Ces livres qui mériteraient d’être adaptés au cinéma

Certains livres mériteraient vraiment d'avoir une adaptation au cinéma... À tel point que Sophie pensait que c'était déjà le cas !

Ces livres qui mériteraient d’être adaptés au cinéma

Publié initialement le 31 mars 2015

À l’occasion du Ray’s Day 2015, journée pour célébrer la lecture, nous remettons cet article à l’honneur.

L’autre jour, je venais de finir de lire Marche ou Crève de Stephen King et, comme souvent quand j’ai aimé un livre, j’ai eu envie d’en regarder l’adaptation cinématographique. Je préfère mille fois le faire dans ce sens, puisque, comme beaucoup, le fait qu’on m’impose une apparence aux personnages et un décor fixe brime mon imagination.

Quelle ne fut pas ma surprise de constater que le roman n’avait jamais été adapté sur grand écran ! Il y a effectivement eu un projet, lancé en 2007 par Frank Darabont, et des articles jurant que Stephen King allait surveiller de près tout ce travail… Ce premier a déjà adapté plusieurs oeuvres de Stephen King : La Ligne Verte ? C’est lui. Les Évadés ? Aussi. The Mist ? Toujours. Ça sentait pourtant plutôt bon, cette histoire.

Pourtant, force est de constater que huit ans plus tard, toujours rien. Revenons ensemble sur ces livres qui mériteraient d’être adaptés au cinéma.

Marche ou Crève, de Stephen King

Je me permets de commencer avec le livre qui m’a donné envie de faire cet article : Marche ou Crève, ou The Long Walk en version originale, est un livre que Stephen King a publié en 1979, sous le pseudonyme de Richard Bachman (à noter qu’il s’agit du premier livre que Stephen King a réussi à finir, bien des années plus tôt).

adaptation marche ou creve

L’intrigue se passe dans des États-Unis aux prises d’un régime semble-t-il totalitaire. Cet aspect est seulement évoqué au profit de la Longue Marche qui se tient chaque année au printemps : cent garçons âgés de moins de 18 ans, volontaires, prennent la route à pied vers le Sud. C’est comme une épreuve sportive bon enfant, sauf que ce n’est pas bon enfant du tout. DU TOUT !

En effet, si les marcheurs ralentissent à une allure inférieure à 6km/h, ou s’ils s’arrêtent, ils écopent d’un avertissement. Et au bout de trois avertissements, ils sont tout simplement exécutés. La bonne ambiance, t’as vu. Le dernier concurrent, le seul survivant, donc, reçoit le prix de son choix.

Bien sûr, si Marche ou Crève est effectivement adapté, ce serait un peu spécial, comme film… Un genre de huis-clos en plein air. Mais t’imagine un peu, si les acteurs sont bien choisis, à quel point ça pourrait envoyer du pâté de voir leurs comportements évoluer, leurs espoirs s’amoindrir ou gonfler ? À quel point on s’attacherait à eux, on en détesterait d’autre, à quel point notre compassion et notre empathie se développeraient ?

J’aimerais drôlement bien.

À lire aussi : Quiz — Connais-tu bien l’œuvre de Stephen King ?

La Bonté Mode d’Emploi, de Nick Hornby

how to be good

Tout comme Stephen King, Nick Hornby a vu nombre de ses livres adaptés sur le grand écran : on compte Terrain d’entente, par les frères Farrelly et Carton Jaune de David Evans (pour Carton Jaune), Haute Fidélité par Stephen Frears, Pour un garçon de Paul et Chris Weitz et, plus récemment, A Long Way Down

À lire aussi : « A Long Way Down », ou la rencontre fragile de quatre égarés

Mais rien pour La Bonté Mode d’Emploi. L’histoire est celle de Kate, une quadra qui demande le divorce et dont le mari, David, choisit de changer radicalement pour la faire rester et la séduire à nouveau. Lui, devenu pénible, râleur et bien installé dans sa vie, revient à ses idéaux de jeunesse et à sa croyance en la redistribution des richesses. Il se met à héberger des SDF, à tout faire pour répandre le bien autour de lui, sous les yeux étonnés de sa zouz.

