Le mariage forcé au cœur d’une action menée par le gouvernement et Voix de Femmes

Le Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes se mobilise aux côtés de l’association Voix de Femmes à l’occasion du lancement de la campagne Stop Mariage Forcé !

Le mariage forcé au cœur d’une action menée par le gouvernement et Voix de Femmes

Pascale Boistard, Secrétaire d’État chargée des droits des femmes, a affiché hier son soutien à l’association Voix de femmes pour lancer une grande campagne de sensibilisation contre le mariage forcé.

boistard-mariage-force

Le mariage forcé en quelques chiffres

On parle de mariage forcé dès lors que ce dernier est conclu sous la contrainte. Le site de Voix de Femmes cite un rapport de l’UNICEF selon lequel « plus de 700 millions de femmes dans le monde ont été mariées avant leurs 18 ans, dont 250 millions avant leurs 15 ans ».

Le site donne également quelques informations sur le phénomène en France : il concerne principalement les jeunes filles immigrées.

« En 2014, 68% (deux tiers) des victimes de cette violence contacte l’association Voix de Femmes avant le mariage forcé. 77% (les trois quarts) sont âgées de moins de 25 ans et 57% ont moins de 21 ans, donc en âge d’être scolarisées… ou déscolarisées. »

Plus qu’un traumatisme et une grave atteinte à la liberté, le mariage forcé représente donc un danger pour l’avenir de la victime.

Souvent, l’union est décidée par les parents lorsque ces derniers découvrent que leur enfant fréquente une personne d’origine sociale, culturelle, religieuse ou ethnique différente. Le mariage est également forcé si il ne respecte pas l’orientation sexuelle d’une ou des deux personnes.

Dans la majorité des cas, la victime est emmenée « au pays », et ça n’est qu’une fois sur place qu’elle découvre qu’on veut qu’elle se marie ; l’été est une période à haut risque, d’où le lancement de la campagne en ce début de mois de juillet.

Le mariage forcé face à la loi

Depuis 2013, « le fait, dans le but de contraindre une personne à contracter un mariage ou à conclure une union à l’étranger, d’user à son égard de tromperies afin de la déterminer à quitter le territoire de la République » est passible de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende. Les consulats français peuvent également venir en aide aux personnes mariées et retenues contre leur gré à l’étranger.

« Stop Mariage Forcé » vise à sensibiliser tous les français à ce fléau qui menacerait jusqu’au 70 000 personnes. En partenariat avec le Ministère, Voix de Femmes a créé une série d’affiches mettant en scène une famille : chaque affiche souligne l’importance du choix personnel de la jeune femme, ainsi que la volonté des parents de ne pas faire vivre à leur fille ce qu’eux-mêmes ont vécu.

mariage-force-affichesLes affiches rappellent aussi le numéro de téléphone en place pour les renseignements pratiques et juridiques, les conseils, l’écoute : le 01 30 31 05 05. Elles rappellent aussi le numéro mis en place par le gouvernement : le 3919. Le hashtag #StopMariageForcé permettra de prendre part à l’action. Cette campagne très importante pour les droits des femmes mérite d’être mise en valeur !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 11 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Le_lA
    Le_lA, Le 6 juillet 2015 à 22h23

    sans oublier les mariages arrangés et de convenances....

    oui, ça m'a aussi fait penser à cette vidéo (revue pas longtemps avant de voir l'article d'ailleurs ^^)

Lire l'intégralité des 11 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)