LOLservatoire de la Présidentielle (9 mars 2012)

Chaque vendredi, Marie.Charlotte vous offrira un petit best-of des wins et des fails de la course à la présidentielle, histoire que vous puissiez vous tenir au courant des rebondissements plus facilement.

LOLservatoire de la Présidentielle (9 mars 2012)

Encore une semaine chargée en fail pour nos protagonistes…

Vendredi

Donc – pour ceux qui suivent – notre Président-candidat s’était fait chahuter à Bayonne jeudi après midi. Il ne s’agit pas de minimiser la violence de la manifestation à laquelle il a été confrontée par l’emploi du terme “chahuter” mais simplement de la dédramatiser : ce qui s’est passé à Bayonne est choquant à bien des égards. On n’est pas obligé d’adhérer au discours de Nicolas Sarkozy, mais on doit respecter le Président de la République ; on n’est pas obligé de porter le Président de la République dans son coeur, mais on doit respecter l’homme.

Condamner fermement la violence à Bayonne était nécessaire, les responsables socialistes l’ont fait. Dédramatiser l’événement pour ne pas donner aux manifestants plus d’importance qu’ils n’en méritent, les responsables UMP ne l’ont pas fait, proférant des appels à la démission des responsables socialistes locaux et autres déclarations mesurées, invectives aux socialistes par tweets interposés. Exemple avec toute la mesure de Nadine Morano. Sans commentaire – ou juste un alors : ce tweet de @humourdedroite…!

Tout ça pour apprendre que côté UMP on savait que c’était vraiment pas une bonne idée de venir à Bayonne, que l’opposition y était très forte, que les autonomistes basques avaient prévenu qu’il y aurait un comité d’accueil… Mais Michèle Alliot-Marie avait insisté pour que le Président fasse un crochet par ses terres… (source Lemonde.fr)

Week-end

Alors que les blagues sur Bayonne et son fameux jambon allaient bon train sur la toile, recyclant au passage les bons mots sur la saucisse de Francfort, la “polémique halal” faisait son apparition ; ce qui m’a inspiré une réflexion charcutière que vous avez peut être lue ici. Passons sur le halal.

Nicolas Sarkozy terminait sa mauvaise semaine par un nouveau bad buzz : toujours à Bayonne, à la rencontre des agriculteurs, il entame un échange dont voici la vidéo ; transcription :

« – Nous on n’est pas aux 35h !
– Mais moi non plus !
– Oui mais on n’a pas le même salaire !
– Oui mais moi chui pas propriétaire de 40 hectares ! »

Il n’en fallait pas plus pour que “mais moi j’ai pas 40 hectares” déclenche un tumblr. Que voici, LOL : http://candidatdupeuple.tumblr.com/

Lundi

Je vais vous faire une confidence : si je ne vous poste pas plus de liens poLOLtiques sur le PS, c’est parce que je n’en trouve pas.

La “e-riposte” de gauche est très active, celle de droite… abonnée absente ? Mon avis de recherche a trouvé réponse sur Le Point : “ils étaient mauvais” nous explique Brice Hortefeux, c’est pourquoi la cellule n’existe plus. C’est pas très sympa ! En même temps, il y a peut être un fond de vérité : en réponse à la “vraie” Timeline de Nicolas Sarkozy, des pro-UMP ont voulu faire une Timeline parodique de François Hollande. Mais comme ils l’ont faite sur facebook, la page a été censurée car elle ne respectait pas les conditions générales d’utilisation. Clin d’oeil du créateur de la vraie TL à ce sujet… Bref, y a du boulot…

… Mais les talents existent ! J’ai fini par trouver une vidéo LOL contre le PS, faite par des jeunes pour critiquer la politique “jeunes” du Parti Socialiste. Admirez donc LA TÊTE de Mélenchon, que j’ai failli pas reconnaître tellement il fait peur : http://lagauchematuer.fr/

Mardi

Marine Le Pen était l’invitée principale de Parole de Candidat lundi soir. Plus d’une heure et demie de prime time sur TF1, chaîne populaire s’il en est, face à des “français moyens” et pas des journalistes de BFM business qui l’embêtent avec des questions économiques, sans contradicteur politique qui plus est, autant dire un boulevard pour Marine. Nous en reparlerons plus en détails.