Ça ferait une parfaite comédie romantique, sur l’après-plusieurs-années-de-vie-de-couple au lieu de l’habituel après-première-rencontre, sur la question de comment devenir quelqu’un de bien et, surtout, de comment le rester. Et sur la crise de la quarantaine, mais on a bien le temps de la voir venir, donc bon. (« Donc bon » étant mon argument préféré, quelle que soit la question.)

Je crois que ce serait vachement sympa, comme film.

La Traversée de l’été, de Truman Capote

La Traversée de l’été est le tout premier livre de Truman Capote, mais il n’est sorti qu’en 2005, à titre posthume, après qu’on l’a retrouvé dans une vente aux enchères.

L’intrigue de ce roman qui se lit vraiment vite suit Grady, une adolescente de 17 ans issue d’un milieu très aisé. Elle vit à New York et a choisi d’y rester seule pendant que ses parents partent en vacances en Europe. Seule, mais pas totalement, puisqu’elle en profite pour passer du temps avec Clyde, un gardien de parking issu de la classe populaire.

Ils ont beau être amoureux, ils sont tout deux vachement différents : elle est passionnée et dans l’excès, lui complètement nonchalant. L’été qu’ils vont traverser s’annonce bien chargé en émotions, d’autant plus que c’est la canicule. L’atmosphère du livre n’en est que plus poisseuse et lascive.

pub perrierUn peu comme une pub Perrier.

À lire aussi : Cinq livres sur l’adolescence à (re)découvrir

Il y a quelques années, en 2011, bonne nouvelle ! On apprenait que Scarlett Johansson se lançait dans la réalisation avec l’adaptation de La Traversée de l’été. Et vu le talent de l’actrice quand elle s’essaie à autre chose que sa première carrière (je pense notamment à l’album qu’elle avait sorti en duo avec Pete Yorn en 2009), je me disais que tout ceci était tout à fait prometteur.

À lire aussi : Scarlett Johansson sort « Candy », le premier titre de son girls band !

Nous sommes en 2015, j’attends toujours.

L’Attrape-Coeurs, de J.D. Salinger

De tous les romans du vingtième siècle, L’Attrape-Coeurs est clairement l’un des plus connus. Écrit par J.D. Salinger et sorti en 1951, il est écrit à la première personne et suit le périple de Holden, un adolescent en mode fuck les rageux et l’autorité qui a fugué et relate ses aventures et mésaventures.

Le ton utilisé est tout à fait familier, les obsessions totalement adolescentes (la sexualité, la nullité de l’école quand on n’aime pas les cours)… Ça pourrait être super intéressant de voir un film très fortement inspiré du livre, avec un tel personnage principal et ses pensées en voix-off omniprésente.

attrape coeurs

Moi je suis pas réalisatrice, alors je sais pas si ça serait possible et si oui, comment, mais il y a de vrai-e-s pros dont c’est le métier, dis. D’ailleurs, bien des gens ont sollicité J.D. Salinger pour porter L’Attrape-Coeurs au cinéma… En vain. Comme on peut l’apprendre, notamment dans cet article de Slate, l’auteur était tout à fait contre. Il a par exemple dit :

« L’Attrape-cœurs est un livre profondément romanesque… La force du livre tient à sa voix narrative, qui est sa particularité tout au long du récit.  Le personnage ne peut être séparé de cette technique narrative à la première personne. »

Bon. Il semblerait que toutes les personnes dont c’est le livre culte vont devoir se faire une raison.

Et toi alors, quels livres trouverais-tu intéressant de voir adaptés au cinéma ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 87 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lafeemandarine
    Lafeemandarine, Le 25 août 2015 à 12h56

    La cicatrice de Bruce Lowery.

    Sur le thème du harcèlement scolaire.

Lire l'intégralité des 87 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)