Le livre qui s’efface au bout de 2 mois : l’invention WTF du jour

Un livre sur papier à durée de vie limitée, c'est la nouvelle invention WTF. Une jolie façon de payer plus pour profiter moins.

Un éditeur argentin a mis au point un livre sur papier dont l’encre s’efface au bout de deux mois. Baptisé The Book That Can’t Wait (le livre qui n’attend pas), cet ouvrage est conçu pour que ses pages s’effacent progressivement une fois exposées à la lumière et à l’air ambiant. Une bien bonne façon de vous forcer à lire rapidement vos dernières acquisitions en vous foutant un petit coup de pression, tout en vous empêchant de prêter votre bouquin préféré. Individualisme de la société, tout ça tout ça.

Ça part d’une bonne intention (beaucoup plus d’auteurs seront lus sans passer par le fond de l’étagère et n’émerger qu’à la suite d’un déménagement), mais toutes celles qui aiment prendre leur temps et adorent lire et relire leur roman culte risquent de se sentir un peu flouées par le processus.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 17 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Silwany
    Silwany, Le 9 juillet 2012 à 14h59

    Je crois que c'est la chose la plus débile et la plus affreuse jamais créée. Si j'achète un bouquin, c'est pour l'avoir sous la main à tout instant, que l’électricité ait sauté ou non, qu'internet déconne ou pas, quitte à le lire à la bougie ! C'est pour pouvoir le relire jusqu'à plus soif et pouvoir le ressortir deux ans plus tard pour me replonger dans une aventure incroyable qui m'a marqué, ou pour chercher des informations dont j'ai besoin. C'est une mine d'informations accessibles. C'est un lègue à nos enfants, à nos amis, à la famille. Des livres ont traversés des siècles !
    C'est réduire l'utilité et la beauté du livre au caractère éphémère et extrêmement vulnérable des données numériques ! C'est même une insulte à la mémoire et un moyen encore plus poussé (comptez les, de nos jours, y'a des paquets !) de cultiver l'inculture, l'ignorance, la bêtise et l'oubli. C'est le meilleur moyen de nous tirer encore davantage vers le bas, comme tant de choses en ce moment ! :mad:

Lire l'intégralité des 17 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)