Vos messages supprimés sur iMessage et WhatsApp… ne le seraient pas vraiment ?

Sur WhatsApp et iMessage, il serait presque impossible de supprimer définitivement la trace de nos conversations... un problème dû à une faille de sécurité.

Vos messages supprimés sur iMessage et WhatsApp… ne le seraient pas vraiment ?

C’est parfois triste comme les choses qui devraient m’étonner voire me révolter finissent, à force, par me faire hausser les épaules sans plus de surprise.

La découverte suivante en fait partie : apparemment, quand vous supprimez vos messages sur iMessage ou WhatsApp, ils ne sont pas vraiment effacés. C’est le magazine HelloGiggles qui relaie l’information et je ne suis ni très choquée ni très déçue.

Je suis habituée.

Des systèmes pourtant très sécurisés

Qu’on se le dise, ces systèmes de messageries sont très sécurisés. Pour dire, ils utilisent le « chiffrement de bout en bout ». Cette technologie fait que seuls les gens qui participent à une conversation peuvent y avoir accès.

Comme nous l’explique 9to5mac, les données sont tellement inaccessibles que même si le gouvernement demande à WhatsApp ou iMessage d’avoir un droit de regard dessus, ces derniers ne pourront techniquement pas les aider !

Une faille dans le système

Malgré cela, Jonathan Zdziarski, chercheur en sécurité numérique, explique qu’il y a une faille qui permet de récupérer des messages supprimés (que ce soit sur l’application elle-même ou sur le backup d’iCloud). Ils parlent ici du cas de WhatsApp.

« La dernière version de l’application laisse des traces de toutes vos discussions, même après que vous les avez supprimées, effacées ou archivées…. Oui, même si vous avez cliqué sur « Supprimer toutes les conversations ». En fait, la seule manière de faire disparaître toutes données est de désinstaller l’application. »

Cela signifie que si quelqu’un•e le veut vraiment, et qu’il/elle a accès à votre messagerie… cette personne pourrait retrouver vos vieux messages que vous pensiez avoir effacés pour toujours. Perso, je ne suis pas espionne mais j’estime que pour le bien de tou•tes, certaines de mes conversations que j’ai fait disparaître parce-que-j’ai-un-ego méritent la mention « secret défense ».

Une faille difficile à trouver

Dans les faits, 9to5mac explique que ces traces sont très compliquées à retrouver, et qu’à moins d’être véritablement hacké•e, ces données devraient rester confidentielles.

Cependant, c’est le moment pour la team #VieuxJeu de rappeler que les lettres manuscrites, ça peut finalement être un bon bail. Surtout que vous pouvez demander à votre destinataire de brûler votre missive après lecture de celle-ci. On n’est jamais trop prudent•e.

Si le sujet vous intéresse, rendez-vous sur les podcasts Science Infuse sur la cybersécurité et la vie privée, vous avez quelques heures d’écouter devant vous : partie 1 / partie 2 / partie 3

À lire aussi : Science infuse #2 : vie privée sur Internet et cybersécurité… et le prochain podcast !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire