Miss Univers 2017, une victoire historique et un concours qui se dépoussière

Par  |  | 56 Commentaires

Iris Mittenaere, Miss France 2016, est Miss Univers 2017. Ça faisait plus de 60 ans qu'une Française n'avait pas gagné le concours et ça fait plaisir !

Miss Univers 2017, une victoire historique et un concours qui se dépoussière

Cette nuit s’est tenue l’élection de Miss Univers… vous savez, l’évènement qu’on ne regarde quasiment pas vu que la France ne gagne jamais.

Bon certes l’année dernière on avait entendu parler de la cérémonie puisque le présentateur s’était TROMPÉ DE NOM en annonçant la gagnante. Un grand moment de malaise télévisuel.

Iris Mittenaere, Miss France 2016, devient Miss Univers 2017 !

L’élection de cette année fait parler d’elle car c’est Miss France qui l’a gagnée ! Eh ouais, pile après que l’équipe française de handball est devenue championne du monde. Une belle nuit pour la France.

Iris Mittenaere, Miss France 2016, est la première Française à remporter ce concours depuis Christiane Martel en 1953. 

La dentiste originaire du Pas-de-Calais s’est illustrée par sa passion pour l’hygiène bucco-dentaire, une particularité que je trouve personnellement assez chou et touchante. Un peu comme un trait de caractère qu’aurait un personnage dans un film, vous voyez ?

Selon Le Monde, Iris s’est également exprimée sur l’actualité et sur les dernières mesures de Donald Trump, en promouvant l’ouverture des frontières ! J’ai envie de dire you go girl.

Miss Univers 2017 et son message positif

En parlant de tolérance, l’édition 2017 du concours s’est également illustrée par ses nombreux messages un peu plus « body positive » qu’avant, notamment à travers des clichés des miss sans maquillage !

En effet, depuis 2015, les participantes de Miss Univers se montrent sans rien sur le visage, en mode I woke up like this.

Miss Afrique du Sud qui a le PLUS BEAU SOURIRE

Mais également avec Miss Canada qui a récemment fait face à des attaques et des réflexions sur son poids via les réseaux sociaux (l’expression que vous cherchez là maintenant est bien « WTF »).

La miss a répondu à ces commentaires sur son compte Instagram, levant ainsi le débat sur les questions de poids et de body shaming, dans le concours aussi bien que dans la vie.

I am secure and that's what makes me beautiful. 🙋🏻 When you call me lazy, fat, and mediocre, what are you saying to the women of the world? Miss Universe is an organization built on the foundation of inclusion and diversity. It is no longer the "beauty pageant" it used to be. The mission of Miss Universe is to provide the tools for women to reach their personal best and use those skills to serve others. That's exactly what I am doing and I will not be brought down by shallow negativity. In fact, the negativity only fuels my fire to keep working on a platform that so evidently needs to be progressed. This journey has just begun. ❤ #confidentlybeautiful #missuniverse @missuniverse #bodydiversity #beautybeyondsize

A post shared by Siera Bearchell (@sierabearchell) on

« Je suis sûre de moi et c’est ce qui me rend belle. Quand vous dites que je suis paresseuse, grosse et médiocre, quel message faites-vous passer aux femmes dans le monde ?

Miss Univers est une association bâtie sur la diversité et sur l’acceptation de toutes les différences. Ce n’est plus le simple concours de beauté que ça a pu être auparavant.

Le but de Miss Univers est d’aider les femmes à atteindre le meilleur d’elles-mêmes et d’utiliser leurs capacités pour aider les autres. C’est exactement ce que j’essaie de faire et je ne me laisserai pas atteindre par de la superficialité négative.

En fait, la négativité des autres ne fait qu’attiser l’envie que j’ai de continuer d’améliorer ce milieu qui en a clairement besoin. Le voyage ne fait que commencer. »

Alors certes, c’est pas grand chose. Surtout si on considère le manque de diversité des morphologies dans ces concours et les réflexions lues sur les réseaux sociaux à propos de Miss France 2017. Mais c’est déjà ça de pris ! 

En tout cas, félicitations à Iris Mittenaere pour cette élection, trop hâte de voir ce qui se passera dans le milieu bucco-dentaire mondial.

À lire aussi : Miss France, entre madeleine de Proust, plaisir coupable, et rejet complet


Margaux Palace

Prêtresse de la cuisine : comme dans les cités d'or mais avec du fromage. Ses cheveux sentent le chocolat et ses doigts l'échalote, mais elle mélange pas les deux ça va on est pas des bêtes.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Kamilleon
    Kamilleon, Le 5 février 2017 à 17h07

    @Nastja, le fait que tu ne complexes pas en regardant miss univers ne signifie pas que ça ne participe pas à développer tes complexes malgré tout de façon inconsciente. En marchant dans la rue, je ne me mets pas à complexer en voyant chaque affiche ou pub montrant une femme au corps mince, sans marque, lisse etc. Pourtant, ce sont TOUTES les choses médiatiques qui désignent cette UNIQUE type de corps comme le "beau" corps, le corps auquel il faut aspirer qui permettent aux complexes de se développer chez les femmes. En gros, juste parce que tu complexes pas en le regardant ne signifie pas qu'il ne participe pas à créer chez toi des complexes. Tous ces mécanismes sont faiblement conscients voire inconscients.
    Et quand bien même tu serais une exception, chez qui vraiment, ce type de concours n'a aucun effet, et bien ce n'est pas le cas de tout le monde. Au delà de ça, évidemment qu'un seul média promouvant un type de corps n'est pas responsable de tous les complexes. C'est plutôt l'omniprésence et la multiplication des facteurs qui amènent à cela.

    D'autre part, j'ai vu un commentaire (je ne sais plus de qui) qui disait que les participantes et le public sont tout autant responsables que les organisateurs car tous sont nécessaires au succès. Sauf que non. Parce qu'un des gros problèmes de ce genre de concours, c'est qu'ils ne valorisent qu'un seul type de corps, excluant tous les autres, comme s'ils n'avaient pas la légitimité à participer à un concours de beauté... Or les critères d'inclusion et d'exclusion sont bien fixés par les organisateurs seuls.
    Rien ne les empêcherait, s'ils le souhaitaient de célébrer la beauté de TOUS les corps et de TOUTES les femmes. Dès lors, je suis sûre que des femmes qui s'assument et ne sont pas dans ces normes seraient très heureuses de participer. Et rien ne permet de dire que le succès ne serait pas au rdv. Mais ils ne le font pas. Donc ce sont eux les responsables.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!