Jean-Luc Mélenchon, avec lequel elle avait simplement refusé de débattre pendant des Des Paroles et Des Actes, lui a succédé sur le plateau. Question d’un journaliste qui s’enquiert de savoir si à force de s’en prendre à Marine Le Pen, JL Mélenchon n’était pas en train de lui rendre une forme d’hommage, à en faire sa principale rivale auprès de l’électorat populaire ? Je vous laisse écouter sa réponse, ça vaut le coup.

Bonne opération pour Jean Luc Mélenchon qui passe pour la première fois la barre des 10% dans une enquête d’opinion.

Mercredi

Trois heures.

Nicolas Sarkozy aura passé près de trois heures sur le plateau des Des Paroles et Des Actes mardi soir, pour son premier débat contradictoire depuis son élection. Je ne ferai pas de commentaires sur le fond, ce n’est pas ma place. Sur la forme, l’exercice avait été hyper préparé, répété : Nicolas Sarkozy avait réponse à toutes les polémiques et casseroles qu’on lui a ressorties pour l’occasion. Il a bafouillé lors du JT de France 2 en répondant sur le Fouquet’s ? En réaction à la séquence, il rigole de lui-même, ajoutant “franchement, on dirait Jamel Debbouze !” – Combo “j’invoque une personnalité populaire surkiffée des français” + “je rigole” = autodérision + “j’ai pris de la distance” = “j’ai changé”; même si ça c’était passé une semaine avant, hein ! La réaction était parfaite.

Moins réussie, la réponse à la questionquel est votre principal défaut ?”, il aurait dû laisser un temps d’hésitation plus long histoire de donner l’illusion de la réflexion ; en répondant trop vite “spontanéité, sensibilité, émotivité”, il commet l’erreur qui lui coûtera sans doute le césar du meilleur acteur. Pourtant, le scénario était parfait : lorsque, bien plus tard dans l’émission, on lui demande de s’expliquer sur les petites phrases dont le “casse-toi pauv’ con”, il retombe sur ses pieds : ce sont ses défauts avoués qui parlent…

Mon Top 3 de la soirée – très subjectif :

3 – “Le mot compétitivité n’apparaît sur aucune page du programme du candidat socialiste” affirme Nicolas Sarkozy. Perdu ! Le scan de la page en question avec “compétitivité” surligné s’est propagé sur Twitter en quelques minutes.

2 – “J’ai pas beaucoup de leçons de style à recevoir de quelqu’un qui militait pour que Strauss Kahn soit président de la république française” – NS
“Bravo pour votre élégance !” – Laurent Fabius (à 2’00)

1 – “C’est parce que j’voulais garder le débat à une certaine hauteur que je n’ai pas cité ce que avez dit sur François Hollande quand vous le compariez à une fraise des bois” – Nicolas Sarkozy à Laurent Fabius. Notez la contradiction non dissimulée entre les deux propositions de la phrase. C’est encore plus savoureux en vrai.

Bon, il faut dire qu’il s’était quand même bien préparé à garder le débat “à une certaine hauteur”, comme en témoigne sa fiche intitulée “petites phrases de Fabius sur Hollande”.

Le message principal de la prestation de Nicolas Sarkozy a été repéré par Bruno Donnet dans son  Point Com’.

Jeudi

Malgré une task force digne de la CAT aux heures de crise dans 24h chrono, les e-volontaires réunis au QG de l’UMP pour live tweeter l’émission n’ont pas fait le poids sur le réseau face aux nombreux #Sarkocasuffit et autres tweets contestataires ; il faut toutefois souligner une performance plus qu’honorable.

Prix spécial “j’aurais mieux fait de réfléchir avant de parler” attribué cette semaine à Carla Bruni, qui a assisté à l’émission Des Paroles et Des Actes en coulisses. “Nous sommes des gens modestes” a-t-elle expliqué aux journalistes – oui, en référence à Nicolas Sarkozy et elle même. Evidemment, le hashtag #noussommesdesgensmodestes a rapidement proliféré. Best-of sur tweet de comptoir….

… Mieux vaut en rire, hein ? C’est c’que j’me dis tous les jours.

BONUS : on se quitte avec ce look-alike photomontage méga FLIPPANT. [NSF Moldus]

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Styxounette
    Styxounette, Le 11 mars 2012 à 1h36

    Merci pour ce résumé clair et concis :) C'est que c'est dur de tout suivre ^^

    En ce qui concerne l'histoire de la fraise des bois, c'est une figure de style qui porte un nom : la prétérition, et qui permet de mettre en valeur ce qu'on va dire en disant auparavant qu'on n'a pas l'intention de le dire :) On remerciera donc Mr Guaino pour ce petit bijou :)

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)