Pourquoi c’est mal vu d’avoir des poils quand on est une femme ?

Par  |  | 50 Commentaires

S'épiler, ce n'est pas qu'une question de confort ou d'esthétique. En fait c'est carrément une initiative... Sociologique ! Marinette décrypte très intelligemment cette pression imposée aux femmes.

Pourquoi c’est mal vu d’avoir des poils quand on est une femme ?

Les poils, vous les préférez comment ? Plutôt rasés de près en toutes circonstances ou au naturel ? Hé bien sachez que vos préférences ne découleraient pas uniquement de vous ! En fait, il y a plein de facteurs sociologiques et même historiques qui entrent en compte.

Le sujet a été décrypté par Marinette, youtubeuse de talent dont on vous parlait déjà en juin 2016. Cette vidéaste aborde cette question qui revient en force chaque année, lorsque le soleil pointe son bout du nez et qu’on hésite à laisser vivre sa toison.

Le poil, symbole de l’enfance

Marinette fait remarquer que les poils sont un marqueur de l’enfance. Ils arrivent à la puberté, donc on est encore jeune lorsqu’on commence à en avoir.

À lire aussi : L’épilation, est-ce vraiment plus « hygiénique » ?

Cette injonction à la jeunesse, elle touche les femmes à plein de niveaux : par leur corps qu’elles « doivent » raser pour être belles, mais pas seulement.

Marinette rappelle qu’il y a encore quelques dizaines d’années, les femmes étaient mineures toute leur vie puisqu’elles restaient toujours sous la tutelle d’un homme.

Les pratiques de beauté sont aussi des pratiques disciplinaires

La vidéo était déjà intéressante au début, mais elle devient carrément fascinante : Marinette explique que nos pratiques de beauté sont toutes liées à une discipline qu’on s’impose, quelle qu’elle soit. Donc si on choisit de s’épiler, c’est aussi pour rentrer dans des codes imposés par la société.

Parce qu’une femme qui se contente des soins d’hygiène de base peut être vue comme quelqu’un qui se néglige. Alors que c’est ce que font la plupart des hommes ! S’épiler, c’est une action en plus (et douloureuse dans certains cas) qu’on est censées s’imposer pour paraître « acceptables » aux yeux de la société.

La vidéaste termine son développement en faisant remarquer que les femmes non-épilées sont perçues comme sales certes, mais aussi indépendantes et fortes.

Si vous avez aimé cette vidéo, vous pouvez aller faire un tour sur la chaîne YouTube de Marinette !

À lire aussi : Mes poils d’aisselle, le harcèlement sur Internet… et moi


Lise F.

Tombée dans la marmite du jeu vidéo à l’adolescence, Lise cause gameplay, graphismes et OST en toute tranquillité. Pendant son temps libre, elle écrase des gens sur Splatoon avec un grand rire machiavélique et donne des coups de pelle à ses voisins sur Animal Crossing. Ses autres passions sont faire et manger des cookies, dormir et râler.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Skippy01
    Skippy01, Le 12 juin 2017 à 10h06

    [​IMG]

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!