Un court-métrage propose de lutter contre la morosité avec un baiser (et c’est très chou)

Par  |  | 2 Commentaires

Difficile parfois de rester optimiste avec l'actualité de ces derniers mois. Alors le film Je suis un baiser propose un semblant de solution, un espoir.

Un court-métrage propose de lutter contre la morosité avec un baiser (et c’est très chou)

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec le Nikon Film Festival.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Et si, en 2017, on décidait que l’amour est plus fort que la morosité ? C’est comme le cri d’espoir qui semble échapper du film Je suis un baiser présenté au Nikon Film Festival par la réalisatrice Alice Duveau cette année.

Il y a ces rencontres un peu fantasmées. Ces rêves que l’on voudrait réalité. Une réalité qui ferait du bien.

Ce court-métrage, c’est un peu tout ça qui se rencontre. Et c’est très mignon.

Je suis un baiser, un film d’Alice Duveau

je-suis-un-baiser-nikon-film-festival

Pour voir le film, cliquez sur cette image (il faut désactiver Adblock)

Je suis un baiser reste un film amateur avec des petits défauts, mais j’ai particulièrement aimé d’autres éléments. La voix off est très belle, la mise en scène magnifique et le scénario est très bien écrit.

Une belle surprise qui me donne envie de dire « je t’aime » aux gens que je croise, et d’embrasser celles et ceux que j’aime.

À lire aussi : Génération Mad n°31 – Et si on te disait « Je t’aime » après une semaine ?

big-je-suis-son-bourreau-court-metrage-violences-interview

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
Forum (2) Facebook ()
  • Faol
    Faol, Le 21 janvier 2017 à 22h56

    Je trouve la voix de l'actrice absolument incroyable <3

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!