VO), son nom de scout est dinde gloussante azurée. Elle ne mord pas mais elle rit très fort.

Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!