Luc Besson réalise un clip choc sur la sécurité routière, axé sur les enfants

Luc Besson a réalisé Save Kids Lives un clip choc pour sensibiliser à la sécurité routière et protéger les enfants sur le chemin de l'école.

Chaque jour, 1,8 milliards d’enfants se rendent à l’école, à travers le monde. Chaque jour, 500 d’entre eux meurent sur le chemin aller ou sur celui du retour, selon des chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé. Pour lutter contre ces risques, la FIA (la Fédération Internationale de l’Automobile) a financé un film intitulé Save Kids Live (sauver la vie des enfants).

Ce court-métrage, réalisé par Luc Besson, nous montre les dangers qui planent sur les enfants se rendant en cours. Des dangers différents selon les pays et les mesures de sécurité en cours.

Attention : il n’y a pas d’images sanglantes à proprement parler, mais il y a bien des images extrêmement choquantes, sans doute prises par des caméras de sécurité, et sans doute de véritables accidents meurtriers.

Le film est accompagné d’un appel à la signature d’une pétition qui a pour but d’appeler à l’action afin d’enrayer la mortalité sur les routes dans le monde, qui est en hausse et d’améliorer la sécurité routière et sauver ainsi la vie de tant d’enfants.

À lire aussi : Sécurité Routière : Rémi Bezançon réalise des spots émouvants

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Freehug
    Freehug, Le 15 octobre 2015 à 18h39

    Denderah
    Je ne pensais pas que dans les pays assez développés pour avoir un traffic routier aussi dense et d'aussi larges routes, aucun passage piéton ne puisse être prévu pour la population. :sad: Ça parait tellement... sidérant.

    Déjà que dans beaucoup de pays, les chemins de l'école sont dangereux, pour des tas de raisons...
    On voit dans le clip qu'ils vivent dans un bidonville. Par exemple au Maroc (je cite ce pays car je le connais) les bidonvilles autour des grandes métropoles sont immenses (et même plutôt structurés, boutiques etc). Ce qui fait que techniquement les enfants ne sont pas si loin que ça de leur école, mais il n'y a pas de transports en commun, évidemment personne n'a de voiture, et le gouvernement ne va pas faire construire une école en plein milieu du bidonville. Par contre il y a souvent des autoroutes, pas prévues pour qu'on les traverse à pied, qui à l'heure de pointe où les enfants vont/partent de l'école sont bondées. Vous devinez la suite.

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)