Au coeur de la nature – Carte postale de Suède

En Suède, la nature, ce n'est pas un endroit vert et clos dans lequel toutes les familles de la ville se retrouvent le dimanche après-midi. C'est tout ce qui n'est pas la ville, c'est à tout le monde, et c'est une richesse.

Au coeur de la nature – Carte postale de Suède

Entre les Suédois-es et la nature, c’est une grande et longue histoire d’amour. Il suffit d’écouter leur hymne national pour s’en rendre compte : on y chante les louanges du ciel, du soleil et des verts paysages. En toute simplicité.

Petit tour du propriétaire

La Suède est un pays de contrastes. Les saisons y sont très marquées et les paysages changent rapidement. La faune et la flore sont évidemment très différentes d’une région à une autre mais quel que soit l’endroit où vous vous trouvez, la nature verte (ou blanche) et sauvage n’est jamais loin.

Et surtout, entre les villes, il n’y a rien. Vraiment rien. Il faut aller en Suède pour comprendre ce que ça veut dire. Une route rectiligne qui vous conduit d’un point A à un point B et autour des arbres, des arbres, des arbres à perte de vue. Rapidement, on s’isole de la civilisation et il est facile de marcher des heures sans croiser personne. A fortiori dans les régions désertes comme la Laponie.

Même sans aller aussi loin dans le grand nord, la Suède est recouverte à plus de 50% par la forêt (de grands pins au Nord et des bouleaux maigrichons au Sud, pour simplifier). Ses habitant-e-s apprécient particulièrement de s’y promener. Pour rien. Pour l’air pur et le silence. Selon la saison, on ira pratiquer le ski de fond, cueillir des myrtilles ou des champignons. Les Suédois-e-s sont beaucoup trop fort-e-s pour reconnaître les différentes espèces de champignons. On sent les années de pratique !

C’est également un pays très connu pour ses lacs (environ 100 000), ses îles et ses archipels. L’été est évidemment attendu comme le messie pour pouvoir pêcher, faire un petit tour de barque, etc. Ou se baigner tout simplement. L’eau est pure, cela va de soi. Et comme si tout cela n’était pas suffisant, les Suédois-e-s ont inventé un truc génial…

Allemansrätt (à vos souhaits)

L’amour de la nature trouve tout son sens de l’Allemansrätt suédois, littéralement « le droit de passage ». L’opportunité d’apprécier l’environnement à sa juste valeur : une évidence en Suède. La nature appartient à tout le monde… ou à personne selon le point de vue. Chaque individu a donc le droit fondamental et inaliénable d’en profiter. L’allemansrätt supplante même le droit de propriété privée. En Suède vous pouvez donc en toute liberté vous balader, pagayer, escalader, planter votre tente de camping, cueillir des baies ou des champignons, skier, nager, pédaler, patiner, faire un feu où bon vous semble. Je répète : où bon vous semble.

Comme souvent en Suède, le système repose sur la confiance et le respect mutuel. De fait, l’allemansrätt ne se trouve limité que par deux règles tacites :

  • Ne pas détruire : ne pas chasser, ne pas cueillir plus que ce dont on a besoin pour son usage personnel, ne pas cueillir d’espèces rares ou protégées, ne pas détruire les terrains agricoles sur son passage (traverser un champ en quad ne sera pas très bien vu), ne pas laisser de traces si vous faites un barbecue.
  • Ne pas déranger : cela s’applique aux propriétaires. Vous pouvez vous installer votre tente sur leurs terres mais peut-être pas à trois mètres de leur maison. Si vous restez plus de 48h, il vaut mieux demander la permission. Il faut également respecter la tranquillité des animaux. Ainsi les chiens en liberté sont autorisés à peu près partout sauf au printemps car ils dérangent les périodes de reproduction et de naissances des animaux sauvages (Médor n’est alors pas confiné à la maison, il doit juste rester sous votre contrôle).

Ceci est une baie polaire qui coûte la peau des fesses.

C’est une véritable bouffée d’oxygène de voir un tel droit universel et gratuit exister aujourd’hui, alors que dans de nombreux pays l’accès aux richesses de la nature est fortement compromis (ou réglementé, ou payant). Les Suédois-es ont conscience de la chance qu’ils ont d’être si peu nombreux sur des terres si vastes et si bien préservées. À part dans les réserves naturelles où les règles sont parfois plus strictes que celles de l’allemansrätt, vous êtes vraiment libres.

En Suède vous aérerez votre corps aussi bien que votre esprit. Est-ce que je risque une amende si je fais un feu sur la plage? Est-ce que je vais me faire déloger manu militari si je dors ici? Ces questions ne se posent plus. À ce moment précis je ne suis là que pour profiter du paysage et passer un agréable moment dans la nature. Je ne suis que de passage, je ne dérange personne, pourquoi quelqu’un y trouverait quelque chose à redire ? Respire.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 15 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Grumpy
    Grumpy, Le 3 février 2015 à 16h20

    Moi qui réfléchissais à où faire mon erasmus ces cartes postales ont fini de me décider.
    Y a plus qu'à renforcer mon anglais et tant qu'à faire me mettre au suédois! :free:

Lire l'intégralité des 15 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)